Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 14:25

Peinture et tapisseriess sont terminés. Les pinceaux, les rouleaux, les seaux et serpillières sont remisés au placard. Ne restent que les courbatures et l'impression étrange que, décidément, les 20 ans s'éloignent de plus en plus. Maintenant, calme et repos nécessaires, je vais en profiter pour préparer au mieux la venue en Belgique de Marie-France. Vous la connaissez sans nul doute, allez donc vous régaler non seulement des papilles mais aussi des beaux mots chez elle. Elle arrive vendredi et reste 4 jours en Belgique. J'ai déjà mes idées mais je ne vous en dirai rien ... secret secret. Je pense que vous pourrez lire certaines choses sur cette rencontre dans quelques jours sur plusieurs blogs belges. Si nous en avons l'occasion nous passerons vous faire un petit coucou un soir pour vous donner un avant-gout de notre "virée entre nanas".

En attendant, une élucubration, encore, autour de la Saint-Jacques. Terre et mer, une association qui donne des résultats toujours très intéressants. C'est la betterave rouge au goût prononcé et brut d'humus qui a été désignée pour représenter la terre. Le foie gras, outre l'apport gustatif qu'il apporte au légume, lui confère aussi une onctuosité intéressante. Je voulais également appoter une touche épicée et exotique. Pou cela, un simple sabayon aux baies rouges et au grué de cacao.


Saint-Jacques
sur Mousseline de Betterave Rouge au Foie Gras
Sabayon au Grué de Cacao et Baies Roses
Tuile au Grué


DSC02987-1


DSC02988-1
Ingrédients pour 2 personnes:

4 noix de Saint-Jacques
100 gr de betterave rouge précuite
1 càs d'airelles séchées
1 dl de fond de volaille
40 gr de foie gras d'oie
1 càs de baies roses
5 cl de fond de volaille
2 càs d'huile d'olive
1 càs de grué de cacao
1 jaune d'oeuf
25gr de grué de cacao
25 gr d'eau
20 gr de beurre fondu
20 gr de farine
70 gr de sucre glace



La tuile:

1. Préchauffer le four à 200°

2. Mélanger la farine, le sucre et le grué dans un bol.

3. Ajouter l'eau et le beurre fondu. Bien homogéniser au fouet.

4. étendre en une fine couche sur silpat et enfoourner pour 5 min.

Laisser refroidir.


Sabayon:

1. Amener 0.5 dl de fond de volaille à ébullition avec l'huile, les baies roses et le grué de cacao. Assaisonner de sel.

2. Couvrir et laisser infuser .


La mousseline de Betterave Rouge:

1. Couper la betterave en petits cubes. La recouvrir avec le dl defond de volaille. Ajouter les airelles.Assaisonner de sel et de poivre. Porter à ébullition et laisser mijoter à petit feu pendant 10 min.

2. Ajouter le foie gras détaillé en petites lamelles.

3. Mixer au plongeant, rectifier l'assaisonnement. Tenir au chaud. Surtout ne pas laisser cuire, afin que le foie gras ne se liquéfie pas. Il doit donner l'aspect mousse aux betteraves.


Au dernier moment, monter le sabayon au bain-marie. Ajouter les jaunes d'oeufs à la préparation au grué et fouetter jusqu'à ce qu'il soit bien onctueux.

Dans une poêle anti-adhésive, faire revenr les noix de SJ (passées au Mycryo pour moi), 1 minute de chaque côté.



DSC02985-1
Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Coquillages - Crustacés
commenter cet article
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 10:10
Et oui! Des CSJ!  Vite oubliées les bonnes résolutions de repas légers-légers, de crudités, de... 3 Noix de SJ, vous avouerez que ce n'est pas vraiment cela qui va faire pencher plus la balance? (Abonder donc dans ce sens, svp, que je déculpabilise!)
Et puis, tout compte fait , timing oblige, je ne les ai accompagnées que de "quasi-crudités" (plein de vitamines là-dedans!) juste agrémentées d'un léger, tout léger mais si parfumé de printemps, trait de sirop de sureau -piqûre- (vivement le printemps, les réserves s'amenuisent). Vous savez que sureau et moi sommes de très très bons et vieux amis. Il se laisse mettre en bouteille à sa plus belle saison et vient me chatouiller les papilles alors même que, dans la haie du jardin, il attend la fin de l'hiver, tout nu et tristounet mais plein, déjà, de promesses.

Allez, venez, nous déculpabiliseront ensemble!



Spaghettis de Carottes et Panais aux Saint-Jacques - Châtaigne au Sureau

DSC02797-1

DSC02796-1




Ingrédients pour 1 personne:


3 noix de Saint-Jacques
1 carotte
1 panais
6 châtaignes pré-cuites à l'eau (à la saison, il suffit d'éplucher et de laisser cuire une vingtaine de minutes dans de l'eau bouillante.  Laisser refroidir. Bien essuyer et placer au surgélateur - conservation 6 mois sans problème)
2 oignons fanes
1 dl de
sirop de fleurs de Sureau 
sel de Maldon
poivre blanc de Sarawac fraîchement pilé


 


1. Bien essuyer les noix de Saint-Jacques. Laisser en attente sur un linge.

2. Nettoyer carotte et panais et les couper en spaghettis (à l'aide d'un spiraleur). A défaut, tailler en fins bâtonnets.

3. émincer finement les oignons fanes et couper les châtaignes en lanières..

4. Dans une poêle anti-adhésive, faire revenir les noix de SJ (Mycryo pour moi) 1 minute sur chaque face. Réserver.

5. Déglacer la poêle avec le sirop de sureau. Ajouter les spaghettis de carottes et de panais, les oignons et les châtaignes. Cuire en mélangeant délicatement en soulevant avec une fourchette et une cuillère. Il s'agit de simplement donner un coup de chaud aux légumes qui doivent conserver leur croquant.  Poivrer de Sarawak et saler.


Dresser les spaghettis dans l'assiette. Disposer les Saint-Jacques avec quelques pallettes de sel Maldon. Arroser du restant de sauce.

Vous aimez les Saint-Jacques,
Vous aimez  le sucré salé léger... c'est pour vous!




DSC02803-1
Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Coquillages - Crustacés
commenter cet article
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 18:45
Je lambine, je lambine. Je prends le temps, le temps de ne pas faire grand chose. Depuis une semaine, je tourne au ralenti: ça se soigne ça docteur? On dirait que mon esprit et mes muscles ont décidé de se mettre en grève. C'est vraiment étrange cette sensation pour moi qui d'habitude cours, cours, cours toujours. Je vais même finir par culpabiliser ;-)
Je me dis que je dois ab-so-lu-ment laissez des commentaires chez vous tous qui passez ici si gentiment et si régulièrement, je dois ab-so-lu-ment mais c'est comme si il me manquait une pile ou un accu: farniente à ce point cela frise le pathologique! Faut te réveiller ma grande! Un coup de botte au derr!ière! Allez! Zou!

Après ces bonnes résolutions, je me donne encore un week-end de "vacances j'oublie tout, rien faire du tout" et je remets la machine en route. Promis. En attendant, la recette de ma seconde entrée du repas entre amis dont vous avez pu avoir un petit aperçu ici... il y a 4 jours... c'est honteux!

Coulis de Pomme de terre à la pistache
pour St Jacques en Soupçon de Betterave et Mélisse


Pour cette petite entrée, j'ai repris  une soupe de pomme de terre que j'avais utilisée avec de l'espadon il y a quelques temps et qui nous avait laissé de bien gourmands souvenirs.



Je sais Mamina, c'est pas trop la saison
mais JM adôôôre les SJ alors...
petite entorse au calendrier ;-)




Ingrédients pour 5 personnes:

5 noix de Saint Jacques
3 grosses pommes de terre bintje
2 pommes de terre à chair ferme
2 échalotes cuisse de poulet
1/2 L de bouillon de volaille 
huile de pistache
2 dl de jus de crustacés
2 bâtons de citronnelle
15 gr de gingembre frais
50 gr de feuilles de mélisse fraîche
80 gr de cr fraîche
1 jaune d'oeuf
1 betterave rouge moyenne cuite
quelques pistaches et de la farine de pistache en garniture.
poivre noir du moulin
fleur de sel




1. La veille: Extraire le jus de la betterave et y infuser 1 échalote très finement émincée. Couvrir et mettre au réfrigérateur.

2. Cuire les pommes coupées en morceaux dans le bouillon.

3. Mixer très finement et passer au chinois.

4.  Incorporer une échalote cuisse de poulet finement émincée et de l'huile de pistache et réserver.

5. Porter les ingrédients à ébullition les ingrédients de l'émulsion (jus de crustacés, bâtons de citronnelle, gingembre frais râpé à la microplane, mélisse et cr fraîche). Laisser infuser hors feu pendant 30 min. Chinoiser et assaisonner de poivre et sel.

6.  Cuire les pomme de terre à chair ferme en chemise à l'eau salée. Eplucher et couper des "assises" d'1.5 cm d'épaisseur pour les SJ.

7. Dans une poêle à sec, saisir les noix de st Jacques passés au Mycryo 1 min à 1min 30 de chaque côté.


Dresser:
- un fond de coulis de pommes de terre, une rondelle de pdt, la noix de SJ. Quelques gouttes d'huile de pistache et un peu de farine de pistache sur le coulis
- une pointe d'échalote à la betterave sur la noix de SJ et un peu de fleur de sel
- émulsionner le jus de mélisse au plongeant en y ajoutant le jaune d'oeuf (qui remplace efficacement la lécithine de soja) et en déposer un càs sur la noix.


Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Coquillages - Crustacés
commenter cet article
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 09:20
Avant le plaisir glacé en guise de dessert, j'ai tenter de contenter tout le monde hier soir. Trois personnes à table > 3 plats différents. Cela va souvent être le cas pendant les vacances... Je ne vais pas vous demander de partager l'assiette froide - les 2 assiettes - des zhoms. Non. Je pense que les pommes de terre froides mayo, le jambon, les carottes râpées et le chou-fleur cocktail, cela risque de ne guère vous tenter.
Je vais plutôt vous inviter à goûter à une petite tuerie - à mon goût - qui, toute en simplicité, a su griser mes papilles. Un peu  de temps pour moi maintenant: je peux donc aller plus facilement à mon gré dire bonjour au poissonnier. Et celui-ci avait justement en réserve quelques petits couteaux... Il y avait longtemps! Je ne me suis donc pas fait prier ;-) 


Couteaux en Chaud-Froid à la Vinaigrette au Za'atar







Ingrédients pour 1 personne:

12 couteaux bien vivants
eau
sel
poivre
1 feuille de laurier
2 pommes de terre (type rate)
1 càs de beurre salé
0.5 dl d'huile de sésame
3 càs de jus de lime
3 càc de za'atar
1 gousse d'ail râpée à la microplane
3 jeunes oignons
fleur de sel
poivre noir du moulin
roquette






1. Cuire les pommes de terre en robe des champs. Les égoutter , les éplucher et les écraser grossièrement à la fourchette avec la noix de beurre. Saler de fleur de sel et poivrer. Réserver.

2. Porter l'eau salée et poivrée à ébullition avec la feuille de laurier. Plonger les couteaux et les laisser ouvrir.
Égoutter et couper en les pieds en 2 ou 3 tronçons (selon la grosseur). Mettre en attente.

3. Émulsionner les ingrédients de la vinaigrette: 0.5 dl d'huile de sésame, le jus de lime, le za'atar, l'ail. Saler et poivrer. Ajouter les jeunes oignons émincés.

4. Laver et essorer la roquette. La ciseler grossièrement.


Servir la purée tiède recouverte de roquette. Couvrir avec les couteaux et, au dernier moment, mouiller avec la vinaigrette froide. Ça sent les vacances!

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Coquillages - Crustacés
commenter cet article
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 10:01
Une petite entrée qui me titillait l'esprit hier, pendant que je tondais la pelouse (et oui, on se motive avec des pensées gourmandes ;-) ). Il me semble que ma dernière tentative d'unir la terre et la mer dans l'assiette remonte à ... oh la la, il y a bien trop longtemps. Et ma dernière expédition surgélateur m'avait révélé une petite escalope de foie gras qui s'ennuyait, seule, serrée dans son emballage sous vide. Comment lui donner l'occasion de trouver un - ou une - compagne de jeu pour l'accompagner, elle et la salicorne? Je l'ai trouvée la compagne idéale: l'huître.

La fin de l'année scolaire, si elle est chargée en écritures et paperasseries diverses (tout ce que j'aime...), a tout de même une caractéristique intéressante: pendant que mes étudiants font de leur mieux pour mettre au point les derniers jets du projet final (un livre de cuisine), je peux partager avec vous mes gourmandises. Voici donc celle d'hier soir, une entrée qui, contrairement à ce qu'elle laisse présager, se prépare relativement vite.

Chaud Froid de Foie Gras
au Beurre d'Huître à la Salicorne



Ingrédients pour 2 personnes:

2 escalopes de foie gras
6 huîtres
200 gr de salicorne
1 citron jaune non traité
sel gris de Guérande
poivre noir du moulin
75 gr de beurre de ferme non salé
huile de macadamia
2 feuilles de brick
nigelle





1. Ouvrir les huître et veiller à recueillir leur jus. Détacher l'huître de sa coquille.

2. Filtrer le jus dans une étamine.

3. Remettre les huîtres dans leur eau et porter à une température de 80°/90°. ATTENTION: ne pas amener à ébullition ce qui gâcherait tout. Ébarber.

4. Laisser refroidir et mixer finement.

5. Nettoyer la salicorne. La mixer pour obtenir une pâte fine.

5. Incorporer délicatement au beurre mou en travaillant à la fourchette.  Assaisonner de sel gris (pas trop!) et de poivre noir. Ajouter du jus de citron selon votre goût mais ne pas masquer l'iode qui parfume ce beurre.

6. Laisser refroidir au réfrigérateur.

7. Préchauffer le four à 180°

8. Couper 6 bandelettes de feuilles de brick et les badigeonner, sur les deux faces, de beurre fondu à l'aide d'un pinceau. Parsemer de nigelle et superposer les bandelettes. Cuire au four à 180°, une dizaine de minutes.

9. Dans un emporte-pièce, disposer un lit de salicorne. Assaisonner d'huile de macadamia, d'un peu de sel, de poivre, de quelques gouttes de jus de citron. Râper dessus, à la microplane, les noix de macadamia.

9. Chauffer une poêle anti-adhésive à sec et faire revenir les escalopes de foie gras sur les deux faces.
Assaisonner de poivre noir et de sel gris.


Mouler une quenelle de beurre d'huître et la poser sur le foie gras chaud. Servir sans attendre. Une fois encore, la terre et la mer ont ravi les papilles.

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Coquillages - Crustacés
commenter cet article
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 09:25
Après une semaine bien mouvementée, à courir pour tout et rien, je me repose quelques minutes auprès de vous ,juste le temps de vous glisser une des recettes testées pour la Cuisine Cup.

Avant la demi finale et la finale de dimanche prochain, la Norvège. Demain, un avion de la SAS va faire tourner ses turbines à l'unisson avec des gourmands gourmets qui se retrouvent -enfin- pour une voyage autour des produits de la mer en Norvège. A nous, le saumon, les CSJ, la gastronomie Norvégienne (Bocuse d'Or 2009), le partage, la découverte...par -21°C! Pas grave, l'enthousiasme aura vite fait de mettre KO le froid, j'en suis certaine.

Alors, avant de préparer mes valises du Grand Nord, une des recettes qui aurait pu se retrouver devant les yeux et les papilles critiques de Trish Deseine, Présidente d'Honneur de cette année, Requiaque tout le monde connaît dans la blogosphère, Odd Ivar Solvold,Chef Norvégien à plusieurs reprise primé au Bocuse d'or, Carole Revol, journaliste culinaire et Vincent Ferniot,  aux multiples talents, journaliste  et chroniqueur culinaire à la télévision...

Aurait pu... mais a été coiffée sur la ligne par la recette que je vous dévoilerai à mon retour de l'aventure Cuisine Cup, dans une semaine.

Noix de Saint Jacques sur  Crème de Topinambour aux Châtaignes Parfumée à la Badiane et à la Cannelle


Ingrédients pour 6 bouchées dégustatives

6 noix de Sj
300 gr de topinambours
4 càs d'huile de riz
100 gr de châtaignes précuites
1 bâton de cannelle
1 étoile de badiane
1 gousse d'ail
25 gr de beurre
1 dl de bouillon de volaille
1 patate douce
1 dl de vinaigre balsamique
2 càs de sucre
pavot noir
sel
poivre noir du moulin


1. Éplucher, laver et couper les topinambour en rondelles.

2. Dorer les rondelles de topinambour à la poêle dans l'huile de riz.

3. Ajouter les châtaignes, le bouillon, la cannelle, la badiane et l'ail. Couvrir et laisser mijoter 10 à 15 min.

4. Ôter la cannelle, la badiane et l'ail et passer au blender.

5. Ajouter le beurre froid en petits dés en fouettant.
Saler et poivrer et réserver au chaud.

6. Éplucher la patate douce et la débiter en très fines tranches. Bien éponger. Passer à la friture à 170° et réserver sur papier absorbant.

7. Faire réduire le balsamique avec le sucre.

8. Bien sécher les SJ et les passer dans le mycryo. Faire revenir dans une poêle bien chaude, 1 min sur chaque face. Saler et poivrer. Passer une face dans le pavot noir.

Dresser avec, en garniture,  les chips de patate douce , une peluche de cerfeuil musqué et un trait de sirop de balsamique.






Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Coquillages - Crustacés
commenter cet article
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 14:08
La semaine dernière, les 8 demi-finalistes de la Cuisine Cup 2009 ont reçu un mail  expliquant les dernières modalités pour le séjour en Norvège et pour nous annoncer  que la sélection des 4 finalistes se fera sur une recette à base de coquille Saint-Jacques de Norvège.
Qu'ai-je donc fait depuis mercredi? J'ai cogité, je me suis posée pas mal de questions, j'ai imaginé la Belle dans toutes les situations, sous toutes les sauces, des classiques et puis des comme j'aime, un peu "strange".

Je ne vais pas vous ennuyer à chaque billet avec une de mes élucubrations autour de ce noble mollusque. Non. Mais je tiens tout de même à vous donner un aperçu de ce que mon esprit  "de trop" - sic José - a trouvé pour accomoder les belles, qui ne venaient pas de Norvège, mais du Canada... Désolée pour les puristes, mais pas de SJ fraîches et puis, il faut l'avouer cela aurait été un peu trop onéreux.
Nous nous sommes donc retrouvés à 7 ce dimanche après-midi pour passer ensemble quelques heures de dégustation autour de la Saint-Jacques. Ce n'était pas gagné d'avance, José est très très difficile (vous le connaissez maintenant), Cédric ne vaut guère mieux, la petite copine de mon frérot est de la même veine. Je m'exclus des pailles critiques, il ne restaient donc vraiment que 3 personnes en qui je pouvais "croire" pour juger de mes agissements envers la CSJ.

Pour vous mettre l'eau à la bouche...ou vous faire fuir à grandes enjambées, quelques photos disparates:

 4 photos sur 6 car je ne vais pas vous dévoiler maintenant ma participation (je crois d'ailleurs que la recette ne m'appartient plus) et la préparation avec du foie gras, framboises et chantilly à l'huile d'olive au poivre long n'a pas du tout excité les papilles de mes "testeurs".

Pour aujourd'hui, j'ai envie de vous emmener dans un univers de saveurs qui, pour moi, est à l'image de ce que j'aime "élucubrer", qui a intrigué, beaucoup, et qui ma fois aurait été mon favori. Mais sur l'avis de notre Maestro de la CSJ, Mamina, c'est vraiment très osé pour un concours. Toujours est-il que moi j'aimais beaucoup et que je m'y collerai encore une fois avec bonheur.
Cette interprétation m'a été soufflée par le chef belge, Sang Hoon Degimbre, ce chef belge dont je vous ai déjà parler ici  et qui a reçu sa seconde étoile Michelin cette année. J'adore le travail de ce chef et je ne me prive pas de m'en inspirer. Dans son livre, "L'Air du Temps", il nous présente un Cannelloni de Chocolat blanc et Royal Belgian Caviar Gold Label.

Voici ce qu'il en dit page 90:

 

Photo J.P. Gabriel

  • Pour 20 cannellonis
  • Niveau : facile
  • Produits cuisinemoleculaire.com : Agar-agar dose.

 Ingrédients pour les Cannelloni :

  • 100 gr de chocolat Blanc Ivoire Valrhona
  • 125 ml d'eau minérale
  • 1/2 citron non traité
  • 2.5 gr d'agar-agar (2 doses)
  • 80 gr de Royal Belgian Caviar Gold Label
 

 Pour la garniture :

 Shiso® Green, sel de Maldon, poivre sansho

 Recette :

Faire chauffer l’eau minérale à 80° et y râper le citron, à l’aide d’une Microplane® fine. Infuser 2 à 3 min et filtrer.

Ajouter les pépites de chocolat, faire fondre. Lorsque la température atteint 35°, ajouter l’agar-agar. Homogénéiser à l’aide d’un mixeur plongeant. Porter à ébullition. Verser sur une plaque en inox tiédie.

Étaler le liquide sur toute la surface, rapidement et de manière régulière, en une couche de 1,5 mm. Laisser prendre à température ambiante. Détailler en 20 rectangles de 6 cm x 3,5 cm. Déposer 4 g de caviar par languette. Les enrouler sur elles-mêmes, en forme de cannelloni.

Saupoudrer sur ceux-ci un peu de sansho, de sel de Maldon et une sommité de shiso® Green.

 

Notes du chef : 

Chocolat et caviar sont associés à Heston Blumenthal et à sa recette «White chocolate and caviar buttons». En y réfléchissant, le chocolat blanc n’est guère différent de la crème fraîche. Il est riche en matière grasse. Son taux de sucre est plus élevé, mais cela ne semble pas représenter un écueil.

Je travaille le chocolat blanc comme une chantilly, en compensant sa forte teneur en matière grasse par de l’eau. La «chantilly» est donc moins sucrée.
Un temps, cette chantilly a été servie simplement avec des oeufs de saumon.
L’agar-agar m’a permis de traiter le chocolat en cannelloni souple et de lui associer le caviar. Le cannelloni apporte une rondeur et une faible sensation sucrée, soulignées par la salinité du caviar.

Le chocolat Ivoire possède une remarquable fluidité lorsqu’il est fondu, qualité très utile pour le travailler dans cette recette.


Maintenant, mon humble version...

Noix de SJ sur Meringue de Pomme de Terre
Chantilly Citronnée de Chocolat Blanc à l’Avruga


 

Pour 7 portions dégustation :


200 gr de pomme de terre (bintje)               
3dl eau 
2 blancs d’œuf 
sel   
100 gr de chocolat blanc (pas trop sucré)
½ citron 
5 cl d’eau gazeuse (perrier)
Avruga 
7 noix de SJ  
Mycryo
germes de petits pois en garniture



1. Peler et laver les pommes de terre. Les couper en cubes. Les faire cuire dans l'eau salée.
Égoutter tout en conservant 2 dl d'eau de cuisson.
Ecraser en purée et la passer au chinois.
Mouiller la purée avec l'eau de cuisson, ajouter les blancs d'oeufs en fouettant. Repasser au chinois.
Mettre dans le siphon avec 2 cartouches de gaz. Réserver.

2. Fondre le chocolat au bain marie. Ajouter le jus du citron et le zeste râpé. Laisser infuser 5 min et filtrer.
Ajouter l'eau gazeuse et émulsionner au mixer plongeant.
Ajouter 3 càc d'Avruga et réserver.

3. Passer les 2 faces des noix de SJ au mycryo et les cuire 1 min sur chaque face dans une poêle à sec.


Au service, brûler la surface de la meringue de pomme de terre au chalumeau à crème brûlée et garnir de germes de petits pois.










Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Coquillages - Crustacés
commenter cet article
29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 10:18

Les Saint-Jacques... qui mieux que Mamina pourrait nous en parler. Elle a depuis longtemps déjà montré qu'en la matière, elle était la reine. C'est toujours avec une grande pensée pour elle que je fais plaisir à mon José, grand amateur de ces noix venues de la mer. C'était pour le réveillon de Noël mais rien ne nous empêcherait de réitérer pour la Saint Sylvestre... Une seule chose: je remplacerai -pour moi- les pâtes "blanches" par des spaghettis à l'encre de seiche, non seulement moi j'aime mais en plus ce serait "plusse beau" pour la présentation.

Saint-Jacques en Sauce de Moules à la Bergamote



Ingrédients pour 4 personnes

16 Saint-Jacques sans corail
1 kg de moules
75 gr de spaghetti
1 branche de céleri
1 carotte
1 oignon
2 dl vin blanc sec
2 dl cr fraîche
1 oeuf
3 càs d'huile de bergamote
huile d'olive
sel
poivre noir du moulin
pétales de sel (garniture)


1. Préparer un mirepoix avec le céleri, la carotte et l'oignon. Faire revenir rapidement dans un peu d'huile d'olive. Ajouter les moules bien rincées à plusieurs eaux et le vin. Saler, poivrer et faire ouvrir à feu vif.

2. Dé-coquiller les moules et en conserver 16 pour la garniture. Mettre 2 dl de jus de cuisson de côté ainsi que 4 autres moules.

3. Mixer la chair des moules restante avec le bouillon de cuisson et passer au chinois fin ajouter la cr fraîche. Laisser au chaud. 

4. Préparer la vinaigrette de Bergamote. Faire réduire les 2 dl de jus de cuisson des moules. Ajouter les 4 moules et mixer. Chinoiser. Monter avec l'huile de bergamote. Rectifier l'assaisonnement.

5. Faire cuire les pâtes al dente dans de l'eau bouillante salée.

6. Faire revenir les coquilles saint-jacques bien épongées dans un peu d'huile d'olive. Rapidement sur chaque face...1 min sans quoi chewing gum assuré.

Réchauffer la sauce à la cr fraîche. Servir les Saint-Jacques sur un lit de pâtes avec de la sauce aux moules chaude. Garnir de pétales de sel, des moules et agrémenter de quelques gouttes de vinaigrette à la bergamote.







Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Coquillages - Crustacés
commenter cet article
5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 23:27

De notre week-end à Soissons, nous avons ramené beaucoup de souvenirs... Mercredi, j'ai voulu imiter mon José et c'est moi qui me suis retrouvée - quand on aime on ne compte pas et on partage tout tout tout ;-) - avec 40 de fièvre. Je n'ai donc guère eu le courage de cuisiner. Mais aujourd'hui, il semble bien que mon virus cuisinier ait repris le dessus et j'avais vraiment envie de quelque chose de réconfortant.

Comme on ne se fait pas refaire, les produits de la mer étant chez nous toujours plus que bienvenus à notre table, quelques coquilles SJ (Mamina, j'ai bien pensé à toi... et il a dû se passer quelque chose: merci de m'avoir "sonner" ;-) ) sont venues nous assurer que nous avions décidément bien raison d'apprécier les dons du grand bleu.

Je passe chez vous tous et toutes ce week-end sans faute car j'ai hâte de vous lire...maintenant que je vous connais pour du vrai...

Coquilles Saint-Jacques en Curry d'Amandes
et leur Poêlée aux 4 Racines

csjcuramand3car9

Ingrédients pour 3 personnescsjcuramand3car16

15 CSJ avec leur corail
2 blancs de poireaux
2 échalotes
3 càs de curry
1 dl de vin blanc
1 dl de cr fraîche
4 càs d'huile d'olive
1 carotte "orange"
1 carotte "jaune"
1 carotte "rouge"
1 panais
1 càs de graines de moutarde blondes
1 càs de graines de moutarde brunes
1 càs de menthe fraîche ciselée
1 càs de persil plat ciselé
sel
poivre noir du moulin

csjcuramand3car2

Couper les carottes et le panais en julienne.

Chauffer 2 càs d'huile d'olive dans une poêle. Y faire revenir les légumes racines. Ajouter les graines de moutarde, saler et poivrer. Couvrir et baisser le feu. Laisser cuire doucement pendant la préparation des CSJ. Veiller à leur conserver un petit croquant.

csjcuramand3car4

Couper les blancs de poireaux en rondelles et émincer finement les échalotes. Les faires revenir dans 2 càs d'huile d'olive.

csjcuramand3car5Ajouter les CSJ et saupoudrer de curry. Laisser mijoter 2 à 3 minutes. Saler, poivrer et mouiller avec le vin blanc et la cr fraîche. Porter à ébullition et retirer du feu. Rectifier l'assaisonnement.

Du persil plat dans les racines,
de la menthe fraîche ciselée
et des amandes effilées
parsemées sur les CSJ
...
quelques nouilles chinoises
...
le bonheur des papilles.

csjcuramand3car12

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Coquillages - Crustacés
commenter cet article
8 novembre 2008 6 08 /11 /novembre /2008 21:33

J'ai bien peur que vous ne lisiez la même rengaine jusqu'au mois d'avril: le temps, le temps qui court et moi qui cours derrière sans jamais le rattraper... Alors le week-end, on se pose! Calme please, zen, se faire plaisir. Et comment je pourrais bien me délasser: derrière les fourneaux pardi! Mon José a vraiment du mal à comprendre cela. Aujourd'hui, un plat tout en saveurs et mis en valeur par une huile de bergamote qui, à elle seule, est déjà toute une histoire.

Poêlée de Choux en Fleurs aux Pétoncles et Crevettes
Crème à l'Huile de Bergamote

choudelamer20

Ingrédients pour 3 personneschoudelamer1

1 petit chou-fleur détaillé en bouquets
1 brocoli détaillé en bouquets
2 gousse d'ail
échalote
500 gr de noix de pétoncle
500 gr de gambas
1 piment vert
1 poivron jaune
1 poivron vert
2 càs d'huile d'olive
sel
poivre noir du moulin
persil plat
1
dl de cr fraîche allégée
6 càs d'huile de bergamote

  1. Porter de l'eau salée à ébullition et faire cuire les bouquets de chou-fleur 7 min. Passer sous l'eau froide pour stopper la cuisson.
    Faire de même, 5 min, avec les brocolis.

  2. Émincer l'ail et l'échalote.

  3. Ôter les pépins et les filaments des poivrons.Lespoivrons.Les couper en lanières.

  4. Faire chauffer l'huile d'olive dans un wok - à défaut, dans une grande poële - avec le piments très finement émincé, l'ail et l'échalote. Cuire 3 min sans cesser de remuer.

  5. Ajouter les gambas et continuer la cuisson en mélangeant.

  6. Ajouter les noix de pétoncles et laisser encore cuire 5 min en remuant. Saler et poivrer.

  7. Tiédir la cr fraîche, la saler et la poivrer.

Servir avec des "Pasta TROFIE"
Sapori dell'Arca
(si vous en trouvez, testez... un délice),
quelques peluche de persil plat,
un trait de cr fraîche
rehaussé d'huile de bergamote.

choudelamer20


Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Coquillages - Crustacés
commenter cet article

Présentation

  • : Alice au pays des saveurs
  • Alice au pays des saveurs
  • : jouer avec les saveurs pour, chaque jour, réapprendre à goûter, être à l'écoute des produits et des producteurs, partager avec ceux qu'on aime et tous les autres, s'amuser et découvrir.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Le Sureau dans tous ses Etats

26374422.jpg

Texte Libre

Signons la charte
"Abeille, sentinelle de l’environnement"

Texte Libre

Ici et Là, je suis aussi