Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 22:39
Me revoilà encore avec une recette de dessert à base de crème glace. C'est que, tous les jours, le jardin m'offre une myriade de plantes et de fruits plus savoureux les uns que les autres et je ne sais décidément pas y résister.
Le soleil semble vouloir nous revenir et après une journée bien mise à profit, j'avais envie d'une petite douceur rafraîchissante.


Clafoutis Tiède aux Deux Maquereaux
et Douceur de Pimprenelle Glacée








Ingrédients pour 3 personnes:

le clafoutis:

un reste de pâte feuilletée
1 tasse de cr fraîche
2 jaunes d'oeufs
sucre de canne
1 bol de groseilles à maquereau vertes
1 bol de groseilles à maquereau rouges

la glace:

un gros bouquet de pimprenelle
5 dl de cr fraîche
5 dl de lait
120 gr de sucre glace
essence de vanille (pas de gousse sous la main)





La glace:

1. Rincer la pimprenelle. La sécher dans un linge  et l'effeuiller.

2. Amenez à ébullition la pimprenelle, la cr fraîche, le lait et la vanille.

3. Laisser infuser au minimum 2 heures.

4. Chinoiser et laisser refroidir.

5. Turbiner.


Le Clafoutis:

Préchauffer le four à 180°

1.  Étaler la pâte feuilletée dans un moule en silicone carré en la faisant remonter sur les bords. Parsemer 2 càs de sucre de canne.

2. Battre la crème fraîche avec les jaunes d'oeufs à la fourchette.

3. Laver  et bien essuyer les groseilles et les étaler sur la pâte.

4. Verser la cr aux oeufs et saupoudrer de sucre de canne.

5. Cuire au four pendant 40 min à 180°.



Servir le clafoutis tiède avec la glace à la pimprenelle. Simple et efficace!



Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Desserts et douceurs
commenter cet article
11 juillet 2009 6 11 /07 /juillet /2009 12:29

Besoin de relâche, je vous ai un peu abandonnés ces derniers jours. Il me fallait un vrai break.
Hier, malgré la température un peu fraîche à mon goût ("On n'est jamais content Madame, jamais"), j'avais envie de quelque chose de frais. Les fèves des marais me faisaient de l'oeil depuis qu'Apolina nous les avaient généreusement données; déjà quelques-unes avaient été croquées avec un peu de sel toutes crues. C'est que des légumes crus, j'en raffole. C'est toujours avec plaisir que je coupe une feuille de salade, un haricot, une feuille de bourrache, des petits pois et que je les croque encore frais de rosée ou chauds de soleil. Je trouve que c'est ainsi que s'expriment vraiment les saveurs.

Pour ma petite recette, du cru, rien que du cru pour les légumes - enfin presque. Seul l'Halloumi est chaud. Ce fromage typique de Chypre est fait d'un mélange de lait de chèvre ou de brebis et de lait de vache. Ses caractéristiques sont l'ajout de feuilles de menthe fraîche ainsi que sa forme repliée unique. Il peut se manger froid ou chaud. Le procédé de fabrication lui permet d'être chauffé sans "couler".

 Quasi-Cru de Courgette et Fèves des Marais à l'Halloumi Grillé







Ingrédients pour une personne:

une petite courgette
100 gr de fèves des marais
3 càs d'amandes en poudre
un citron
huile d'olive
sel gris de Guérande
poivre noir du moulin
un morceau d'Halloumi
herbes aromatiques (thym citron, verveine, géranium citron)
quelques fleurs d'aromatiques en garniture
2 jeunes oignons









1. Porter de l'eau salée à ébullition. Y plonger les fèves des marais et laisser cuire 30 sec après la reprise de l'ébullition. Égoutter et rafraîchir directement sous l'eau froide afin de stopper la cuisson. ôter la fine peau qui entoure les fèves.

2. Spiraler la courgette ou, à défaut, la couper en fines lasagnes à l'aide d'une mandoline.

3. Zester le citron à la microplane et en extraire le jus.

4. Badigeonner le fromage au pinceau avec de l'huile d'olive et un peu d'herbes aromatiques. Cuire sur grill.



Disposer courgette crue et fèves des marais sur l'assiette. Assaisonner d'un trait d'huile d'olive et de jus de citron. Parsemer généreusement d'amandes en poudre, saler, poivrer. Ciseler finement les jeunes oignons et terminer avec quelques fleurs en garniture.

Un savoureux mélange de saveurs et de textures.







Repost 0
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 13:47

Alternance de gouttes - au gabarit variant selon l'averse - et d'éclaircies. Contrainte d'abandonner mes travaux extérieurs, je profite d'une tasse de thé et d'une petite pause pour vous poster une recette que j'ai préparée hier pour le repas du soir.
Je sais que beaucoup, en lisant le titre de ma recette, vont se dire que  thon dans l'assiette n'est vraiment pas synonyme de pêche durable. Rassurez-vous, je n'ai pas utilisé de thon rouge mais la variété blanche dont la chair ressemble plus à celle du veau et qui n'est pas en voie de disparition comme son - délicieux - cousin le thon rouge.
Une fois encore je n'ai pu m'empêcher d'utiliser les feuilles de l'arroche rouge mais vous pouvez très facilement la remplacer par de l'épinard. La couleur rouge de l'arroche vire d'ailleurs au vert à la cuisson; cela est dû à la disparition des anthocyanes sous l'effet de la chaleur.

Je tenais également à vous remercier pour tous les commentaires que vous avez déposés sur la recette au Roquefort: ils m'encouragent à avancer dans ma folie et me rassurent quant à  mes élucubrations culinaires qui, auprès de mes deux zhoms, ne trouvent guère de réponse.

Thon à l'Arroche Rouge aux Deux Sésames



Ingrédients pour 3 personnes:

600 gr de thon blanc
arroche rouge (à défaut, épinard)
3 gousses d'ail
6 oignons verts
1 petit piment rouge
huile d'olive
3 càs de poivre de Sarawak
sel gris de Guérande
50 cl de mirin
50 cl de sauce soja
50 cl de vinaigre de riz
3 càs de sésame noir
3 càs de sésame blond




1. Piler le poivre de Sarawak au mortier. Couper le thon en cubes de +/- 2cm de côté et les mélanger avec le poivre. Couvrir et laisser en attente au frais.

2. Laver les feuilles d'arroche, ôter la nervure centrale. Cisailler grossièrement.

3. Porter une grande quantité d'eau salée à ébullition et y plonger l'arroche pendant 30 sec. Rafraîchir directement à l'eau froide.

4. Émincer l'ail et le piment rouge. Les faire revenir dans un peu d'huile au wok. Émincer les oignons. et les oignons.

5. Ajouter l'arroche et laisser cuire à feu vif  sans cesser de remuer pendant 1 à 2 min. Retirer du wok et garder au chaud.

6. Faire chauffer de l'huile d'olive dans le wok. Y faire revenir les dés de thon.

7. Ajouter l'arroche, le vinaigre de riz, la sauce soja et le mirin. Mélanger sur feu vif. Ajouter les sésames et les oignons.



Servir aussitôt avec une timbale de riz en accompagnement.

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans poissons
commenter cet article
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 12:47


Roquefort Papillon, vous connaissez...
750gr, vous connaissez,...

Ces deux-là nous proposent de participer à un petit jeu dont le thème est...devinez!!! le Roquefort Papillon.
En me promenant hier avec ma filleule et sa soeur, nous avons traversé des chemins de campagnes qui longeaient de vastes champs de céréales. Si l'escourgeon commence à jaunir, le blé lui était encore vert et il m'a donné une idée.
Puisque la recette pour 4 personnes ne doit pas excéder 20€, profitons donc de ce que dame nature nous propose.  
Durant la soirée à la température un peu, rien qu'un peu, rafraîchie, avant de m'amuser avec des abricots (la faute à Mamina), j'ai d'abord jouer avec le Roquefort.




Entre Fromage et Dessert:
Trilogie en Vert pour Roquefort Papillon


La sucette à la Poire Parfumée à la Framboise -
Le Cube Crusti-Fondant d'Ananas au Fenouil et Granny  -
La Praline de Roquefort à la pistache et son Jus de Blé Vert




Ingrédients pour 4 personnes:

200 gr de Roquefort Papillon
1 ananas
1 pomme granny
1 poire 
1  poignée de blé vert
un  bouquet de fenouil sauvage
4 pistaches vertes
4 càs de poudre de pistache fine
1 citron
1 càs de coulis de framboises
1 càs de sirop de Liège
1 pointe de couteau de Harissa
2 càs d'eau
3  gr d'agar-agar
sucre glace
sucre fin


1. La sucette à la Poire Parfumée à la Framboise:


a. Centrifuger la poire et filtrer au chinois .

b. Ajouter du sucre (en fonction du jus récolté - 50gr de sucre pour 200 gr de jus) et mixer au plongeant.

c. Ajouter l'agar (+/-1.5 gr/ dl de jus) et porter à ébullition. Bien mélanger au fouet. Verser sur une épaisseur de +/- 3 cm et laisser prendre au réfrigérateur.

d. Prélever le 1 tiers de Roquefort et l'étendre au rouleau à pâtisserie entre feuille de papier cuisson. Vous devez obtenir une épaisseur de +/- 0.5 cm.

e. Oter la feuille supérieure et découper des carrés de fromage de 2 cm de côté.

f. Découper des cubes de 2 cm de côtés dans la gelée de poire prise.

Monter une tranche de Roquefort sur un cube de poire et cahapeauter d'une goutte de coulis de framboises.

Réserver au frais.



2. Le Cube Crusti-Fondant d'Ananas au Fenouil et Granny :


a. Préchauffer le four à 110°

b. Peler l'ananas et en ôter les "yeux" à l'aide d'une cuillère à lever. En découper 4 fines tranches (1mm). Les déposer sur un silpat et saupoudrer de sucre glace. Sécher pendant 50 à 60 min dans le four. Rouler sur une fine tige au sortir du four et laisser refroidir.

c. Centrifuger la 1/2 du reste de l'ananas avec une tasse de fenouil sauvage et filtrer.
En prélever 160 gr.

d. Ajouter l'agar et porter à ébullition. Verser dans un moule en inox de 5 cm/6 cm sur une épaisseur de 1.5 cm. Laisser prendre au réfrigérateur.

e. Mélanger le sirop de Liège avec la Harissa et diluer avec l'eau tiède. 

f. Couper une tranche de Roquefort de 5cm/ 6 cm, d'une épaisseur de 1 cm.   

g. Couper la pomme granny en "mikado".

Couper les rectangles de gelée d'Ananas et de Roquefort  en 4 portions. Les superposer. Garnir de quelques mikados de pomme et d'une branche de fenouil. Terminer par le rouleau d'ananas croquant. 

Réserver au frais.


3. Praline de Roquefort à la pistache et son Jus de Blé Vert:







a. Laver les blés et en couper le maximum de "barbe". Couper en morceaux.

b. Couper le restant de l'ananas en dés. En réserver 4 pour la praline.

c. Prélever le jus du citron.

d. Mixer l'ensemble avec un peu 2 càs de sucre fin. Doser le jus de citron en respectant l'équilibre de l'acidité.

e. Passer à l'étamine et réserver au frais.

f. Partager le restant de Roquefort en 4 parts égales. Placer une pistache dans un petit cube d'ananas et confectionner dans la paume des mains des petites sphère de Roquefort autour de la pistache. Rouler les sphères dans la poudre de pistache et piquer enfiler sur un bâtonnet.


Conserver au frais.










Disposer joliment les 3 gourmandises au Roquefort Papillon. Seul le jus de blé sera servi bien frais.

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Fromages
commenter cet article
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 09:43
Hier, confitures et crème glacée, tel fut le programme.  Jeux raisonnables et jeux beaucoup moins raisonnables avec ma filleule et sa petite soeur: le tuyau d'arrosage n'a pas servi qu'à arroser le jardin... La vie dans la maison et le jardin: j'aime!
Pour le soir, les deux étant fans de la pasta, un peu de poisson et quelques herbes fraîchement cueillies pour une lasagne bien appétissante.

Encore 3 jours avec les petiotes, je ne saurai peut-être pas passer sur vos blogs de façon assidue, mais je ferai tout mon possible.


Lasagne d'Effilochée de Cabillaud
aux Herbes Vertes et Artichauts









Ingrédients pour 5 personnes:

800 gr de coeur de cabillaud
12 feuilles de lasagne fraîches
2 verres de persil plat ciselé
2 verres de bourrache ciselée
2 verres de cerfeuil ciselé
6 fonds d'artichauts surgelés
1 citron
2 càs de pignons de pin
1 échalote  cuisse de poulet
sel gris de guérande
poivre noir du moulin
2 dl de cr fraîche allégée
huile d'olive
huile de parfumée à la bergamote



1. Couper les artichauts en petits cubes et les faire revenir dans de l'huile d'olive. Saler et poivrer. Couvrir et finir la cuisson a feu doux. Ajouter le jus de citron et les pignons. Laisser en attente.

2. Cuire le cabillaud au court bouillon. L'égoutter et l'effilocher.

3. Faire fondre l'échalote hachée dans un peu d'huile d'olive.

3. Mélanger délicatement le poisson avec les herbes fraîches ciselées. Ajouter l'échalote. Rectifier l'assaisonnement.

4. Préchauffer le four à 180°

5. Cuire les pâtes dans une grande quantité d'eau salée.

6. Dans un plat à gratin, dresser la lasagne: une couche de pâtes - les artichauts - pâtes - poisson - pâtes.

7. épicer la cr fraîche de poivre et de sel et verser sur le tout. Cuire au four 15 min à 180°



Servir avec la cr fraîche parfumée de quelques gouttes d'huile parfumée à la bergamote.





Une journée pleine de gourmandises à tous et toutes. A demain.
Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans poissons
commenter cet article
2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 00:00

Aujourd'hui, j'ai envie de vous donner de quoi vous rafraîchir à coup sûr. Il est un de ces fruits qui me sont tout particulièrement chers aux papilles mais aussi aux souvenirs. Souvenirs en ligne direct de l'enfance, alors que je grappillais les groseilles chez ma grand-maman. Les groseilles, je les aimais et je les aime encore toutes. Lorsque leur peau éclate sous la dent pour déverser leur jus acidulé sur les papilles... moi je ne résiste pas. Ma grand-maman en faisait bien souvent des tartes et quelles tartes! Je me souviens de ce petit goût de cannelle qui flottait dans l'air lorsqu'elles cuisaient dans le vieux fourneau. C'est bizarre, au centre de chaque tarte, il y avait toujours une grosse, très grosse, la plus grosse, des groseilles qui trônait, la peau un peu fripée par la chaleur, recouverte de la poudre brunâtre magique. Lorsque, sorties du four, les tartes refroidissaient sur les grilles, cette groseille, immense à mes yeux d'enfant, me poussait au larcin de gourmandise. Et, lorsqu'elles étaient descendues dans la cave sombre, pour attendre d'être dévorées, comme c'est étrange...LA groseille disparaissait! Ma pauvre grand-maman n'a jamais compris ce mystère de la groseille qui disparaît....

Aujourd'hui ma filleule vient chez "Marraine" pour s'amuser: nous allons faire des confitures! C'est qu'il y a tout ce qu'il faut en quantité au jardin. Je compte aussi faire de la crème glacée, je suis certaine qu'elle va apprécer. Mais comme je suis presque certaine que son parfum sera le chocolat ou la banane, j'ai voulu faire quelque chose d'un peu moins traditionnel.

Croque-Poux Glacées au Lychees et à la Cannelle









Ingrédients

400 gr de croque-poux = groseilles à maquereau
2 dl de crème fraîche
1 dl de sirop de lychee (Monin)
1 blanc d'oeuf
100 gr de sucre
cannelle en poudre









1. Mélanger les groseilles avaec la moitié du sucre.

2. Monter le blanc d'oeuf en neige.

3. Mélanger la cr fraîche avec le sirop de lychee, la cannelle et le reste de sucre.

4. Incorporer aux fruits et passer au mixer. Je choisis toujours de ne pas tamiser car j'aime assez les petites particules de fruit qui parsèment la texture de la glace.

5. Incorporer le blanc d'oeuf en neige et turbiner.




C'est rapide et c'est tout simplement délicieux et rafraîchissant.



Une journée gourmande à tous et toutes. A demain.
Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Desserts et douceurs
commenter cet article
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 10:28
Et oui, nous n'allons pas nous plaindre: le ciel a décidé que cette couleur bleue lui allait décidément très bien. C'est vrai qu'il fait chaud mais qu'est-ce que cela fait du bien. On fait le plein d'énergie pour des jours moins rayonnants.
Moi, je continue de m'amuser.

Vous vous souvenez d'une petite ballade champêtre...
Ces fleurs des champs, chaque année m'offrent des trésors de sensations que j'aime assez tenter de reproduire dans mes recettes. Déjà les bleuets s'étaient offert en dessert ici, l'année dernière. Leur floraison est magnifique et, cette année, j'ai voulu en conserver un peu pour ma cuisine lorsque les temps seront moins cléments. J'ai donc séché les fleurs de façon tout à fait traditionnelle - et longue - sur une étamine tendue sur une plaque de cuisson, dans le four de ma cuisine à température minimale, la porte entrebâillée. Il faut du temps, remuer délicatement de temps en temps et dès que l'humidité s'est échappée des fleurs, les retirer afin que la chaleur ne fasse pas évaporer les essences de la fleur. Conserver au sec dans une petite boîte en fer. J'y mets un morceau de sucre emballé dans de la gaze qui se chargera d'absorber l'humidité (un petit truc de ma grand-mère).

Hier, c'était poisson. Je n'oserais pas vous dévoiler le mode et le point de cuisson du poisson qui sied aux deux hommes. Les bonnes résolutions sont toujours d'actualité alors je leur fait plaisir.
Quant à moi, avec cette chaleur, j'avais plutôt envie de quelque chose de frais. Mon cabillaud allait me donner l'occasion de jouer avec mes fleurs séchées.






Dans le jardin, tout m'appelle à l'irraisonnable. La bourrache et l'arroche rouge (merci José) titillaient mes papilles depuis un certain temps...avec un peu de fenouil sauvage: voilà un bon début pour mon cabillaud.

Il ne me restait plus qu'à trouver de quoi relever un peu cette idée et, une bouteille s'est présentée devant moi comme une évidence: la "Fenouillette de Brives". Une petite merveille issue des talents et des secrets du maître liquoriste Denoix de Brives. Allez donc faire un petit tour chez lui si vous ne connaissez pas, cela en vaut la peine, et pas que pour la fenouillette...





Avec tout cela sur ma table de travail, il ne me restait plus qu'à jouer. Voilà le résultat - délicieusement frais et parfumé - de cette partie d'amusement avec le cabillaud.

Bourrache et Arroche Rouge
pour Gravlax de Cabillaud au Bleuet
Parfumé à la Fenouillette























Ingrédients pour une personne
(à préparer quelques heures à l'avance)

100 gr de cabillaud bien frais
3 feuilles d'arroche rouge
3 feuilles de bourrache
un beau brin de fenouil sauvage
une càs de fleur de bleuet séchées
sel gris de Guérande
poivre noir de Tellichery (Indes)
2 càc de fenouillette de Brives






1. Découper le cabillaud en petit cubes.

2. Ciseler le fenouil, les feuilles d'arroche et de bourrache finement.

3. Mélanger délicatement au poisson.

4. Concasser du poivre noir et l'ajouter au mélange avec un peu de sel gris.

5. Ajouter quelques fleurs de bleuet et la fenouillette.

6. Couvrir et laisser mariner au réfrigérateur.




Servir avec des petits biscuits croquants en guise de bouchées... Trop trop bon!



Bonne journée.
A demain pour de nouvelles élucubrations.
Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans poissons
commenter cet article
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 11:15
Il fait chaud, chaud, chaud, et les petits fruits se portent, eux aussi, à merveille. J'ai l'impression de vivre dans une sphère de bonheur: faire ce que je veux quand je veux... c'est aussi cela les vacances. Je passe le plus clair de mon temps au jardin et je me ressource de toutes les splendeurs qu'il m'offre en ce début d'été resplendissant.

Sur les navets dont je vous parlais hier...



et pour lesquels je vous ai promis une petite recette, je ne m'éterniserai pas. Je les ai simplement utilisés en fins bâtonnets revenus dans du beurre salé avec un soupçon de canelle et un peu de poivre noir du moulin.
J'ai déglacé avec du jus de fraises et après avoir laissé cuire à couvert une dizaine de minutes, j'ai laissé refroidir.
Ils sont venus garnir des pots de yaourts que j'avais préparés le matin.

 

Voilà de quoi bien commencer la journée. Mais avant de continuer mes petits travaux extérieurs, je tiens à vous faire plaisir et je vous invite à déguster ce petit dessert aux saveurs acidulées et tout frais qui est arrivé à point sur notre table hier soir, quand la nuit commençait à distiller un peu de fraîcheur.

Hors jeux : Rugby et gastronomie la rencontre au sommetJ'ai préparé le jus de framboises selon une recette de Kirk WHITTLE, le chef pâtissier d' Hélène DARROZE que j'ai trouvée entre autre petites choses qu'il me tarde de tester dans le livre que quelques chanceux et moi-même avons eu la chance de recevoir pour notre participation au concours du boeuf prémium organisé par  750 gr.
La méthode utilisée permet d'obtenir un jus aussi limpide que de l'eau et avec lequel vous pourrez jouer sur toutes les transparences possibles.






Union des Fraises des Bois et de la Framboise
sous un Nuage de Lavande





Ingrédients:

Pour la glace:

400 gr de fraises des bois
1 blanc d'oeuf
2 dl de cr fraîche
50 gr de sucre (les fraises sont hyper parfumées)
1 pincée de sel.

Pour le jus de Framboises:

500 gr de framboises
100 gr de sucre

Pour le nuage de Lavande:

5dl de cr fraîche
2 bonne càs de fleurs de lavande
4 càs de sucre glace




1. Tiédir la cr fraîche avec le sucre et les fleurs de lavande. Couvrir et laisser infuser au frais pendant que la glace se fait.

2. Mélanger les fraises avec le sucre et le sel. Battre le blanc d'oeuf en neige.

3. Mixer les fraises avec la cr fraîche et incorporer le blanc d'oeuf. Turbiner.

4. Mettre les framboises dans  dans une casserole avec le sucre et l'emballer complètement et hermétiquement de film alimentaire. Faire cuire au bain marie: 20 min à gros bouillons puis 40 min à feu réduit.
Passer dans une étamine et,  SANS remuer, SANS presser, laisser le temps faire son travail.  Le jus que vous récupérerez sera d'une pureté incomparable et d'une brillance extraordinaire.

5. Filtrer la cr fraîche à la lavande et la mettre en siphon avec une cartouche de gaz.

Il ne vous reste plus qu'à servir et à déguster...



Bonne journée et à demain pour d'autres gourmandises.
Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Desserts et douceurs
commenter cet article
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 15:46
Mon potager a été laissé un peu à l'abandon durant ce mois de juin. Tout au plus avais-je le temps de lui donner à boire quand c'était nécessaire. Alors, les mauvaises herbes s'en sont donné à coeur joir. Une honte! Quand ce matin, avant que le soleil ne se décide à brûler la terre et la peau, j'ai pris mon courage à deux mains.

Première surprise: les radis que j'avais lâchement oubliés dans une de mes parcelles de curé... Voyez plutôt.



...  eux au moins ne se sont pas trop mal débrouillé parmi les mauvaises herbes.

Les plus petits ont directement été dégusté en partie à la croque-sel. Mais que faire des "bombes"? Cédric, qui rigolait bien en les regardant, m'a conseillé d'en faire une soupe et j'ai trouvé l'idée bien bonne. En direct du potager pas d'hésitation pour utiliser toute la plante.
Alors, puisque l'idée venait d'un grand récalcitrant aux goûts nouveaux, j'ai sauté sur l'occasion: au moins là il ne pourrait pas me dire avec des yeux en forme de soucoupes volantes: "De la soupe...avec des radis...????"

Je sais qu'il fait un peu chaud pour une recette de potage, mais malgré tout elle nous a permis de nous remettre d'aplomb ce midi et de pouvoir envisager d'autres travaux de grande envergure l'estomac bien calé.



Radis en Potage au Poivre Fumé du Penja
et ses Graines de Tournesol Grillées et Salées






Ingrédients


2 kg de radis avec leurs fanes
4 grosses pommes de terre bintje
4 oignons
2 l de bouillon de volaille
beurre de ferme
sel
poivre noir du moulin
poivre fumé du Penja
quelques radis
graines de tournesol grillées et salées
un peu de crème allégée






1. Séparer les fanes des radis. Couper les radicelles. Laver séparément fanes et radis.

2. Dans une casserole, fondre le beurre et y faire revenir les oignons grossièrement émincés.

3. Ajouter les fanes de radis bien essorées et les pdt en cubes et laisser cuire à couvert à feu doux pendant une dizaine de minutes.

4. Couper les radis "bombes" en cubes. Les ajouter aux fanes. Mouiller avec du bouillon de volaille.

5. Assaisonner de poivre noir et de sel et laisser mijoter à feu doux une demi heure.

6. Passer au mixer plongeant.


Servir avec un trait de crème. Garnir de radis émincés, de graines de tournesol et de poivre fumé.





Il y avait les radis mais les navets n'étaient pas mal non plus... je réfléchis à leur destinée et vous poste cela demain.

Bonne fin de journée.
Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans soupes - potages
commenter cet article
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 12:40



Et une fois de plus notre Chef préféré à tous et toutes - vous avez bien évidemment reconnu Damien- et son équipe de 750 gr nous donne l'occasion de nous amuser. Et quand il s'agit de s'amuser en cuisine, je suis partante.  Oui, bon je dois vous avouer que la fin d'année scolaire avait un peu occulté cette échéance et c'est grâce à notre cher Mark que je peux participer en temps et heure. Merci Mark!





Après son petit coup de fil bien sympathique, mon esprit s'est mis à chauffer. Du poisson! Il me faut du poisson! Heureusement, le vendredi reste traditionnellement pour moi le jour des "grandes" courses. Et comme bien souvent dans mes paniers, j'avais ramené du poisson.
Je l'ai expliqué à Mamina ce matin, un vent de révolte gourmande souffle sur la maison. Les zhoms sont de plus en plus difficiles, entendez bien par là qu'ils veulent de moins en moins sortir de leurs menus traditionnels: pomme de terre vapeur, steak haché, paupiettes, cabillaud, pois/carottes, laitue mayo... Moi, je ne veux plus continuer à me battre contre les montagnes qu'ils dressent à leurs goûts et je vais profiter de mes vacances pour leur faire plaisir avec ce qu'ils aiment et me faire plaisir avec ce que moi j'aime. Égoïste! Non, juste envie de ne pas entendre des jérémiades pendant ces deux mois mais d'en profiter tout de même.

Revenons à nos moutons...ou plutôt à nos sardines dans ce cas précis. Avec le cabillaud traditionnel des zhoms, 4 petites sardines toutes fraîches se sont donc retrouvées dans mon panier. Mais comment leur donner un petit air de fête des papilles quand rien de spécial n'a été prévu pour cela. Un petit tour dans le frigo et les yeux s'arrêtent sur la ricotta.
Ricotta...ricotta...cela rime bien avec Mamina... Justement Mamina qui, lors de son séjour chez nous, m'avait apporté, entre autres choses gourmandes, du sirop Monin de Bourges "Mojito Mint". Et là je vous entend: non elle a pas fait ça! Elle a pas mis de la menthe dans ces sardines! Et bien si!

Les plantes aromatiques sont au mieux de leur forme pour le moment, elles embaument la terrasse dès le matin et c'est naturellement vers elles que je me suis tournée. Le vert, je voulais rester dans le vert. Un peu de persil plat, un peu de menthe, un peu d'origan, quelques feuilles de verveine. Tout cela allait sans doute trouver sa place auprès des petits poissons brillants. Pour les saveurs , j'avais mes éléments. La douceur apportée par la ricotta, relevée au piment d'espelette devait s'accompagner d'un petit apport tout croquant: la pomme. La couleur : une pointe de rouge avec la tomate. Il suffisait de mettre tout cela en scène et c'est là que je m'amuse!
Vous voulez vous amusez avec moi? Oui? alors suivez-moi!


Sardines Farcies à la Ricotta Saveur Mojito



Ingrédients pour 1 personne

4 belles sardines bien fraîches
100 gr de ricotta
10 feuilles de menthe
une quantité équivalente d'origan
persil plat
10 feuilles de verveine
1 citron non traité
1 pomme verte
1 tomate
quelques feuilles de roquette
1 dl de vinaigre de cidre aux pommes
1 dl de sirop Monin Mojito Mint
1 dl de fumet de poisson
un sachet de thé à la menthe
sel de maldon
piment d'espelette
poivre noir du moulin
huile d'olive






Four préchauffé à 200°

1. Hacher finement la menthe, l'origan et le persil plat.
Incorporer à la ricotta en ajoutant un càs d'huile d'olive. Saler et épicer au piment d'espelette, ajouter du zeste de citron. Réserver.

2. Zester le citron à la microplane et en extraire le jus.
 





3. Essuyer les sardines. Les ouvrir au niveau de la nageoire dorsale et retirer l'arrête. Retirer les entrailles.


4. Préparer la sauce à la verveine en portant à ébullition les feuilles de verveine, le vinaigre de cidre aux pommes, le fumet de poisson et le sirop Mojito Mint. Ne pas oublier le sachet de thé à la menthe.Saler et poivrer au moulin.
Laisser réduire jusqu'à la consistance d'un sirop.

5. Profiter de ce temps pour couper la pomme et la tomate en "mikado". Les faire macérer dans un mélange de jus de citron et d'huile d'olive, sel/poivre noir.

6. Huiler un plat de cuisson et y installer les sardines que vous aurez préalablement farcies avec la Ricotta. Cuire au four 6 minutes, passer un peu sous la salamandre si nécessaire.

















Servir sur un lit de roquette agrémentée de bâtonnets de pommes et de tomates acidulés. Servie la sauce à la verveine à part. Parsemer les sardines d'une pointe de zeste de citron.

... et vous savez quoi? Ce fut un vrai délice! Oser donc! vous m'en direz des nouvelles.






Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans poissons
commenter cet article

Présentation

  • : Alice au pays des saveurs
  • Alice au pays des saveurs
  • : jouer avec les saveurs pour, chaque jour, réapprendre à goûter, être à l'écoute des produits et des producteurs, partager avec ceux qu'on aime et tous les autres, s'amuser et découvrir.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Le Sureau dans tous ses Etats

26374422.jpg

Texte Libre

Signons la charte
"Abeille, sentinelle de l’environnement"

Texte Libre

Ici et Là, je suis aussi