Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 06:05

La "Sole Végétale" pourquoi ce surnom donné à une sauvageonne qui affectionne particulièrement les talus et bords de rivières de nos régions? Tout simplement parce ses feuilles cuites ont une saveur qui se rapproche très fort de celle de la sole.
Grâce à la générosité de José, j'ai maintenant un pied de consoude au potager qui s'en donne à coeur joie.

La consoude est intéressante à plus d'un titre. Non seulement son goût particulier a de quoi éveiller la curiosité de nos papilles mais  elle est aussi extrêmement riche en protéines complètes, en sels minéraux et en vitamine B12 (dans les feuilles).
Les romains la conseillaient déjà aux personnes qui avaient subit des fractures osseuses car elle est très riche en calcium. C'est de cette propriété qu'elle tient sont nom: consolider les os.


Les jeunes feuilles sont les meilleures.. mais les les plus âgées sont également bien appréciées(elles sont simplement un peu plus piquantes). Jeune, on pourra utiliser ses feuilles en salade  mais elle convient également parfaitement à la réalisation de soupe. Consommée comme un poisson " en filet "(trempez les feuilles dans de la pâte à crêpe avant de faire frire à la poêle) ou en beignet, elle a de quoi surprendre.

A ces qualités gustatives, il faut ajouter la qualité du purin de consoude.

C'est l'engrais vert le plus précieux au potager. Riche en éléments nutritifs (en particulier azote et potasse), on l'utilise pour constituer un purin aussi riche que le nitrate de potasse. Il faut environ 1 kg de feuilles que l'on fait macérer une semaine dans 10 litres d'eau. On filtre et on pulvérise le feuillage (dilué à 1/20) ou on arrose le pied des plantes (dilué à 1/4). La consoude mise en tas produit en quelques jours un compost largement aussi riche que le fumier.
http://pagesperso-orange.fr/girard.guilleme/purin.htm



Une seule recommandation ne vous aventurez pas à manger une plante que vous n'avez pas reconnue à coup sûr. En l'absence de floraison, la consoude peut aisément être confondue avec la Digitale qui est violemment toxique! Le poison de la Digitale attaque le coeur et le système nerveux. Un détail important pour les distinguer : les feuilles de la Digitale sont douces au toucher, tandis que les feuilles de la Consoude sont rêches. Si vous connaissez la sensation laissée par les feuilles de bourrache sur la peau, vous ne pourrez pas vous tromper. La consoude fait d'ailleurs partie de la même famille de plantes (les Borignacées, comme la bourrache et le myosotis). 



Hier fut une journée bien remplie et, lorsque je suis rentrée , il était déjà bien tard, peut-être trop tard pour me lancer dans des grandes préparations. J'ai ouvert mon réfrigérateur afin de trouver un petit quelque chose à me mettre rapidement sous la dent, étant donné l'heure tardive, il me fallait quelque chose de rapide et de léger. Le réfrigérateur était bien pauvre et je suis allée au potager voir ce qu'il pouvait m'offrir. La réponse fut vite trouvée: consoude, pourpier et oseille... : je pouvais bien associer ces trois- là afin de me régaler.


Beignets de "Sole Végétale" ,
Farce de Fromage Blanc au Pourpier,
à l'Oseille et aux Trois Graines



Ingrédients pour 3 beignets:

6 feuilles de consoude
1 tasse de pourpier  émincé
1 tasse d'oseille émincée
1 càs de graines de sésame blond
1 càs de graines de sésame noir
1 càs de graines de cresson (poivre des fontaines)
1 tasse de fromage blanc
sel
poivre noir du moulin
150 gr de farine
1/2 sachet de levure
2 oeufs
2 dl d'eau froide
sel et poivre
huile de tournesol



1. Laver les feuilles et bien les essuyer.

2. Préparer la farce en mélangeant tous les ingrédients (graines, pourpier, oseille, fromage blanc). Assaisonner.

3. Recouvrir la face externe de 3 feuilles de consoude avec la farce et couvrir avec les trois feuilles restantes (comme un sandwich).















4. Préparer la pâte à beignet:

Tamiser la farine dans un récipient. Ajouter un oeuf entier et un jaune (conserver le blanc). Assaisonner de poivre et sel. Compléter avec l'eau tout en fouettant.Battre le blanc d'oeuf en neige ferme et l'incorporer à la préparation.

5. Plonger les feuilles de consoude farcies dans la pâte et les faire frire à l'huile de tournesol dans une poêle. Egoutter sur un papier absorbant.



J'ai dégusté mes beignets avec une belle tomate simplement tranchée, assaisonnée de jeunes oignons émincés, un trait d'huile d'olive et quelques gouttes de citron. Juste un peu de fleur de sel et un tour de moulin à poivre. A refaire!

  

Partager cet article

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans sauvageonnes
commenter cet article

commentaires

rêves de tables 15/08/2009 19:58

Mes papilles sont en émoi. Vos recettes sont un véritable délice. Merci pour ces délicieuses gourmandises.

Lexibule 04/08/2009 14:31

Génial cette délicieuse idée:) xxx

gourmandelise 04/08/2009 00:04

Tes beignets sont très originaux et surement très bons!

Roland 03/08/2009 21:02

Superbe , comme d'habitude

Taz 03/08/2009 16:51

Merci pour ce superbe article et cette découverte végétale !!

Présentation

  • : Alice au pays des saveurs
  • Alice au pays des saveurs
  • : jouer avec les saveurs pour, chaque jour, réapprendre à goûter, être à l'écoute des produits et des producteurs, partager avec ceux qu'on aime et tous les autres, s'amuser et découvrir.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Le Sureau dans tous ses Etats

26374422.jpg

Texte Libre

Signons la charte
"Abeille, sentinelle de l’environnement"

Texte Libre

Ici et Là, je suis aussi