Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 18:51

Chères lectrices

Chers lecteurs,

 

 

Je me rends compte grâce à toutes les questions que vous me posez par mail que je vous dois une explication quant à l'arrêt un peu brutal, je dois bien l'avouer, de ce blog.

 

Il y a déjà plusieurs mois que l'allure que prenait mon blog suite à l'adjonction de publicités les plus diverses ne me plaisait plus. Me promener dans un pays de saveurs se transformait de plus en plus en une visite dans une vitrine d'électricien  fou, où clignotent des milliers de lampes qu'aucun interrupteur ne peut éteindre.

Lorsque j'ai fait le choix de cette plateforme comme hébergeur, je l'ai fait en toute connaissance de cause, la publicité y était liée. Mais au fil des mois, cette publicité a pris une place de plus en plus importante, à tel point que je ne me sentais plus du tout concernée par mon propre blog. Des flashes pour des produits, des marques, des multinationales avec lesquels je n'ai vraiment aucune affinité poussent dans les moindres espaces. A cela je dis non!

 

Je me suis aussi rendue compte que ce monde de la blogosphère culinaire reflétait malheureusement la réalité et que pour certaines personnes, le verbe "partager" - ce qui reste à mon sens le premier et unique but de la cuisine - n'avait pas du tout la même valeur que pour moi.

Au fil des mes rencontres, au fil de mes lectures, il y a eu de merveilleux moments et je sais qu'il y en aura encore car je reste une grande optimiste.

 

Petit à petit aussi, le monde des blogs culinaires s'est scindé en deux parties:

ceux et celles qui continuent à partager en toute simplicité, sans tape-à-l'oeil, sans orgueil sur-dimensionné, sans cette  malsaine certitude d'être les seul(e)s à détenir le savoir.
et ceux et celles qui n'acceptent pas la critique et qui se raidissent dès qu'on ose émettre un avis différent du leur.

Ceux et celles qui font semblant de vous écouter ou qui dialoguent avec vous dans un grand monologue égoïste qui doit quelque part les rassurer.

Ceux et celles qui osent vous dire de front, "Mon but est d'être le (la) premier(ère)" ...oui oui cela existe. Mais qu'est-ce qu'être premier? Premier à quel jeu? La quête de la gloriolle?

Ceux et celles qui sont à l'affût du moindre événement gai ou triste pour se mettre en avant.

Ceux et celles qui sont prêts à tout pour se faire ce que leur conception nombriliste de la vie estime être une place au soleil.

 

Dans ce genre de monde, je ne veux décidément plus avoir de place.

Et comme je n'ai jamais pu jouer au "frottifrotta de manches" et que je dis ce que je pense...tant pis! Les foudres des dieux et déesses se sont abattus sur moi! Grand bien m'en fut ainsi fait. Je sais que beaucoup d'entre vous viennent encore voir si je ne donne pas signe de vie. Sachez que je m'amuse toujours autant en cuisine, mais que j'ai choisi un hébergeur beaucoup plus sobre et qui, même s'il met moins d'embellissements de blog à ma disposition, me correspond beaucoup mieux car il est totalement indépendant de tout lien commercial, de tout moteur de recherche.

Le contenu des mes casseroles vous y est dorénavant proposé avec cette même envie de partager avec vous des bons produits, quelques élucubrations que j'affectionne, des réflexions ... parfois impertinentes mais toujours respectueuses et sans faux-semblant.

Il est encore en pleine élaboration mais j'espère que, si vous passez par , vous m'y laisserez un petit mot...pertinent ou impertinent, l'important étant de communiquer en toute sincérité.

 

Encore merci pour les bons moments!

 

Fabienne

http://www.casseroleespertinentes.be

 

Partager cet article

Published by savoureusesaveur - dans Desserts et douceurs
commenter cet article
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 21:50

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Heureusement.

Après mon coup de colère de ce week-end et une remise en question personnelle quant à la suite que je désirais apporter à mon blog, il est grand temps de passer à des choses plus intéressantes pour la "gourmettitude". Les choses vont évoluer, c'est certain et d'une manière plus en accord avec mes convictions, même si cela doit en gêner certains et certaines. Mais les changements doivent encore être pensés afin d'être réalisés dans les meilleures conditions.

 

En attendant, une recette qui va sentir le "réchauffé" pour ceux qui ont eu l'occasion d'y goûter lors d'un picnic mémorable aux airs de "I'm eating in the rain". Mais chose promise, chose due. 

 

Voici donc la première des 4 élucubrations: 

 

 

Terrine de Pieds et Jarret de Porc en Verdure aux Deux Moutardes et Mogettes(Vendée, Vendée,... ;o) )

 DSC04448

 

 

Ingrédients pour 4 terrines de 0.5 L

 

2 jarrets de porc

2 pieds de porc

1 gros oignon

une gousse d'ail

1 feuille de laurier

500 gr de bettes

500 gr d'épinard

200 gr d'oseille

5 blancs de poireaux

1 bol de mogettes

beurre

5 dl de cr fraîche

sel

poivre de Tellichery

1 bonne càs de graines de moutarde blonde

1 bonne càs de graines de moutarde noire

 

 

1. Laver les mogettes. Les placer dans une casserole et les couvrir d'eau. Porter à ébullition et égoutter.

Remettre dans une cocotte en fonte et couvrir de 3 x le volume d'eau. Ajouter un oignon, une gousse d'ail et une feuille de laurier. Couvrir, porter à ébullition et puis laisser cuire à petit feu jusqu'à ce que la mogette devienne tendre. Ajouter de l'eau en cours de cuisson si nécessaire. Saler. Réserver.

 

2. Cuire le jarret et les pieds de porc juste recouverts d'eau salée et poivrée pendant 3 heures. Écumer en cours de cuisson. Égoutter et laisser refroidir.

 

3. Fondre le beurre à la poêle et y faire fondre doucement. les bettes et les poireaux émincés

 

4. Ajouter l'oseille et l'épinard ciselés et les faire juste tomber. Ajouter la crème, les deux moutardes et assaisonner. Cuire à petit feu 30 min. Réserver.

 

5. Ôter les os de la viande refroidie en veillant à conserver les morceaux les plus maigres entiers.

 

6. Mélanger délicatement la viande avec les légumes à la crème. Rectifier l'assaisonnement.

 

 

Stériliser:

 

 

1. Veillez à ébouillanter les bocaux et les couvercles (et les élastiques si c'est le système dont vous disposez). Les déposer sur un linge propre.

 

2. Remplr les bocaux avec la préparation jusqu'à 1 cm du bord. Fermer .

 

3. Pas de marmite à pression à la maison... no problème. Placer les bocaux dans une grande mamrlite avec un linge qui les emballe séparément et leur évite de se toucher. Recouvrir d'eau que vous portez à ébullition. Dès que l'eau bout, compter une vingtaine de minutes. Laisser dans l'eau de cuisson.

 

 

Il ne reste plus qu'à déguster avec , en toute simplicité, une épaisse tranche de pain ... à la moutarde . J'avais préparé un pain à la moutarde à la salicorne pour l'occasion.

 

DSC04449

 

 

Partager cet article

Published by savoureusesaveur - dans viande
commenter cet article
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 11:19

Qui es-tu pour oser agir de la sorte?

Mais pour qui se prend-elle?

Elle ne manque pas d'air!

 

J'entends déjà les mille et une réactions que ce billet va faire fuser aux quatre coins de la blogosphère culinaire!

 

Sachez que, comme le disait si bien Jacqueline Maillan, bien peu me chaut!

Que réactions soient provoquées, je le consens aisément car je place avec ce billet une bombe au sein d'un essaim de turlututtes diverses et variées. Non seulement je la place mais j'en allume allègrement la mèche et je le revendique!

 

Cet allumage n'est que la réaction ouverte et mûrement pesée à l'attitude de certains personnages qui ont l'extrême honnêteté de supprimer des commentaires  qui pourraient mettre en berne leur aura auprès de leurs lecteurs.

Sans doute aurait-il fallu que ce commentaire soit envoyé anonymement ou sous une fausse identité, pratique qui semble être plus dans les cordes de ce monsieur! Qu'il sache cependant que si ces pratiques lui sont coutumières, il n'en est pas de même pour moi.

 

Puisque la seule forme d'expression dont vous savez faire preuve est celle représentée par vos multiples profils, dont l' images' ci-dessous constitue une des multiples manifestations, je me permets donc de vous adresser ce petit pamphlet, à vous, dont le doigt brille de mille feux.

Je pense que vous vous reconnaîtrez et que vous serez fidèle à votre indécence coutumière en ne répondant pas à ces quelques vers.

 

 

doigt d'or

 

 

à un bien petit monsieur....

Vous vous gargarisez de phrases imbéciles
Vos borborygmes sont plus puants que vos rots;
De grâce, épargnez-nous tous vos discours stériles
...Et pour votre cirque seul, gardez votre numéro!

Que vous fassiez un pet, on convoque la presse,
Et vous fanfaronnez avec un air poseur
Devant toutes ces minettes, qui le nez dans vos fesse,
Disent en minaudant qu'elles ont si bonne odeur!

Primitif arriéré, schizophrène d'un nouveau type,
QUi vous graissez la panse en toute impunité...
Quand donc y aura-t-il quelqu'un qui vous réfrène
Et mette un terme à vos stupidités.

Vous avez asservi l'amitié et le partage,
Vous enchaînez l'honneur et la liberté,
Vous êtes dangereux sans y paraître
Tant votre égo vous pète au cerveau!

Il est des coups de pieds à votre cul qui se perdent
J'ai des démangeaisons au bout de mes souliers!
Comme rime à ce dernier vers, je n'ai trouvé que le mot "MERDE"
Et je vous prie , Fat, de vouloir l'agréer...

 

 

 

 

 

Allez donc maintenant revêtir vos atours de pauvre victime et allez pleurer dans les girons de personnes qui vous accueilleront pour satisfaire leur propre vanité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Published by savoureusesaveur
commenter cet article
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 20:50
 

 Micky part demain pour son dernier voyage.

 Pour l'accompagner, une petite bougie sur nos blogs ...

 

 

 

Partager cet article

Published by savoureusesaveur - dans Blabla
commenter cet article
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 06:50

 

 

CSC_0029.JPG

 

 

Va ma Micky, tu resteras ma plus belle rencontre et jamais je ne pourrais t'oublier.

Toi, tu étais vraiment vraie

Toi tu connaissais la valeur du partage sans rien espérer en retour

 

 

Partager cet article

Published by savoureusesaveur
commenter cet article
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 18:36

Bonjour ! Entrez donc… 

Bienvenue chez vous !

 

Le projet « Wallonie, Week-Ends Bienvenue » a été initié dans le but de faire découvrir, aux touristes mais aussi aux autochtones, la chaleur de vivre de notre Wallonie. Vous désirez découvrir la Wallonie ? Vous voulez la vivre intensément ? 

Embarquez donc avec nous dans les « Wallonie Week-Ends Bienvenue » ! Vous rencontrerez les hommes et les femmes qui font la Wallonie au quotidien. Vous partagerez leurs joies, leurs différences, leurs passions. Vous entendrez battre le cœur des villages et celui de leurs habitants : artisans, artistes, gastronomes, épicuriens, conteurs. Vous accéderez aux merveilles insoupçonnées d’un patrimoine public ou privé, vivant et par trop méconnu.

Suite au succès des éditions, qui a mis à l’honneur différentes communes de la Wallonie et plus de 1000 « ambassadeurs » des richesses de notre Région, la saison 2010 va bientôt commencer.

 

http://www.walloniebienvenue.com

  

Peu présente aussi bien chez vous que sur mon blog ces derniers temps... mea culpa...

C'est que la rentrée scolaire a, cette année encore, rogner sur mon temps car de nouveaux projets sont mis en route avec les nouveaux étudiants. Comme pour tout nouvelle entreprise, dans ce cas-là aussi, les bases sont essentielles et la réussite dépend grandement de la façon dont les choses sont mises en place.

 

Je suis également sollicitée pour participer à diverses manisfestations et  comme j'aime les choses bien faites et, je consacre également pas mal de mon temps à la préparation de ces interventions.

Ces 9 et 10 octobre, débutent les "Week-ends Bienvenue en Wallonie". La commune de Flémalle-sur-Meuse fait partie de celles qui ouvriront les festivités.

 

J'ai été invitée à participer à une table ronde animée par Guy Lemaire, présentateur de la RTBF. Je serai très heureuse de pouvoir, peut-être, y retrouver certains d'entre vous.

 

Pour de plus amples renseignements, n'hésitez pas à consulter le site consacré à cet événement.

 

 Walbienvenue1-copie-1.jpg

 

 

 

 Walbienvenue-copie-1

 

 A bientôt!

 

Partager cet article

Published by savoureusesaveur - dans Blabla
commenter cet article
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 00:00

DSC04395 Ce week-end nous a donné l'occasion de rencontrer quelques "personnages" plus fous les uns que les autres. C'est que le Picnic que nous avions organisé en l'honneur de Candice et de Steve n'a pas été ménagé par la pluie.

 

 Heureusement, une tonnelle providentielle a abrité les fous qui avaient osé bravé la météo. Et des fous qui se retrouvent pour faire les fous, vous comprendrez que c'est indescriptible!

Allez donc voir quelque photos et surtout lire le compte rendude José rédigé, comme toujours, avec le coeur: vous comprendrez très vite pourquoi nous apprécions tant cette animatrice hors normes !

Vous pouvez aussi l'écouter en postcast (http://www.vivacite.be/podcasting/index.htm).

 

L'école a repris les rennes du temps et il m'est de plus en plus difficile de rédiger des articles dignes de ce nom sur mon blog. Mais je continue tout de même à jouer dans la cuisine dès que l'occasion se présente. Il y a des photos de recettes qui s'amoncellent dans les archives mais le temps reste encore et toujours le nerf de la guerre.

 

En attendant de vous donner les recettes des terrines que j'avais préparées pour le picnic, voici une petite "construction" qui m'a permis d'utiliser les quelques baies de sureau encore potables du jardin.

 

Maatjes sur Purée - Pommes Caramélisées au Céleri -

Jus de Sureau au Yuzu

 

DSC04395

 

 

 

DSC04394

 

 

 

 

 Ingrédients pour 1 personne:

 

 

 

 

2 maatjes

1 belle pomme à croquer

4 tiges centrales bien blanches d'un céléri branche

beurre non salé

1 càs de sucre

poivre de Sansho

fleur de sel

poivre noir du moulin

1 tasse de baies de sureau

1 càthé de Yuzu déshydraté

pour la purée: 3 pommes de terre

beurre - lait - sel - poivre - muscade -

1 jaune d'oeuf

 

 

 

 

1. Préparer ne purée de pomme de terre traditionnelle. Cuire les pdt en robe des champsdans de l'eau bouillante salée. Eplucher. Ecraser et ajouter petit à petit le lait chaud jusqu'à l'obtention d'un mélange bien lisse. Assaisonner et incorporer le beurre et le jaune d'oeuf.

 

2. eplucher la pomme. Détailler pomme et branches de céléri en petits cubes. Faire revenir dans le beurre chaud avec un peu de sucre. Laisser un peu caraméliser. Saler et parfumer de poivre Sansho. Tenir au chaud.

 

3. Faire éclater les baies de sureau avec un peu d'eau. Passer au chinois pour réclter le jus.

 

4. porter le jus de sureau à ébullition, ajouter le yuzu et de la fleur de sel.

 

 

Tout simple, plein de saveurs et un mariage terre-mer qui encore une fois réveille les papilles.

 

DSC04398

Partager cet article

Published by savoureusesaveur - dans sauvageonnes
commenter cet article
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 06:35

Il y a quelques jours, alors que j'étais allée chercher une commande chez le boucher du village qui propose également quelques produits frais qui viennent parfois bien à point aux distraits dont je fais partie,  je suis revenue avec 4 belles tomates Coeur de Boeuf. Leur particularité: elles étaient encore vertes. "Si vous les voulez, prenez-les! Elles n'intéresseront personne ici vous savez." Vous pensez bien que la bouchère n'a pas dû me le dire deux fois!

Pour se faire plaisir , rien de tel qu'un chutney parfumé aux fleurs des champs non?

 

Chutney de Tomates Vertes au Bleuet

 

DSC04408

 

 

Ingrédients:DSC04407

 

4 tomates "coeur de boeuf" encore vertes

2 cm de gingembre frais

150 gr de sucre de canne

5 càs de vinaigre de Jerez

1 citron

1 feuille de laurier

10 grains de poivre de Kampot

1 petit piment rouge

1 petit piment vert

1 clou de girofle

1 càc de canelle en poudre

1 càc de macis écrasé au pilon

4 càc de fleurs de bleuet séchées

 

 

1. Couper les tomates en petits cubes.

 

2. Raper le gingembre frais. Epépiner les piments et les émincer très finement.

 

3. Mettre tous les ingrédients dans un plat et mélanger. Couvrir de papier film et laisser macérer 24 heures au réfrigérateur.

 

4. Cuire à couvert et à petit feu pendant 45 minutes en mélangeant de temps en temps.

 

5. Sans laisser refroidir, mettre en pots stérilisés à l'eau bouillante et sceller. Conserver au frais et à l'abri de la lumière.

 

 

 Bonne journée à tout le monde, je file à l'école! 

 

Partager cet article

Published by savoureusesaveur - dans Condiments
commenter cet article
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 19:35

Nous sommes entre deux saisons. A cette époque de l'année, les champignons se taillent une belle part de saveurs sur les étals. Difficile de ne pas se laisser tenter surtout quand, sans crier gare, vous vous retrouvez nez à nez avec de magnifiques cèpes de bordeaux qui ne demandent qu'à parfumer votre cuisine.

 

Est-ce l'approche de l'équinoxe et  la chute des températures, je ne sais pas , mais j'avais envie de rester dans les couleurs et les saveurs de l'été tout en privilégiant un plat qui apporte un peu de chaleur.

Ce petit millefeuille a su satisfaire mes désirs.

 

 

Millefeuille Aubergine Tomate Cèpes

Gratiné à la Tommette de Savoie

 

DSC04382

 

 

DSC04388

  

 

Ingrédients pour 1 personne:

 

 

 

1 tomate "Coeur de Boeuf"

1 aubergine

2 cèpes de bordeaux

2 càs de noix de cajou

huile d'olive aux cèpes

huile d'olive

fleur de sel

poivre noir du moulin

4 oignons fanes

4 tranches de Tommette de Savoie

 

 

1. Nettoyer les champignons avec une brosse douce ou un linge.

 

2. Couper tomate, aubergine et cèpes en tranches d'un demi centimètre d'épaisseur.

 

3. Conserver les lamelles de cèpes entières et émincer les autres.

 

4. Badigeonner les tranches d'aubergine généreusement sur les deux faces d'huile d'olive aux cèpes.

 

5. Préchauffer à feu vif une poêle à grillade et y faire revenir les aubergines sur les deux faces. Assaisonner. Retirer et réserver.

 

6. Après avoir fait chauffer une càs d'huile d'olive dans la  poêle, faire revenir les tranches de cèpes et donner un coup de chaud aux tomates. Assaisonner et réserver.

 

7. Monter en millefeuille et déposer le fromage sur le dessus.

 

8. Faire fondre les oignons fanes dans un peu d'huile d'olive, ajouter les chutes de cèpes émincées  et les noix de cajou grossièrement écrasées. Saler et poivrer.

 

Un petit verre de vin ... le week-end commence plutôt bien!

 

DSC04383

 

 

Partager cet article

Published by savoureusesaveur - dans légumes
commenter cet article
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 10:31

 

Aujourd'hui, c'est vraiment l'automne.  La nuit ne nous pas  apporté que  de doux rêves: la pluie a encore une fois remporté la bataille sur le soleil. Pas de promenade matinale à fortiori pas de champignons dans les paniers ronds. Qu'à cela ne tienne, des champignons et non des moindres, j'en avais dans un morceau de Pecorino parfumé à la Truffe que mon fromager préféré m'avait conseillé.

Aujourd'hui, le malheureux doit se perdre sur de petits chemins campagnards pour,  sic :  "2 semaines de vacances...visite d'affineurs à Nantua, de crémiers à Thonon-Les-Bains, de producteurs (charcuterie, fromages, olives, huile, truffe,...) en Toscane...j'vous jure, on n'a pas un métier facile!"-

 

 

DSC04368

 

 

 

 

Le potimarron correspond très bien à l'ambiance de ce dimanche, Halloween avant l'heure.Il fait son apparition sur les marchés et présage de bons petits plats à venir. Pour la première recette de l'année avec le bel orangé, une petite mise en bouche me paraissait de bon aloi.

 

Quant au Pecorino à la Truffe, quelques recherches sur la toilevous apprendront que la pâte de ce fromage de brebis est parsemée de morceaux de truffes blanches et affiné pendant 30 jours dans des caves de Toscane.

 

J'en ai profité pour utilisé une petite bouteille qui trône sur une des étagères de la cuisine telle une fiole préservant un philtre, non pas d'amour - quoique - , mais de saveurs: une huile de raisin parfumée à la Truffe que je réserve pour les "occasions" tant elle est magnifique.

 

 

 

 

 

 

Pecorino aux Truffes sur Flan de Potimarron 
 
DSC04372
DSC04375
 
 

 

 

 

Ingrédients pour 6 personnes:
 
300 gr de potimarron
+ 1 quartier de potimarron (pour les chips)
150 gr de cr fraîche + 1 càs
2 dl de lait
6 oeufs
100 gr de pecorino aux truffes
1 càc d'huile parfumée à la truffe
poivre noir du moulin
sel
ciboulette
 
 

 

 

1. Couper la chair du potimarron en cubes.

 

2. Cuire les dés à couvert sans faire bouillir dans la cr fraîche et le lait.

 

3. Préchauffer le four à 160°.

 

4. Ajouter en fouettant 3 oeufs entiers et 3 jaunes. Saler et poivrer.

 

5. Couler dans les verrines et cuire 20 à 30 min au bain marie dans le four à 160° Le temps de cuisson dépendra de vos verrines. Laisser refroidir.

 

6. Diminuer la température du four à 100°. Couper de fines lamelles de potimaron et les faire sécher au four sur un papier cuisson.

 

7. Monter 1 blanc d'oeuf en neige ferme. Y incorporer une càs de cr fraîche et 1 càc d'huile à la truffe. Bien émulsionner.

 

7. Découper quelques lamelles de fromage pour la garniture. Émietter le reste et couvrir les flans de la moitié des miettes. PAsser sous la salamandre. Recouvrir du reste de miettes.

 

Garnir avec les chips de potimarron et les lamelles de Pecorino. Déposer une cuillerée de mousse à la truffe parsemée de ciboulette.

 

 

DSC04371

Partager cet article

Published by savoureusesaveur - dans amuse-bouche
commenter cet article

Présentation

  • : Alice au pays des saveurs
  • Alice au pays des saveurs
  • : jouer avec les saveurs pour, chaque jour, réapprendre à goûter, être à l'écoute des produits et des producteurs, partager avec ceux qu'on aime et tous les autres, s'amuser et découvrir.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Le Sureau dans tous ses Etats

26374422.jpg

Texte Libre

Signons la charte
"Abeille, sentinelle de l’environnement"

Catégories

Texte Libre

Ici et Là, je suis aussi