Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 août 2007 4 23 /08 /août /2007 07:13

Trois jours, voilà trois jours que je vous serine la chanson du sureau. Vous allez finir par vous lasser. Cette fois, c'est promis, c'est la der. Demain, je passe à autre chose. L'association du sureau avec la rhubarbe donne des résultats assez intéressants et je vous l'avais déjà soumise dans la recette de flan où j'utilisais les fleurs. Voici donc la dernière des utilisations du sureau.

Gâteau Sureau et Rhubarbe à la Ricotta

gateau_sureau_rhubarbe2

Ingrédients:

3 bâtons de rhubarbe
250 gr de baies de sureau
250 gr de  ricotta
150 gr de beurre
150 gr de sucre
4 oeufs
180 gr de farine
1 sachet de levure

  1. Sortir le beurre du réfrigérateur afin qu'il soit malléable.
    Nettoyer les baies de sureau et la rhubarbe et veiller à bien les sécher (je les ai placées entre des feuille de papier essuie-tout).

  2. A la fourchette, mélanger la ricotta au sucre. Ajouter le beurre. Mélanger afin d'obtenir une pâte homogène.

  3. Ajouter la farine en pluie tout en continuant de mélanger, terminer par la levure.

  4. Incorporer à la pâte la rhubarbe coupée en tronçons de 1 cm et les baies de sureau préalablement enrobées de farine (cela leur évitera de tomber au fond du moule).

  5. Verser dans un moule (rond pour moi) et cuire au four préchauffé pendant 20 à 30 minutes (le gâteau est prêt lorsqu'une pique à brochette ressort sèche de la pâte).

... avec un tout petit peu
(pour se faire plaisir sans culpabiliser ;-))
de crème fraîche montée en chantilly
relevée d'un mince trait de citron
et parsemée de baies de sureau...

gateau_sureau_rhubarbe

allez je la glisse ici:

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Desserts et douceurs
commenter cet article
22 août 2007 3 22 /08 /août /2007 08:02

collageHier, je vous ai promis des recettes sucrées/épicées. J'avoue avoir joué avec les baies de sureau et, en toute sincérité, je me suis vraiment amusée.

Voici les recettes - si on peut parler de recettes quand il s'agit de gelées- qui m'ont paru les plus attrayantes et les plus goûteuses et que j'ai choisi de conserver (au propre comme au figuré) parmi mes tentatives diverses. Bien sûr, la plus simple est la surgélation: je n'y ai pas manqué, c'est que les baies de sureau ont un atout décoratif... et puis, si d'autres élucubrations viennent chatouiller mon esprit... faut que je puisse en avoir sous la main non!

Trois recettes donc pour trois épices: le poivre long, la cardamome et la cannelle. La base est la même pour les trois préparations. Je vous donne les proportions qui m'ont permis de réaliser plus ou moins 10 petits pots de gelée de 150 gr (je préfère les petits contenants, pour des raisons simples de conservation une fois ouverts).

Gelée de Sureau Épicée

gel_e_de_sureau

Ingrédients:

1 kg de baies de sureau noir
550 g de sucre fin (S2 de Tirlemont pour les belges)
Le jus d'un citron

1 càs de beurre doux

cardamome (graines extraites des gousses), cannelle en bâton et poivre long selon les goûts

  1. Mettre les baies dans une grande casserole- à défaut de la bassine à confiture- et porter lentement à ébullition.  Laisser les baies éclater sous la chaleur. Faire égoutter une nuit dans une étamine.

  2. Faire chauffer le jus recueilli avec le beurre et ajouter, petit à petit, en pluie, le sucre tout en ne cessant pas de mélanger. Porter à ébullition sans cesser de remuer. On considère que l'ébullition est atteinte lorsque les bouillons continuent à se produire lorsqu'on mélange. Ajouter le jus de citron ainsi que l'épice choisie et mélanger jusqu'au moment où une goutte de liquide se gélifie sur une soucoupe (environ 20 minutes).

  3. Verser la gelée dans les bocaux stérilisés, couvrir de paraffine fondue et d'un papier à confiture.

ps: le beurre est un truc qu'utilisait ma grand-mère pour empêcher l'écume de se former à la surface de la confiture à la cuisson.

Il ne reste plus qu'à ranger les bocaux et à résister à la tentation
d'y tremper le doigt à chaque passage!

gel_e_de_sureau2

Bonne journée. Demain un gâteau viendra clôturer la saga.

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Gelées et confitures
commenter cet article
21 août 2007 2 21 /08 /août /2007 07:26

QUAND LE SUREAU EST DANS TOUS SES ETATS...

collage

Au  printemps, suite à un post de Ketchup_aux_baies_de_Sureaugp sureau: des crêpes et un flan avec de la rhubarbe.

Les fleurs se sont transformées en baies juteuses qui éclatent sous la dent pour nous offrir leur saveur si particulière qui me rappelle ces journées de courses folles dans les campagnes de mon enfance. Nous dégustions ces fruits généreusement offerts à l'ombre des haies, le vélo jeté en contrebas du talus. Parfois, incorrigibles monstres, pour le malheur de nos mères éthiques, nous nous en servions comme munitions pour nos batailles rangées: les filles contre les garçons; "Les garçons vieux citrons et cornichons...!" hymne de guerre de gamines plutôt garçons manqués qui courraient à travers bois et champs à la recherche de moments à ranger précieusement dans la mémoire et qui, à l'heure actuelle, résonnent comme des moments remplis de bonheur.
Je ne ma bats plus avec les baies de sureau - serais-je moi aussi devenue éthique? - mais j'aime les conserver sous toutes les formes possible afin de pouvoir, de temps à autre, partager des instants de cuisine sauvage avec ceux que j'aime. Cette année, j'ai voulu lui donner des accents divers et je me suis essayée à diverses combinaisons qui, ma foi, sont toutes assez attrayantes. Tantôt sous forme sucrée, tantôt sous un aspect plutôt épicé: le sureau s'accomode parfaitement de saveurs aussi changeantes. Voici une de ces recettes:

Ketchup aux Baies de Sureau

Ketchup_aux_baies_de_Sureau

Ingrédients

350 gr de baies de sureau bien mûres
450 ml de vinaigre de vin
un fond de vieux Porto
25 grains de poivre noir
12 clous de girofle
un morceau de gingembre frais
1 lamelle de macis
2 échalote
1/2 càc de sel

  1. A four très doux (50°), faire cuire, dans un récipient couvert, pendant toute une nuit (12 heures) les baies de sureau et le vinaigre.

  2. Le lendemain, filtrer le liquide et y ajouter épices et aromates. Porter lentement à ébullition et laisser cuire à gros bouillons pendant 5 minutes.

  3. Verser la préparation dans des bouteilles stérilisées.

Ce ketchup est une sauce qui s'utilise pour parfumer les jus de viande. A la saison du gibier, je vous donnerai une recette qui s'accommode particulièrement bien de ce condiment.

A demain, pour d'autres recettes autour du sureau. Bonne journée à tous et toutes.

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Condiments
commenter cet article
20 août 2007 1 20 /08 /août /2007 07:56

ail_roseIl y a un peu plus d'une semaine, je recevais un seau d'ail de Lautrec de ma petite belle-soeur. Voici donc le résultat de la saga de l'ail: une petite recette de conservation plutôt facile et goûteuse à souhait. Nous l'avons testée tout simplement ce dimanche soir, après une journée de balade, avec un morceau de fromage de chèvre sec artisanal, un peu de pain sept céréales tout aussi artisanal et un verre de vin rouge frais: en-cas tout en simplicité mais tellement savoureux.

Gousses d'Ail en Saveurs Piquantes

ail_g

Ingrédients

10 têtes d'ail (+/- 100 gousses)
1/2 l de vin blanc sec
1 dl de vinaigre blanc
75 gr de sucre
2 piments
1 càs de thym et de romarin
1càc de grain de poivre noir
4 feuilles de laurier
2 càc  de sel
4 càs d'huile d'olive

  1. La préparation s'étale sur 24 heures mais elle est très simple. Le plus fastidieux est d'éplucher les gousses d'ail... et d'ôter le germe s'il y en a.  Mettre l'ail et tous les ingrédients dans une casserole fermée (j'ai utilisé une cocotte en terre cuite dont j'ai scellé le couvercle avec une pâte faite de farine et d'eau). Faire bouillir le tout pendant 3 minutes et laisser reposer toute une nuit.

  2. Le lendemain, recuire la préparation à gros bouillon pendant 5 minutes et laisser refroidir à couvert.

  3. Desceller, laisser vos narines être envahies par le bouquet de senteurs, résister - si possible - à l'envie de croquer une gousse (j'ai pas pu!) et mettre dans des bocaux préalablement ébouillantés. Conserver au réfrigérateur.

... un monument qui accompagnera aussi bien vos grillades,
que vos salades ou simplement,
comme nous ce dimanche soir, un morceau de fromage...

ail_p

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Condiments
commenter cet article
17 août 2007 5 17 /08 /août /2007 13:10

Une semaine que mon neveu de 7 ans est à la maison, une semaine que je rivalise d'ingéniosité pour arriver à lui faire manger des choses auxquelles il n'est pas habitué. Et qui dit "pas habitué" dit automatiquement " j'aime pas ça moi!". Je serai jugée trop sévère par certains, mais ketchup, mayo, bonbons, chips en tous genre, le tout arrosé de sodas reconnus mondialement cela n'a jamais été ma tasse de thé. De temps à autre, à la rigueur, tant que l'exception ne vient pas confirmer la règle (ouille là c'est l'esprit prof qui refait surface ;-) ), mais j'avoue que je me laisse rarement influencer.Le concombre fait partie de ces légumes devant lequel une moue de dégoût est souvent la seule réaction (sauf quand il s'agit de le sculpter en crocodile, mais là c'est quand même moi qui dois le manger). Le poisson... :"y a des arêtes, beurk!", alors en mousse ça passe tout de suite mieux. Est-ce le mot mousse qui à lui seul évoque un dessert qui fait tout son effet? Je ne sais pas, en tous cas, sous cette forme (qui évite les bâtonnets de poisson cuits à la graisse), le poisson est passé comme une lettre à la poste.
Cette recette peu être préparée à l'avance et réchauffée pour la finalisation au moment du repas, ce qui laisse la journée libre pour des activités de cueillette de mûres dans les bois.

    Mousse de Saumon en Potée de Concombre

mousse_de_saumon_pott_e_concombre

Ingrédients pour 3 personnes

1/4 kg de pommes de terre à chair farineuse (liaison)
1/4 kg de pommes de terre à chaire ferme (grenailles pour moi)
1 oignon moyen
1 cà s de beurre
1/4 l de bouillon de viande
sel, poivre du moulin
2 càs de crème fraîche allégée

500 gr de filet de saumon
200 gr de cr fraîche
2 blancs d'oeufs
1 jus de citron
sel et poivre du moulin
1 bouquet d'aneth
1 tomate (garniture)

  1. Couper les pommes de terre farineuses en dés et le concombre épluché en tranches d'1 cm.

  2. Dans une braiseuse, faire revenir l'oignon émincé dans le beurre ainsi que les dés de pommes de terre. Saler et poivrer et ajouter le bouillon. Laisser cuire à couvert à feu moyen pendant une petite dizaine de minutes.

  3. Pendant ce temps, tailler le saumon en lamelles et le réduire en purée au cutter en lui ajoutant la cr fraîche et les blancs d'oeufs. Saler, poivrer, incorporer le jus de citron et laisser reposer au réfrigérateur.

  4. Incorporer le concombre aux pommes de terre, ajouter la cr fraîche et finir la cuisson à couvert pendant 15 minutes.

  5. Faire cuire les pommes de terre grenailles à l'eau salée.

  6. Finalisation (au moment du repas):
    Rendre un bouillon à la potée de concombre. Façonner des espèces de quenelles entre deux cuillères avec la mousse de saumon et les déposer sur la potée. Laisser cuire à couvert à petit feu quelques minutes.

  7. Saupoudrer d'aneth hâché et garnir de cubes de tomates pour la couleur et servir avec des grenailles.

...ainsi préparés poisson et concombre
auraient presque eu un goût de trop peu
pour le jeune estomac "boosté" par une journée
de promenade dans les bois!


mousse_de_saumon_pot_e_concombreg

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans poissons
commenter cet article
16 août 2007 4 16 /08 /août /2007 10:38

Paupiettes de Boeuf aux légumes, ou comment, lorsqu'on se retrouve avec un petit bonhomme de 7 ans qui n'aime pas les légumes, user d'un subterfuge pour que tout le monde mange de tout... Alors que le fiston maison a 21 ans (eh oui, ça pousse drôlement vite ces petites choses) et qu'il vit sa vie loin du giron maternel, j'avais un peu oublié les réticences des petiots devant un cuillère à soupe de légumes qui vient, oh catastrophe suprême, remplacer la cuillère de ketchup, au milieu de l'assiette.
Dialogue:
- On mange quoi aujourd'hui?
- Des boulettes...
Et va donc que je saute dans la cuisine en chantant: "Des boulettes, on mange des boulettes. On mange des boulettes. Des boulettes... avec des frites..." STOP
- Des frites? Où vois-tu des frites? Pas de frites aujourd'hui, on en a mangé avant-hier. Aujourd'hui on mange des pommes de terre.
-Oh... (mine déconfite)... et tu fais un dessert?
-Oui, avec les mûres que nous avons trouvées dans les bois.
Une demi-heure plus tard:
- Pourquoi tu pèles des carottes?
- Pour manger avec les boulettes, tu...
- Beurk, j'aime pas!
Et allez donc, la tantine qui fouille dans sa mémoire: "Mais c'est bon les carottes. Tu te souviens les petits lapins que tu as caressés, ils aiment les carottes, eux. Et puis, c'est bon pour les yeux."
- Oui. Mais moi j'aime pas les carottes...
- Mais si voyons, tu verras.
- Non, j'aime pas...
C'est alors que mes yeux croisent le regard éberlué des 3 blancs de poireaux qui attendent d'être découpés sauvagement en tronçons et rôtis à la poêle pour venir accompagner avantageusement les bonnes carottes. Aie! Si il aime pas les carottes...pense même pas à lui faire avaler des poireaux ma grande. Et les poireaux de se sentir soulagés, sauvés par un petiot de 7 ans qui n'aime pas les légumes. Que nenni. C'est mal me connaître!
Go donc pour des boulettes de boeuf aux légumes...avec des carottes, des poireaux et, cerise sur le gâteau, des anchois ! Si ça passe, me déclare grand chef du camouflage moi! ;-)

Paupiettes de Boeuf aux Légumes

paupiettes_aux_l_gumesg

Ingrédients pour 4 personnes

600 gr de boeuf haché
4 carottes
3 blancs de poireau
une dizaine de caprons
4 anchois à l'huile
1 oeuf
1càs d'aneth fraîche
sel, poivre noir fraîchement moulu

  1. Laver carottes et poireaux. Détailler les carottes en petits dés et les poireaux en julienne. Les faire revenir dans un peu de beurre.

  2. Dans un grand plat, mélanger la viande avec les caprons émincés finement, les anchois, découper en fines lanières, et les légumes. Ajouter un oeuf, l'aneth et assaisonner.

  3. Façonner des paupiettes (des minis pour le petiots, c'est plusssse attractif) et cuire  sur les deux faces dans la poêle. Servir avec des pommes de terre et ... tomates pour les "grands" (ça c'est José et moi... ;-) )

paupiettes_aux_l_gumes

Et voilà comment réussir à faire manger des légumes - et des anchois!-  aux petiots de 7 ans qui n'aiment pas les légumes...

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans viande
commenter cet article
12 août 2007 7 12 /08 /août /2007 16:27

Le soleil, il est venu, il a peu brillé, il est déjà reparti... Et bien tant pis, entre mes vinaigres, mes gelées et mes conserves, un peu de temps pour un plaisir des papilles: 4 figues qui attendent désespérément que l'on s'occupe d'elles, des restes de fromages de chèvre à pâte dure espagnol, des tranches de pains d'épice et du miel aux fruits secs épicé qui restait des yaourts... Tous ont répondu présents pour une interprétation toute chaude, onctueuse et épicée.

Figue au Cabra sur Croustille de Pain d'épice

Figue_au_Cabra_sur_Croustille_de_Pain_d_Epice2

Pour 2 personnes:

4 figues
100 gr de fromage de chèvre à pâte dure
100 gr de fromage de chèvre style bûchette

4 jeunes oignons émincés finement
poivre long
fleur de sel
4 càc de miel aux fruits secs épicé

un morceau de fromage de chèvre à pâte dure bien sec
un tranche de pain d'épice

  1. Commencer par la préparation des croustille au pain d'épice. Passer le fromage au robot (grille fine) pour le râper le plus finement possible. Mettre la lame et pulser le fromage avec la tranche de pain d'épice afin d'obtenir une pâte sèche bien homogène. (si nécessaire, ajouter un tout petit peu de beurre... salé, c'est encore bien meilleur...)

  2. Déposer des petits tas de la préparation sur le tapis siliconé, aplatir avec le dos de la cuillère et enfourner au four préchauffé à 180°C, 10 min (elles doivent devenir croquantes. Retirer du four et laisser refroidir sur grille.

  3. Cranter les figues en 4 et déposer en leur centre des lamelles de fromage, parsemer de poivre long et de fleur de sel. Passer sous le grill afin de faire fondre le fromage. Pendant ce temps, couper la bûchette de chèvre en 4 rondelles et les faire fondre dans une poêle anti-adhésive.

  4. Au moment de servir, déposer une rondelle de fromage fondu sur un tapis de croustille au pain d'épice. Dresser une figue gratinée sue le dessus et couler une càc de miel sur chaque fruit. Parsemer de jeunes oignons crus finement émincés.

Figue_au_Cabra_sur_Croustille_de_Pain_d_Epice1

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Fromages
commenter cet article
11 août 2007 6 11 /08 /août /2007 11:04

Hier, le baromètre était -encore- enraciné dans les la zone automne, pluie, vent, brumes, froid! Heureusement, une petite balade - tous parapluies dehors - sur le marché m'a fait oublié cette météo. J'y ai rencontré un petit monsieur de la région de Waremme qui proposait, entre autres choses de son potager, du lait de chèvre. J'ai pas su résister! Et sur le chemin du retour, l'angoisse qui monte, qui monte: et si? et si la yaourtière abandonnée de puis des années dans l'armoire des "je m'en servirai plus", tout à coup, par vengeance, me démontrait qu'il aurait fallu que je lui fasse preuve d'un peu plus de respect? Et si...? Et si...? Tant pis, si ça ne marche pas, je - José et le fiston faut même pas y penser- le boirai.

De retour, une tasse de thé, le pc et recherche d'une recette: ça marche comme avec le lait de vache? Marmiton m'a vite rassurée et sur la recette et sur la yaourtière: si tu me fais le jeu du "je vais me mettre en panne pour te montrer que je peux toujours t'être bien utile", hop à la casserole les yaourts!

Yaourt de Chèvre au Miel de Fruits Secs Epicé

Yaourt_de_ch_vre

Ingrédients pour 8 pots

1 L de lait de chèvre
1 yaourt
une tasse de miel de fleurs
une tasse d'amandes
une tasse de pistaches
un quart de poivron rouge
quelques feuilles de menthe fraîche (4 pour moi
)

  1. Préparer le yaourt selon la recette du fabriquant.

  2. Broyer grossièrement les fruits secs. Émincer très finement le poivron et la menthe. Mélanger le tout au miel et conserver au frais dans un récipient fermé.

  3. Attendre que la yaourtière finisse son travail et mettre les pots au réfrigérateur.

Tout simple et -pour le petit-déj de ce matin- un véritable régal: avis unanime (chuuuttt, ils savent pas que c'est du lait de chèvre;-) ).

Bonne journée à toutes et tous.

Yaourt_de_ch_vre2

...et pourquoi pas pour le goûter aussi?

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Desserts et douceurs
commenter cet article
10 août 2007 5 10 /08 /août /2007 13:16

1 seau plein d'ail rose de Lautrec... rhoooooooo le bonheur! Mais que faire avec lui? Vite en plus car l'humidité de notre Nord tant aimé ne lui a pas permis de se conserver dans les meilleurs conditions! En plus du surreau - qui me prends pas mal de temps en ce moment- voilà l'ail! aie aie ail comme dit Amisalsa. A demain pour une petite conservation qui a déjà fait ses preuves.
Merci à ma tite belle-soeur pour l'ail!

ail_rose

Repost 0
Published by savoureusesaveur
commenter cet article
9 août 2007 4 09 /08 /août /2007 14:52

pa001b_1_Chaque région d’Italie possède "sa" pâte, c'est bien connu. Chacune a son histoire propre, son mode de préparation, de cuisson et d’accompagnement. Les Strangozzi proviennent du "coeur vert de l'Italie" - La Ombrie - . Aujourd'hui, on dispose d'une forme spéciale mais , autrefois, on utilisait des aiguille à tricoter pour leur donner leur forme spéciale.

Une autre spécialité de la région, et non des moindres, est "Il Tartufo Nero Pregiato di Norcia"...

Ici, il pleut des cordes; c'est à se demander si, selon la théorie de l'évolution des espèces, nos pieds ne vont pas finir par se palmer! En plus, il fait un froid de canard... Toutes les conditions requises sont rassemblées non? Alors, pour se donner un peu de chaleur au coeur, à l'estomac et au corps, une recette bien peu estivale, j'en conviens, mais qui est tellement bonne et tellement réconfortante. Les truffes ne sont pas de Norcia, mais d'Espagne (bizarre, vous avez dit bizarre!) et elles valent tout de même la peine. Un petit morceau de foie gras et  allons-y pour des

Strangozzi à la Truffe Espagnole et au Foie Gras

Strangozzi_aux_Couleurs_d_Automne

Ingrédients pour 2 personnes

300 gr de strangozzi
2 dl de fond de veau
armagnac
truffe au jus (+/- 10 gr)
2 dl de crème fraîche
sel, poivre noir fraîchement moulu
2 bonnes càs de persil  plat haché
2 tranches de foie gras d'oie
huile d'olive parfumée à la truffe noire

  1. La veille, ou à défaut le matin, retirer la truffe de son jus et la couper en fines lamelles que vous mettez dans la crème fraîche et conserver au réfrigérateur dans un récipient fermé. Conserver le jus des truffes.

  2. Préparation de la sauce:
    Dans une casserole à fond épais, porter le fond de veau à ébullition et faire réduire à feu moyen. Flamber l'armagnac et l'ajouter au fond de veau.
    Après quelques minutes de cuisson, ajouter les lamelles de truffes (en conserver quelques-unes pour la garniture), la crème fraîche et le jus des truffes. Continuer la cuisson à feu doux. Assaisonner.Et conserver au chaud.

  3. Cuire les pâtes al dente dans une grande quantité d'eau bouillante salée.

  4. Servir sur une assiette chaude. Parsemer de persil plat haché, garnir de lamelles de truffes et de foie gras.

Strangozzi_aux_Couleurs_d_Automne2

C'est pas vraiment de saison...mais vu la météo...
C'est pas léger en calories...mais les maillots et bikinis c'est pour dans un an...
C'est drôlement bon...c'est le plus important non?
Bon appétit!

Repost 0
Published by savoureusesaveur
commenter cet article

Présentation

  • : Alice au pays des saveurs
  • Alice au pays des saveurs
  • : jouer avec les saveurs pour, chaque jour, réapprendre à goûter, être à l'écoute des produits et des producteurs, partager avec ceux qu'on aime et tous les autres, s'amuser et découvrir.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Le Sureau dans tous ses Etats

26374422.jpg

Texte Libre

Signons la charte
"Abeille, sentinelle de l’environnement"

Texte Libre

Ici et Là, je suis aussi