Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 00:00
Une recette réalisée ...le 16 novembre...


ce lundi-là, sur le chemin qui me ramenait de l'école, je me posais la sempiternelle question: "Qu'est-ce que je vais encore faire comme accompagnement pour les zhoms?" Déjà qu'il n'est point question d'oser leur présenterdu gibier... Mais tant pis pour ces messieurs, je voulais me faire plaisir:  tournedos de boeuf pour eux, tournedos de marcassin pour moi. Et de un! Des frites avec une salade pour eux et des crosnes pour moi! Et de deux!

Ni une ni deux, sauter hors de la voiture. Enfiler mes bonnes vieilles bottes de "cayoutchouk" et hop, me voilà dans le potager à la lumière de la lampe de poche. Les crosnes, où sont les crosnes? Ah, ici! Un petit coup de fourche bêche et les trésor se dessine dans le faisceau de la lampe. Aussitôt sortie de terre, la motte aux précieuses racines est délicatement déposéesdans le panier et je rentre aussi vite, fière comme Artaban, à la maison. Mes premiers  crosnes à moi, de mon petit carré de potager (merci José, merci Anne et vive Pomone!).

La récolte retirée avec une tendresse toute particulière des rhizhomes est posée, telles des pépites, dans un petit panier.
Le fiston arrive et... oh rage, oh désespoir! "Où es-tu allée chercher ces trucs-là. Tu nous prends pour des participants de Kho Lanta? Tu crois pas que je vais manger des asticots!..."
Elan coupé net! Moral de maman raplapla. Il ne comprendra donc jamais rien!


"Et bien non, je ne te ferai pas l'affront de te servir des "asticots", les asticots - que l'on appelle "crosnes du Japon" est un légume! Et si tu n'en veux pas et bien j'en aurai plus, rien que pour moi! ". Maman devient égoïste...



Le crosne du Japon est une plante de la famille des labiacées et qui provient, comme son nom l’indique, du Japon, mais aussi de Chine.Il s’agit d’une espèce vivace par ses tubercules. Sur ses racines se forment des rhizomes tubéreux en forme de chapelet, mesurant quelques centimètres dont le goût ressemble à celui de l'artichaut.

Le crosne du Japon ne contient aucun lipide, tout en étant très énergétique: pourquoi s'en priver, nos fesses n'auront rien à nous reprocher!

Sa culture ressemble à celle de la pomme de terre, dès que le feuillage flétrit (novembre) jusqu'au mois de janvier, vous aurez de quoi vous régaler.  




Ceux et celles qui ont eu la chance de participer  au salon du Blog de Soissons ont pu, grâce à Anne et José, se familiariser avec ce légume qui, pour ma part fut déjà un régal en toute simplicité, à la "croque au sel".




Et à propos de ce salon, je n'ai pas assez de synonymes dans mon dictionnaire pour le qualifier: super, géant, extraordinaire, palpitant, riche, incontournable, ...
et tout cela grâce à qui?????

grâce à "THE TEAM" (photo lâchement "piquée sur Facebook" car je n'avais pas d'appareil photo avec moi pendant ce week-end de folie)



Mille Mercis à vous!




Crosnes du Japon Brésiliens à la Chaleur Martiniquaise
pour Marcassin de chez nous.... tout un voyage







Ingrédients pour 1 personne:


1 médaillon de filet de marcassin
200 gr de crosnes
du gros sel (pour le nettoyage des crosnes)
du bon beurre de ferme
2 càs d'huile
une dizaine de noix du brésil
1 petit verre de rhum
1 botte de persil plat
poivre de sarawak
fleur de sel Maldon
1 càc de pâte de tomate





1. Nettoyage des crosnes (pour ceux et celles qui n'ont pas assisté à la démo d' Anne à Soissons)

Rouler délicatement les crosnes dans un linge avec du gros sel. Ils vont ainsi petit à petit se débarrasser de la terre et "blanchir". Il suffit alors de les rincer à l'eau afin d'en ôter toutes les impuretés. Bien les égoutter et les essuyer dans un linge propre.

2. J'adore les légumes un peu (beaucoup ... ;-)) croquant sous la dent. J'ai donc choisit de ne pas précuire mes crosnes à l'eau bouillante salée. Je les ai donc directement mis dans la poêle avec un bon morceau de beurre, couvert et laisser cuire ainsi pendant 15 minutes à feu doux. Égoutter.

3. Dans une seconde poêle, faire fondre le restant de beurre avec une càsd'huile d'olive. Y faire revenir le médaillon de marcassin . Poivrer au Sarawak et saler. En fin de cuisson. Retirer et déposer sur une grille en attente.

4. Déglacer les sucs de cuisson de la viande avec le rhum, flamber. Ajouter la càc de purée de tomate et mélanger. Rectifier l'assaisonnement. Ajouter les noix de brésil grossièrement émiettées.


Réchauffer les crosnes dans la sauce, parsemer de persil plat émincé et servir avec la viande et ... chuttt!





Partager cet article

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans légumes
commenter cet article

commentaires

accounting dissertation 09/12/2009 12:54


Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!


Tiy 07/12/2009 17:08


Bonjour Fabienne,
Avec un peu de retard je voulais te remercier pour ta gentillesse et ta bonne humeur au salon du blog, j'ai été très contente de partager ces moments avec toi. J'ai eu la chance de repartir avec
quelques crosnes préparées par Anne, que je n'avais plus qu'à préparer!
A bientôt!


Silvia 02/12/2009 16:32


Coucou Fabienne,
le salon a été un sacré moment magnifique, dommage juste qu'il n'y avait pas le temps de tout faire, j'ai loupé plein de choses, comme ta démo et celle de Anne et Mark (oh, que je le regrette!)
mais je voulais te dire que j'ai été très touché pour ce que tu as fait pour Diane, tu es vraiment une âme sensible et je garde comme précieux souvenir le sachet que tu as fait avec le biscuit et
les recettes de Diane. Bises, Silvia


Val 29/11/2009 15:54


Le marcassin est une excellente viande et tu as su la mettre en valeur! Bisous


Tiuscha 29/11/2009 14:05


Exotique gibier ! Intéressante façon de le faire voyager. Je ne sais pas pourquoi je ne vois jamais de crosne chez moi...
Je te crois, un w-end de folie, de ce que j'en ai lu sur les autres blogs ! Je me demande si je pourrai en être l'année prochaine...


Présentation

  • : Alice au pays des saveurs
  • Alice au pays des saveurs
  • : jouer avec les saveurs pour, chaque jour, réapprendre à goûter, être à l'écoute des produits et des producteurs, partager avec ceux qu'on aime et tous les autres, s'amuser et découvrir.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Le Sureau dans tous ses Etats

26374422.jpg

Texte Libre

Signons la charte
"Abeille, sentinelle de l’environnement"

Texte Libre

Ici et Là, je suis aussi