Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 13:24
DSC02906Après le chocolat et ses fruits des bois, une autre version de gâteau d'anniversaire qui a eu, elle aussi, des adeptes gourmands. Retour dans les sensations gourmandes de l'enfance avec la visitandine.

Si la visitandine a une texture bien moins légère que la dacquoise, la crème chiboust à la mangue a apporté à l'ensemble une légèreté toute en fraîcheur.


Chose promise, chose due: voici la seconde recette




Visitandine Chiboust à la Mangue et Raisins Rhumés


DSC02888-1
DSC02902-1Ingrédients pour un  gâteau de 27 cm:


Pour la visitandine:

150 gr de beurre

75 gr  d’amandes en poudre

150 gr de sucre

75 gr de farine

4 gr de levure chimique

4 œufs
1 moule carré de 25 cm
1 moule carré de 27 cm
DSC02899-1.JPG



Pour la crème Chiboust:

4 dl ml de lait
250gr de sucre
1.5 dl d'eau
6 œufs
40g de poudre à flan
5 feuilles de gélatine



1 mangue bien mûre
1 tasse de raisins séchés
1 tasse de rhum ambré




Les 2 carrés de visitandine, un de 25 cm et un de 27 cm:


1. Faire fondre  le beurre au micro-ondes (! ne pas cuire)

2. Dans une terrine, mélanger  les amandes, le sucre,et tamiser la farine et la levure.

3. Incorporer le beurre fondu.

4. Monter les blancs d'oeufs en neige très ferme. Incorporer 1/3 pour détendre un peu le mélange.

5. En soulevant bien masse, incorporer le reste des blancs délicatement à l'aide d'une maryse.

5. Partager la préparation dans les deux moules et cuire 30 min au four à  180°.

Démouler et laisser refroidir sur grille.


La crème chiboust:  

1. Tremper la gélatine dans de l'eau froide.

2. 
Chauffer le lait.

3. Battre 4 jaunes d’œufs et 50 gr de sucre puis ajoutez la poudre à flan.

4.
Versez, hors feu, dans le lait bouillant. Reposer à feu doux et en mélangeant sans arrêt faire épaissir. et faire épaissir à feu doux.

5. Ajouter la gélatine essorée et laisser refroidir.

6. Préparer un sirop avec  200 gr de sucre, l'eau et le rhum récupéré des raisins.

7. Battre  6 blancs d'oeufs en neige ferme. Ajouter le sirop petit à petit tout en fouettant. Refroidir.

8. Incorporer les blancs ainsi cuits à la crème dans laquelle vous aurez préalablement ajouter la mangue coupée en petits dés et les raisins au rhum.
 



Montage:

Déposer la visitandine de 27 cm sur le plat de service. Entourer d'une bande de rhodoïd. Verser une couche de crème chiboust.
Déposer la seconde visitandine et couvrir avec le reste de chiboust et saupoudrer de cacao amer. Placer au réfrigérateur.
Fondre du chocolat noir et l'étendre au pinceau sur des bandelettes de rhodoïd afin de réaliser les pourtours du gâteau.



DSC02905-1

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Desserts et douceurs
commenter cet article
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 09:30
Sans titre

Le week-end fut entièrement consacré à l'anniversaire de ma filleule.





11 ans! Cela méritait bien un gros gâteau non?
Et puis, tout compte fait, pourquoi pas deux?
... plus il y a de gâteau, plus c'est la fête la gourmandise! ... et comme la filleule est aussi gourmande que la marraine...





En avant donc pour les deux gâteaux!
Petit voyage visuel dans le pays des petits et grands enfants avant de passer à la première recette? Un gros bémol cependant: les photos! Un goûter d'anniversaire n'étant vraiment pas le lieu adapté, il vous faudra faire preuve beaucoup, vraiment beaucoup d'indulgence)












Bavarois Aux Fruits des Bois en Coque de Chocolat

DSC02906


Ingrédients pour un moule de 26 cm 

Confectionnez un moule en rhodoïd un peu plus large que votre base. Pas de rhodoïd... faites comme moi, utilisez du calque à rétroprojecteur.

DSC02907

Base au chocolat et Amandes:

3 oeufs
80 gr de sucre
50 gr d'amandes en poudre
30 gr de cacao amer
10 gr de maïzena
1 càc de levure en poudre
2 pincées de sel





Les deux dacquoises:

200 gr d' amandes en poudre
6 blancs d'oeufs
300 gr de sucre glace
1 càs de maïzena




Le bavarois aux fruits des Bois:DSC02922

600 gr de fruits des bois surgelés
600 gr de crème fraîche
250 gr de sucre
15 gr de gélatine (feuilles)
35 gr de jus de citron
2 càs de sucre glace


Le miroir Chocolaté:

150 gr de sucre
12 cl d'eau
1 dl de crème fraîche
50 gr de cacao amer
5 gr de gélatine (feuilles)

la Coque:

200 gr de pistoles de chocolat ("Caraïbe" de Valhorna pour moi)




La veille, monter le gâteau:

Les deux dacquoises: four préchauffé à 150°

1. Battre les 6 blancs d'oeufs en neige ferme. Ajouter le sucre glace sans cesser de fouetter.

2. Ajouter la poudre d'amande et la maïzena à la maryse

3. Partager le mélange obtenu dans deux moules de 26 cm tapissés d'un papier cuisson.
Cuire 1h20 à 1h30 dans le four à 150°

4. Démouler et laisser refroidir sur grille.


Base Chocolat / Amandes:  four préchauffé à 180°

1. Mélanger la poudre d'amandes, le cacao, la maïzena, la levure et une pincée de sel.

2. Battre les jaunes d'oeufs avec le sucre. Vous devez obtenir un mélange mousseux et blanchâtre.

3. Tamiser le mélange de poudre et l'incorporer en fouettant.

4. Battre les blancs en neige très ferme avec une pincée de sel.

5. Assouplir la pâte chocolatée avec 2 bonnes cuillères à soupe prélevées sur les blancs en neige. Incorporer ensuite le reste des blancs délicatement, en veillant à bien soulever la pâte.

6. Verser dans un moule beurré et cuire 15 min à 180°. Démouler, refroidir sur grille et poser dans la forme rhodoïd sur le plat de service. Laisser bien refroidir.


Le Bavarois de Fruits des Bois:

1.Tremper la gélatine dans de l'eau froide.

2. Conserver quelques fruits pour la garniture et mixer le reste avec le jus de citron et le sucre.

3. Chauffer sans porter à ébullition et disssoudre la gélatine. Laisser refroidir.

4. Monter la cr fraîche en chantilly avec le sucre glace.

5. Incorporer les fruits délicatement.


Monter le gâteau dans le rhodoïd en alternant bavarois et dacquoise. Laisser prendre au réfrigérateur pendant toute une nuit.


Le jour J, s'occuper du miroir et de la coque:

Le Miroir:

1. Tremper la gélatine dans l'eau froide

2.Chauffer l'eau avec le sucre et la crème fâîche de manière à dissoudre le sucre.

3. tamiser le cacao et l'ajouter en fouettant. Porter à ébullition et laisser tiédir.

4. Incorporer la gélatine et laisser refroidir complètement le mélange avant de le verser sur le bavarois.

Placer au réfrigérateur pour figer le miroir.

La Coque tout chocolat:

Découper des bandes de rhodoïd un peu plus hautes que le gâteau. Fondre du chocolat au bain marie et étaler en une fine couche sur les bandelettes de rhodoïd. Laisser refroidir au réfrigérateur. Cercler le gâteau et réaliser quelques rosaces pour la garniture.

Garnir selon votre fantaisie et garder au réfrigérateur jusqu'à dégustation.

A demain pour la seconde recette.

DSC02923-1
Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Desserts et douceurs
commenter cet article
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 14:31
Le chou est un de ces légumes qui évoquent les plats mijotés longtemps au coin du feu pendant que, dehors, les frimas jouent avec Dame nature. L'hiver peut parfois sembler long et j'ai souvent, en début d'année, des envies de saveurs estivales et de salade croquantes.

Avec ce plat, j'ai allier toutes mes envies: le chou réconfortant, la tomate revigorante, la moutarde réchauffante et l'orange vitaminée. Encore une fois, c'est un plat simple à préparer et qui se cuisine tout seul. Le plus long étant de détailler le chou en fines lanières!

Faites bouillir de l'eau pour le thé, pendant la cuisson de votre mijotée,il suffira de vous allonger avec un bon bouquin.



Je profite aussi de cette recette pour faire un petit clin d'oeil à Mamina et son jeu "Le sucré s'invite chez le salé"...
A quelques jours près, cette seconde organisation du jeu par Mamina, a un petit air d'Happy Birthday... Nous devions donc nous rencontrer aux détours de quelques gourmandises et je ne pouvais manquer ce rendez-vous. Mamina, j'y reviendrais encore une fois, j'ai encore une petite idée qui me trotte dans la tête ;-)




Mijotée de Veau et Chou aux Deux Moutardes
à l'Orange Sanguine


DSC02871-1

DSC02880-1

Ingrédients pour 3 personnes:

1 chou blanc
1 kg d'épaule de veau (blanquette)
3 càs d'huile d'olive
2 gros oignons rouges
2 gousses d'ail
500 de tomates en cubes
1 càs de concentré de tomate
1 l de bouillon de légumes
1 dizaine de feuilles de sauge fraîches
1 càc d'origan
2 càs de graines de moutarde
2 càs de Braun Mustard Seeds (moutarde brune)
3 oranges sanguines pelées à vif (conserver  quelques suprêmes en garniture)
1 pointe de pili-pili
sel
poivre noir du moulin
 





1. Émincer l'oignon . Peler et écraser l'ail.

2. ôter les feuilles extérieures du chou. En conserver 3 entières pour les papillotes de présentation. Couper en 4 et enlever la base dure. émincer en lanières.

3. Chauffer l'huile d'olive dans une cocotte et faire revenir les morceaux de veau sur toutes les faces. Ajouter les oranges coupées en dés et leur jus.

4. Ajouter ail et oignons, couvrir et poursuivre la cuisson 5 min.

5. Ajouter les tomates, le concentré de tomate, et 0.5 l de bouillon de légumes. Rendre un bouillon, ajouter la sauge et le pili-pili. Couvrir et laisser mijoter 60 min.

6. Ajouter le chou et le reste (0.5 l) de bouillon de légumes Assaisonner et couvrir.

7.Terminer a cuisson à couvert pendant 40 min. Ajouter les graines de moutardes et l'origan 10 min avant la fin de la cuisson.

8.Blanchir 2 min à l'eau bouillante salée les feuilles de chou réservées et les rafraîchir sous l'eau froide. Laisser égoutter.

Présenter la viande dans une papillote de chou, des suprêmes d'orange et des pomme de terre grenaille cuites en chemise en accompagnement.


DSC02877-1
Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans viande
commenter cet article
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 20:14
- Qu'est-ce que tu dis? Du quoi? Du "tacot"? C'est du poisson ça?"
- Oui, c'est du poisson et bien qu'il lui ressemble, ne regarde donc pas le plat avec des yeux  de merlan frit! 

Trisopterus luscusLe tacaud: je n'avais jamais vu ce poisson sur les étals, ou je n'y avais pas prêté attention. C'est que ce poisson, présent en abondance sur les côtes de la Manche, ne supporte pas bien les voyages: à peine pêché, à peine dégusté. Je dois vous avouez que lorsque je suis rentrée samedi avec mon tacaud sous le bras, je me suis directement mise à la recherche de ce que l'on pouvait bien raconter de bon à son sujet. Il y a tout de même quelques articles intéressants sur le net. Mais je dois dois bien vous avouer que j'ai tout de même ressenti quelques craintes lorsque j'ai lu -entre autre- que " sa chair est appréciée mais demande une fraîcheur absolue, ce qui explique que sa consommation soit plutôt limitée au littoral" (http://wwz.ifremer.fr/) ou que "Il est désormais difficile à trouver car, à en croire les pêcheurs, il doit être mangé dans les 6 heures suivant sa pêche" (http://www.fruitsdelamer.com) et même que "Ce poisson à la chair fine est fragile et nécessite un soin particulier de sa capture à l’étal du détaillant" (http://www.medisite.fr)... Pas rassurant tout cela, il faut bien le reconnaître.

 

Même si je fais confiance au poissonnier, je me suis tout de même posé des questions. Et surtout, j'ai ressenti une certaine appréhension en pensant à la tête de l'homme si je lui servais non seulement un poisson autre que le cabillaud ou la truite mais  - en plus- un peu ... disons ... passé. Je signais là la fin des tentatives aussi audacieuses que clandestines de lui faire manger quoique ce soit d'autre que ce qu'il connaît! C'est dans la Cuisine de la Mer de  Patrick que j'ai trouvé de quoi me rassurer et surtout de m'allier un accompagnement de choix qui, à coup sûr, devait  ralier l'Hom à mon essai: la pomme de terre.  Une petite recette que j'ai tout de même agrémentée (rien qu'un peu, un tout petit peu) à ma façon.

Quelques filets de tacaud , deux trois pommes de terre, quelques oignons, et fenouil plus loin, après un petit coup de blanc, voilà ce qui est sorti du four et a eu un véritable succès. Je ferai encore confiance au poissonnier! En plus, cette recette a le grand avantage de se préparer vite et de ne demander aucune surveillance!

Tacaud à la Boulangère au Fenouil et Moutarde à la Salicorne

DSC02028

DSC02030



Ingrédients pour 3 personnes:

un petit kilo de filets de tacaud
une douzaine de pommes de terre de grosseur moyenne
2 gros oignons
1 bulbe de fenouil
2 dl de vin blanc
2 càs de moutarde à la salicorne
3 càs de beurre
sel
poivre noir du moulin







1. Couper les pommes de terre, les oignons et le bulbe de fenouil en fines rondelles. Conserver les feuilles du fenouil.

2. Dans le fond d'un plat allant au four, disposer la moitié des légumes.

3. Poser les filets de tacaud. Saler et poivrer.

4. Recouvrir avec le restant de légumes et les feuilles de fenouil.

5. Mélanger la moutarde et le vin blanc et arroser l'ensemble.

6. quelques noisettes de beurre par-ci par-là, couvrir et placer au four à 150° pendant 30 min.


... avec un petit verre de vin blanc... c'est bon la mer!


DSC02032



Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans poissons
commenter cet article
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 14:16
Des plats et des desserts qui permettent de faire le vide de toutes ces petites choses qui s'entassent dans le surgélateur ou dans les réserves. Est-ce que le soleil et les coins de ciel bleu feraient déjà clignoter les premières énergies printanières? Non, je sais trop bien que ce réveil de la nature n'est pas pour demain mais, comme chaque année, après les fêtes, j'ai comme une envie, un besoin de faire de la place. Le premier coup de nettoyage par le vide a donné lieu au parmentier de Jack Be Little.

Voici le second résultat de cette nécesssité de faire de l'ordre...pour mieux remplir par la suite... et surtout d'une grande envie de quelque chose de sucré, de doux, de réconfortant. 
Résultat des fouilles: un sachet de châtaignes pré-cuites, une papaye,  un reste de tapioca et j'ai vu rouge! Rouge comme les champs en plein été, le rouge des coquelicots ...vous savez, sous la chaleur du soleil de midi...

recettes-juin-juillet-200901310.jpg
Du rouge au rose, il suffit de peu de chose, on y arrive sans vraiment le chercher. Si, en plus, on y ajoute des perles (du Japon) vous résisteriez vous????





Papaye et Châtaigne à la Badiane
aux saveurs de Coquelicot :
la Totale Girlyttude dans les Desserts



 

DSC02844-1DSC02838-1





Ingrédients pour 2 personnes:

1 papaye
20 gr de tapioca (perles du Japon)
2 dl d'eau
2 càs de sirop de coquelicot
4 càs de Liqueur de Coquelicot
une dizaine de châtaignes pré-cuites
1 étoile de badiane
2 dl de crème fraîche



1. Éplucher la papaye et la couper en petits cubes réguliers. Partager dans deux coupes.

2. Dans une casserole à fond épais, mélanger l'eau avec le sirop de coquelicot. Ajouter le tapioca. Lancer la cuisson à feu moyen et, sans cesser de remuer, cuire jusqu'à ce que le liquide soit tout absorbé et les perles transparentes. Laisser refroidir et verser sur les cubes de papaye.

3. Porter 1 dl de cr fraîche à ébullition avec les châtaignes et la badiane. Laisser infuser jusqu'à refroidissement complet. Retirer l'anis étoilé, ajouter le second décilitre de cr fraîche et mixer au plongeant.

Verser 1 bonne càs de liqueur de coquelicot sur les perles du Japon gélifiées. Déposer joliment la mousse de châtaigne à l'aide d'une poche à douille. Garnir de bonbons au coquelicot.



DSC02843-1

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Desserts et douceurs
commenter cet article
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 09:16
Le repas du lundi est lié à deux contraintes: être vite préparé  car je rentre tard et  pouvoir se réchauffer aisément à l'école le mardi afin de recharger mes batteries dans cette journée de 12 heures de cours.

Cette semaine j'ai profité de la préparation pour éliminer certaines choses qui traînaient dans les réserves. A force de courir et d'avoir la manie de ne rien jeter, il y a toujours des petits paquets qui se perdent dans les antres de mon surgélateur et, quand l'envie me prend d'opérer quelques fouilles, ces petits trésors sont souvent à l'origine de petits plats qui méritent qu'on y plonge la fourchette.



Il me reste également dans un petit coin de l'abri de jardin, à l'abri du gel et confortablement installées dans des cageots d'osier, quelques courges  qui espéraient échapper à mes élucubrations. Des jolis petits Jack Be Little tout orangés ont eu vite fait d'attirer mon attention.





Parmentier de Jack Be Little
au Thon et Sardines
en Crumble d'Olives Noir au Romarin


DSC02828


DSC02835
Ingrédients pour 2 personnes:

2 petits jack be little
1 darne de thon blanc
3 sardines vidées (profiter qu'elles soient encore surgelées pour gratter la peau avec la lame d'un couteau, elle s'enlèvera très facilement)
1 échalote
2 oignons fanes
2 càs bombées de pépins de courge
2 càs bombées de graines de tournesol
6 càs d'huile de pépins de courges
2 càs de beurre
4 càs de farine
une dizaine d'olives noires
une belle branche de romarin
sel
poivre noir du moulin




1. Laver les Jack Little, couper en deux et ôter le centre. Couper la chair en petits dés réguliers de 0.5cm. Ajouter les graines de tournesol et les pépins de courges et 4 càs d'huile de pépins de courges. Assaisonner de poivre et sel. Bien mélanger.

2. Tasser dans le fond de petits récipients allant au four.

3. émietter la chair des poissons. Ajouter les oignons fanes ciselés, du sel et du poivre et deux càs d'huile de pépins de courges.

4. Disposer une couche de poisson sur les Jack Be Little.

5. Enfourner dans le four préchauffé à 180° pour 15 minutes.

6. Du bout des doigts, mélanger les olives émincées avec la farine  et le beurre afin d'obtenir une pâte sablonneuse. Ajouter le romarin effeuillé.  Assaisonner légèrement et recouvrir le poisson.


A dernier moment passer quelques minutes sous la salamandre pour dorer. Agrémenter de jus de citron à votre goût.

Un peu de soleil dans l'assiette, ça vous tente?????



DSC02830
Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans poissons
commenter cet article
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 17:04
DSC02825Samedi, une soirée de retrouvailles à Bruxelles a réuni, à l'initiative de Marion, une bande de gourmets gourmands qui ne demandaient pas mieux que de descendre dans le "Caveau du Max" pour papoter, rire, parler cuisine (entre autres choses) et surtout être bien tous ensemble.

C'est avec les couleurs de la Sardaigne que "Roberto" nous avait concocté un arc-en ciel de gourmandises toutes meilleures les unes que les autres.

DSC02807.JPG

DSC02810


DSC02811

DSC02823.JPGAprès l'apéritif,  un buffet d'antipasti a eu vite fait d'attirer les papilles vers la table. Des couleurs, des saveurs, du savoir-faire, de la tradition... bref: rien que du bon, du très bon. Encore une fois, l'amour des bons produits et des traditions a parlé! Et Roberto est un maître en la matière.
P1100271
Dans le cochon tout est bon, c'est bien connu. En tous cas, celui servi par Roberto avec sa salade de chicorée (dont j'ai oublié le nom) et ses pommes de terre rissolées épicées a savoureusement confirmé cet adage. Mais qu'est-ce que c'est bon ...
Merci José pour la photo. Passez donc dans les Jardins de Pomone, un petit jeu vous y attend.

Allez donc faire un tour sur le site du "Max", vous comprendrez très vite l'ambiance qui règne dans ce lieu haut en couleurs, en notes virevoltantes, en effluves de toutes sortes. Un lieu, a voir, à connaître à partager sans aucune modération.

 




Celui et celle qui passent de temps à autre par ici ne sont pas sans ignorer que mes deux zhoms sont assez récalcitrant à toute tentative qui sorte un temps soit peu de l'ordinaire. Heureusement, il est des choses pour lesquelles je suis certaine de ne jamais commettre d'impair gustatif pour leurs papilles si particulières ;-).

La truite aux amandes est une des recettes que je peux mettre au menu sans hésitation. Je dois avouer que ce classique n'est pas, alors pas du tout pour me déplaire non plus. Seulement voilà: la truite déposée dans l'assiette avec sa croûte dorée d'amandes et la purée (en quantité) ou les pommes de terres vapeurs qui sont une tradition INCONTOURNABLEspour mes deux fins palais ont parfois un peu l'art de me lasser.

Mais oui! Même avec ce qu'il y a de plus traditionnel, j'aime jouer. Le risque est ici bien moins élevé puisque je joue avec des associations qui ont fait leurs preuves. N'empêche, j'aime m'amuser aux fourneaux et ce fut encore une fois le cas avec ce plat. L'idée m'est venue en lisant un article sur "La Maison Carrier" de Chamonix et son doublement étoilé "Albert 1er".


Truite aux Amandes Revisitée
et sa Crème aux Haricots Verts



DSC02780b

DSC02780

Pour 1 personne:

1 belle truite
un feuille de brick
2 càs de beurre fondu
une bonne càs d'amandes effilées
piment d'espelette
200 gr de haricots verts
1 càs de beurre
1 feuille de laurier
persil plat
1 gousse d'ail
1.5 dl de fumet de poisson
1 dl de crème fraîche
4 càs d'amandes en poudre
le jus d'1/2 citron



1. Cuire les haricots dans une grand quantité d'eau bouillante salée avec une feuille de laurier. Veillez à leur conserver un peu de croquant (je craque pour le croquant en ce moment). 2goutter et rafraîchir sous l'eau froide. En conserver une dizaine pour l'assiette.

2. Mixer le reste avec le beurre, le persil et l'ail. Assaisonner de sel et de poivre noir. Mettre en attente.

3. Préchauffer le four à 180°. Préparer le croustillant d'amandes. Découper 2 bandes rectangulaires dans la feuille et les badigeonner de beuure fondu au pinceau. Les superposer et les recouvrir d'amandes effilées. Saupoudrer d'un soupçon de piment d'espelette. Cuire au four sur  en surveillant la cuisson jusqu'à l'obtention d'une belle coloration. Laisser refroidir

4. Porter le fumet de poisson et la crème à ébullition. Ajouter les amandes en poudre et le jus de citron. Assaisonner de poivre et de sel. Conserver au chaud.

5. Cuire la truite à la meunière dans du bon beurre. Assaisonner et lever les filets.

6. Réchauffer la mousse de haricots et en vérifier la consistance . Si elle vous semble trop épaisse, allonger avec un filet d'eau (ou mieux, un trait de fumet de poisson s'il vous en reste). 




Mixer au plongeant la sauce aux amandes qui va former  une belle mousse en surface. La déposer au fond de l'assiette. Disposer les haricots qui serviront de lit aux filets de truite. Terminer par la mousse de haricots et la croustille aux amandes.


DSC02780a
Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans poissons
commenter cet article
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 10:10
Et oui! Des CSJ!  Vite oubliées les bonnes résolutions de repas légers-légers, de crudités, de... 3 Noix de SJ, vous avouerez que ce n'est pas vraiment cela qui va faire pencher plus la balance? (Abonder donc dans ce sens, svp, que je déculpabilise!)
Et puis, tout compte fait , timing oblige, je ne les ai accompagnées que de "quasi-crudités" (plein de vitamines là-dedans!) juste agrémentées d'un léger, tout léger mais si parfumé de printemps, trait de sirop de sureau -piqûre- (vivement le printemps, les réserves s'amenuisent). Vous savez que sureau et moi sommes de très très bons et vieux amis. Il se laisse mettre en bouteille à sa plus belle saison et vient me chatouiller les papilles alors même que, dans la haie du jardin, il attend la fin de l'hiver, tout nu et tristounet mais plein, déjà, de promesses.

Allez, venez, nous déculpabiliseront ensemble!



Spaghettis de Carottes et Panais aux Saint-Jacques - Châtaigne au Sureau

DSC02797-1

DSC02796-1




Ingrédients pour 1 personne:


3 noix de Saint-Jacques
1 carotte
1 panais
6 châtaignes pré-cuites à l'eau (à la saison, il suffit d'éplucher et de laisser cuire une vingtaine de minutes dans de l'eau bouillante.  Laisser refroidir. Bien essuyer et placer au surgélateur - conservation 6 mois sans problème)
2 oignons fanes
1 dl de
sirop de fleurs de Sureau 
sel de Maldon
poivre blanc de Sarawac fraîchement pilé


 


1. Bien essuyer les noix de Saint-Jacques. Laisser en attente sur un linge.

2. Nettoyer carotte et panais et les couper en spaghettis (à l'aide d'un spiraleur). A défaut, tailler en fins bâtonnets.

3. émincer finement les oignons fanes et couper les châtaignes en lanières..

4. Dans une poêle anti-adhésive, faire revenir les noix de SJ (Mycryo pour moi) 1 minute sur chaque face. Réserver.

5. Déglacer la poêle avec le sirop de sureau. Ajouter les spaghettis de carottes et de panais, les oignons et les châtaignes. Cuire en mélangeant délicatement en soulevant avec une fourchette et une cuillère. Il s'agit de simplement donner un coup de chaud aux légumes qui doivent conserver leur croquant.  Poivrer de Sarawak et saler.


Dresser les spaghettis dans l'assiette. Disposer les Saint-Jacques avec quelques pallettes de sel Maldon. Arroser du restant de sauce.

Vous aimez les Saint-Jacques,
Vous aimez  le sucré salé léger... c'est pour vous!




DSC02803-1
Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Coquillages - Crustacés
commenter cet article
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 08:35

Je profite d'une pause pour vous glisser cette recette rapide qui m'a bien réconfortée lundi après ma journée de cours.
Sur le chemin du retour, l'envie de crudités m'a titillé les papilles. Un peu assez des plats de fêtes et des plats d'hiver. Mais la neige et le froid sont toujours bien là.

Concilions donc!
Le chou rouge - non pas aux pommes et chaud - mais râpé et cru!...
La vinaigrette non pas froide mais tiède!...
un peu de Magret fumé juste revenu dans une cuillère de graisse d'oie (ça c'est pour braver le froid!).

GIF_Lendemain_fête-120

Et comme je n'ai plus guère le temps de participer à tous les défis culinaires de notre Chef Damien préféré et sa Bande de 750 grammes , je profite de cette envie décalée pour la proposer à leur concours Lendemain de fête.



Cru de Chou Rouge - Émulsion Tiède de Pignons et Grenade
au Vinaigre de Banuyls - Croustilles de Magret Fumé


DSC02774



DSC02777

Ingrédients pour 1 personne:


1/4 de chou rouge débarrassé du trognon et de ses premières feuilles
une poignée de mélange de jeunes pousses
1 tasse de pignons de pin
1 tasse d'eau
4 càs d'huile de pignons
2 càs de vinaigre de Banuyls
sel
poivre noir du moulin
2 càs de graisse d'oie (récupérée des repas de fêtes sinon dans le commerce en bocal)
quelques tranches fines de magret de canard fumé
une grenade bien mûre
une botte de persil plat





1. Émincer le chou rouge en fines lanières.

2. Fondre la graisse d'oie dans une poêle anti-adhésive et y faire revenir les tranches de magret fumé. Dès qu'elles sont bien croustillantes, les déposer sur un linge afin d'ôter l'excédent de gras.

3. Déglacer la poêle au vinaigre de Banuyls.

4. Préparer l'émulsion en mixant au plongeant les pignons, l'eau , l'huile de pignon, le déglaçage de la poêle
 et le persil plat. Saler et poivrer. Réserver.

5. Égrener la grenade.


Mélanger aux doigts le chou rouge et les jeunes pousses. Parsemer des croustilles de magret de quelques pignons et des grains de grenade.
Verser l'émulsion tiède et croquer à pleines dents!!!


DSC02778


"Très léger, le chou est l'un des légumes les moins énergétiques. Il ne fournit en effet pas plus de 22 kcal/100 g et, pour ne rien gâcher, il est délicieux tout simplement cuit à la vapeur, à l'eau ou dans une soupe, autrement dit sans (ou avec très peu) de matières grasses.

Valeurs nutritionnelles
pour 100 g
Protides 2,8 g
Glucides 2,8 g
Lipides 0 g
Calories 22 kcal

Il est, en outre, gorgé de vitamine C aux vertus tonifiantes : une simple portion de 200 g en couvre 50 % des besoins quotidiens. Il fournit également une belle quantité de vitamine E ainsi que de provitamine A (plus de 100 % des besoins couverts par la même portion de 200 g). A savoir qu'il s'agit de précieux antioxydants qui protègent efficacement des agressions extérieures. De plus, sa richesse en minéraux, à commencer par le potassium, contribue aussi à nous maintenir en forme tout l'hiver.

Par ailleurs, des études ont prouvé son efficacité anticancéreuse. Ainsi, il est si vitaminé et contient tant de substances bénéfiques (du soufre notamment) que le consommer deux fois par semaine suffirait à voir réduire significativement les risques de cancer, notamment du poumon.

Enfin, il est très riche en fibres (3,4 g/100 g) qui agissent activement sur les transits les plus paresseux.
En conclusion, le chou est l'allié de la forme et de la ligne, ou, autrement dit le compagnon idéal d'une alimentation saine et équilibrée. "

http://www.linternaute.com/femmes/cuisine/encyclopedie/fiche_composant/196/chou.shtml

... Il faut donc en profiter au maximum!!!!

Repost 0
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 01:41
Il y avait longtemps, très longtemps que je n'avais plus fait de pâtisserie. Ce week-end, entre rangements, nettoyage, lessive et préparations de cours, je me suis laissée emporter sur des airs de gourmandise bien réconfortants.

Chocolat...
Vous aimez le chocolat?
Vous aussi!
Alors si vous voulez vous faire un gros plaisir, suivez la petite cuillère!

Génoise au Chocolat
Abricots Séchés Moelleux aux Rice Kripies



DSC02767


DSC02765Ingrédients pour un moule de 26 cm:

Pour la génoise:

200 gr de beurre à température ambiante
2 x 125 gr de sucre
6 oeufs
180 gr de maïzena
60 gr de poudre d'amandes
 

Pour la mousse de chocolat:

700 gr de chocolat noir (pistolles Valhorna "Caraïbes" pour moi)
4 jaunes d'oeufs
100 gr de sucre
35 cl de lait demi-écrémé
5 dl de crème fraîche
4 càs de gélatine en poudre
100 gr d'abricot secs moelleux hachés
1 tasse de rice krispies

Pour la garniture:

3 càs de cacao
150 gr d'abricots séchés moelleux hachés
4 càs de grué de cacao
1 bol de rice krispies



Pour plus de facilité, utiliser un moule à charnière dont vous aurez tapissé le fond d'un cercle de papier sulfurisé.

1. Préchauffez le four à 200°

2. Travailler le beurre avec 125 gr de sucre de manière à obtenir une pâte lisse et blanche.

3. Battre vigoureusement les blancs d'oeufs avec 125 gr de sucre de manière à obtenir un mélange translucide.

4. Mélanger la maïzena et la poudre d'amandes dans un cul de poule. 

5.  Ajouter petit à petit , en alternant et en mélangeant bien entre les ajouts successifs,  le beurre et les blancs d'oeufs.

6. Verser 1/3 de la préparation dans le moule et saupoudrer de cacao. Enfourner à 200° pour une dizaine de minutes (la pointe d'un couteau doit ressortir sèche).

7. Verser le second tiers, enfourner pour 10 min. Recouvrir d'un mélange de 100 gr d'abricots hachés et de grué de cacao.

 8. Recouvrir avec le reste de la génoise et repasser au four  15 min. Recouvrir à la sortie du four avec le bol de rice krispies.

Laisser refroidir et en profiter pour préparer la mousse de chocolat.

1. Battre les jaunes d'oeufs avec le sucre jusqu'à blanchissement.

2. Préparer une crème en portant le lait à ébullition. Verser la moitié sur les jaunes d'oeufs sans cesser de remuer.
Verser le tout dans la casserole et, en continuant de , faire chauffer pour épaissir - !!! Ne pas porter à ébullition !!!! 

3. Verser sur les pistoles de chocolat et mélanger pour faire fondre.

4. Délayer la gélatine en poudre dans un peu d'eau chaude et l'incorporer au chocolat. Ajouter la tasse de rice krispies et les 100 gr d'abricots hachés Laisser refroidir.

5. Fouetter le crème fraîche. L'incorporer  en soulevant la masse au chocolat.

Recouvrir les couches de génoises de mousse au chocolat et placer au réfrigérateur.

Le plus difficile: attendre au minimum 2 heures afin que la mousse prenne avant de démouler et de se laisser aller au péché de gourmandise... 


DSC02755
Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Desserts et douceurs
commenter cet article

Présentation

  • : Alice au pays des saveurs
  • Alice au pays des saveurs
  • : jouer avec les saveurs pour, chaque jour, réapprendre à goûter, être à l'écoute des produits et des producteurs, partager avec ceux qu'on aime et tous les autres, s'amuser et découvrir.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Le Sureau dans tous ses Etats

26374422.jpg

Texte Libre

Signons la charte
"Abeille, sentinelle de l’environnement"

Texte Libre

Ici et Là, je suis aussi