Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2007 7 11 /11 /novembre /2007 16:23

Scorsonère... Vous avez dit scorsonère! Ah que nenni! Jamais je ne mangerais de ces trucs-là! C'était mon cri de désespoir quand petite, maman nous infligeait un plat de scorsonères à la sauce blanche comme légume. Jamais, au grand jamais je n'aurais daigné avaler cette racine. La faute à qui? La faute à mon grand-père paternel! Il  avait 18 ans en 1914 et est parti combatte dans la plaine de l'Yser. Il a connu les pires privations, il a vu les pires images, il a entendu les cris et les larmes, il en est revenu sans doute plus fort. On adorait, enfants, s'asseoir au pied de son gros fauteuil, l'écouter raconter "la guerre". Il y mettait tout son coeur et, parfois, une buée d'émotion venait noyer ses beaux yeux verts. Alors, il allumait une cigarette et en caressant la tête de celui d'entre nous qui était le plus proche, il partait; son regard se faufilait au-delà de la fenêtre, au-delà des grands arbres du verger, au-delà de tout ce qu'on pouvait imaginer.

S'il avait une chose que "parrain" ne pouvait accepter, c'est que l'on ne mange pas de tout. Pas évident pour un enfant, de comprendre, entre autres choses bizarres,que les "oiseaux sans tête" étaient seulement des paupiettes... Mais le pire qui aurait pu nous arriver,  c'était sans nul doute d'être confronté à ce légume horrible, à cette chose que ma grand-mère ramenait du potager, ce truc immonde, plein de terre. "Comme en 40", qu'il disait Parrain! Quoi en 40? Et bien, en 40, ils en mangeaient des scorsonères, ils en faisaient même du pain (?????). Même que c'était un légume du dimanche et encore, pas de tous les dimanches.  Alors, comment se pouvait-il que, enfants bien trop gâtés que nous étions, nous osions dire qu'on n'en voulait pas? Comment osions-nous ne fusse qu'ébaucher une grimace de dégoût lorsque le plat d'oiseaux sans tête accompagnés de scorsonères à la sauce blanche arrivait sur la table...

Voilà les souvenirs qui me revenaient à l'esprit alors que je nettoyais mes scorsonères au couteau économe. Je ne déteste plus ces légumes sans doute grâce à mon grand-père et j'ai voulu les remettre à l'honneur pour Lavande en les accompagnant de champignons.

Chaud-Froid de Champignons en Salade de Scorsonères

Chaud_Froid_de_Champignons_en_Salade_de_Scorson_res1

Ingrédients pour 2 personnes en plat unique

Chaud_Froid_de_Champignons_en_Salade_de_Scorson_res2

8 scorsonères
1/2 l de vinaigre blanc
1/2 L de lait
mélange de champignons: shiitakes, pleurotes, girolles, pieds de mouton...
3 càs d'huile d'olive
50 gr de noix et noisettes
50 gr de mâche
fleur de sel
poivre noir du moulin
1 gros shiitake
5 cl de vinaigre balsamique
5 cl huile d'olive
5 cl huile de noisettes
fleur de sel
poivre noir du moulin
cerneaux de noix
noisettes

  1. Préparer la vinaigrette de champignon. Couper le shiitake en petits morceaux et les faire revenir dans 1 càs d'huile d'olive. Mixer encore chauds avec le vinaigre les huiles la fleur de sel et le poivre. Mettre de côté.
  2. Éplucher les scorsonères au couteau économe et les placer directement dans de l'eau froide vinaigrée. Bien les laver. Rincer à l'eau douce. Les faire cuire pendant 10 min dans le lait, égoutter.
  3. après avoir nettoyé les champignons, couper les plus gros en deux.
  4. Chauffer 2 càs d'huile d'olive et faire revenir les scorsonères  et les champignons. Saler et poivrer.
  5. Dresser les légumes, parsemer de noix et noisettes concassées, de quelques feuilles de mâche. Parsemer de vinaigrette et servir aussitôt.

Nous avons dégusté cette salade en plat unique,
accompagnée d'une simple purée de patates douces au persil plat.

Chaud_Froid_de_Champignons_en_Salade_de_Scorson_res

Partager cet article

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans légumes
commenter cet article

commentaires

Tiuscha 12/11/2007 13:32

Autant que je sache pas facile à préparer les scorsonères mais l'accord est sublime !

Bolli 12/11/2007 07:46

J'aime bien ça! Et la photo, ça donne envie!J'adore les champignons de toute manière!Fabienne, pas de stress, le jeu se termine le 15 à minuit.....

Eryn 12/11/2007 07:10

Aïe j'adore ça ! Ton assiette me titille les papilles de mon matin, c'est dur dur ! Lol

mickymath 12/11/2007 00:26

wouaaaw!! quelles photos splendides!! ça doit être divin!! biises micky

lizbeth 11/11/2007 23:01

J'ai les papilles qui me chatouillent !... Quelle belle poêlée...

Présentation

  • : Alice au pays des saveurs
  • Alice au pays des saveurs
  • : jouer avec les saveurs pour, chaque jour, réapprendre à goûter, être à l'écoute des produits et des producteurs, partager avec ceux qu'on aime et tous les autres, s'amuser et découvrir.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Le Sureau dans tous ses Etats

26374422.jpg

Texte Libre

Signons la charte
"Abeille, sentinelle de l’environnement"

Texte Libre

Ici et Là, je suis aussi