Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 18:51

Chères lectrices

Chers lecteurs,

 

 

Je me rends compte grâce à toutes les questions que vous me posez par mail que je vous dois une explication quant à l'arrêt un peu brutal, je dois bien l'avouer, de ce blog.

 

Il y a déjà plusieurs mois que l'allure que prenait mon blog suite à l'adjonction de publicités les plus diverses ne me plaisait plus. Me promener dans un pays de saveurs se transformait de plus en plus en une visite dans une vitrine d'électricien  fou, où clignotent des milliers de lampes qu'aucun interrupteur ne peut éteindre.

Lorsque j'ai fait le choix de cette plateforme comme hébergeur, je l'ai fait en toute connaissance de cause, la publicité y était liée. Mais au fil des mois, cette publicité a pris une place de plus en plus importante, à tel point que je ne me sentais plus du tout concernée par mon propre blog. Des flashes pour des produits, des marques, des multinationales avec lesquels je n'ai vraiment aucune affinité poussent dans les moindres espaces. A cela je dis non!

 

Je me suis aussi rendue compte que ce monde de la blogosphère culinaire reflétait malheureusement la réalité et que pour certaines personnes, le verbe "partager" - ce qui reste à mon sens le premier et unique but de la cuisine - n'avait pas du tout la même valeur que pour moi.

Au fil des mes rencontres, au fil de mes lectures, il y a eu de merveilleux moments et je sais qu'il y en aura encore car je reste une grande optimiste.

 

Petit à petit aussi, le monde des blogs culinaires s'est scindé en deux parties:

ceux et celles qui continuent à partager en toute simplicité, sans tape-à-l'oeil, sans orgueil sur-dimensionné, sans cette  malsaine certitude d'être les seul(e)s à détenir le savoir.
et ceux et celles qui n'acceptent pas la critique et qui se raidissent dès qu'on ose émettre un avis différent du leur.

Ceux et celles qui font semblant de vous écouter ou qui dialoguent avec vous dans un grand monologue égoïste qui doit quelque part les rassurer.

Ceux et celles qui osent vous dire de front, "Mon but est d'être le (la) premier(ère)" ...oui oui cela existe. Mais qu'est-ce qu'être premier? Premier à quel jeu? La quête de la gloriolle?

Ceux et celles qui sont à l'affût du moindre événement gai ou triste pour se mettre en avant.

Ceux et celles qui sont prêts à tout pour se faire ce que leur conception nombriliste de la vie estime être une place au soleil.

 

Dans ce genre de monde, je ne veux décidément plus avoir de place.

Et comme je n'ai jamais pu jouer au "frottifrotta de manches" et que je dis ce que je pense...tant pis! Les foudres des dieux et déesses se sont abattus sur moi! Grand bien m'en fut ainsi fait. Je sais que beaucoup d'entre vous viennent encore voir si je ne donne pas signe de vie. Sachez que je m'amuse toujours autant en cuisine, mais que j'ai choisi un hébergeur beaucoup plus sobre et qui, même s'il met moins d'embellissements de blog à ma disposition, me correspond beaucoup mieux car il est totalement indépendant de tout lien commercial, de tout moteur de recherche.

Le contenu des mes casseroles vous y est dorénavant proposé avec cette même envie de partager avec vous des bons produits, quelques élucubrations que j'affectionne, des réflexions ... parfois impertinentes mais toujours respectueuses et sans faux-semblant.

Il est encore en pleine élaboration mais j'espère que, si vous passez par , vous m'y laisserez un petit mot...pertinent ou impertinent, l'important étant de communiquer en toute sincérité.

 

Encore merci pour les bons moments!

 

Fabienne

http://www.casseroleespertinentes.be

 

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Desserts et douceurs
commenter cet article
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 06:59

DSC04328

 

La rentrée des classes se profile à l'horizon mais cette équation me paraît bien plus intéressante et gourmande que toutes celles qui vont être résolues durant les mois à venir.

C'est qu'il sait y faire le "petiot". Oh que oui!

Du haut de ses 25 ans, ce grand gamin vous accueille dans son univers tout sourire aux lèvres. Dès le premier regard, vous savez que ce qui brille au fond de ses yeux n'est autre que la passion. Le chocolat, il l'aime et veut le partager! Je suis partante!

 

"Un Artisan Chocolatier à Ittre, à 24 ans, Arnaud Champagne à déjà une belle expérience dans le domaine de la chocolaterie. Après des études au CERIA où il "découvre" le chocolat. Il réussi ses études avec grande distinction et décroche au passage 2 prix nationaux. Il est nommé responsable "pralines" chez Pierre Marcolini. Pour engranger d'avantage d'expériences, il travaille chez le chocolatier Ducobu à Waterloo, c'est ensuite qu'il se lance dans la très belle aventure d'Artisan chocolatier. Il cherchait un endroit sur Bruxelles pour poser ces ganaches, c'est finalement Ittre qui a eu raison de son choix. Depuis septembre 2009, sa chocolaterie toute en couleurs, propose une large gamme de pralines, pâtisserie fine, confiseries, tablettes de chocolat et autres... . Voir le site d'Arnaud Champagne pour plus de détails.
Arnaud Champagne veut aussi proposer des créations originales avec une collection qui varie au fil des saisons et qui lui permet de proposer des pralines plus particulières : au sel ou aux épices, des chocolats plus forts, plus fruités « C’est une passion chez moi. On peut tout faire avec le chocolat et j’aime bien créer. Je cherche l’inspiration dans ce que je rencontre ou ce que je vois. Je commence par noter les étapes de la création, le décor, je dessine le produit et puis je le teste. Je cherche des associations, en combinant la bonne dose, la bonne taille et le bon visuel de la création ».

(http://lemondedeschocolateriesbelges.skynetblogs.be/archive/2010/08/09/arnaud-champagne-ittre.html)

 

 

Mais les paroles ne valent jamais le morceau de chocolat qui fond dans la bouche. Chocolat "Collection"  Sichouan ou praline au caramel de beurre salé délicatement dérobée au ballotin, tablette croquante croquée ou mendiant régal, tous vous emportent dans un monde de saveurs parfaitement maîtrisé par un passionné.

C'est qu'il sait y fair pour affoler la gourmandise le bougre: chocolat, certainement, mais pas que cela! Pâtes de fruit, guimauves (moêlleuses à souhait) petites pâtisseries qui vous damneraient, le tout servi avec le sourire qui n'est que chez ceux qui vivent par ce qu'ils aiment. Et le sourire d'Arnaud en dit long!

 

Allez donc lui faire une petite visite virtuelle en attendant de vous laisser emporter par ses délices: http://www.youtube.com/watch?v=qfTx4Sw5r2g ...

 

DSC04323

 

 

 

Quand la visite passe du virtuel au réel, c'est un monde de gourmandises qui s'offre à vos papilles et le choix est bien difficile! Alors c'est certain, j'y retournerai!

 

A bientôt Arnaud!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Desserts et douceurs
commenter cet article
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 17:28

Crème brûlée par ce temps? Entre les minis tornades qui ont envoyé les chaises du jardin dans la haie, la poubelle dans l'allée, ma course entre les minis grelons pour rattraper tout cela et mon fils rigolant de me voir rentrer plus trempée qu'une canne qui aurait fait un beau plongeon, il me fallait bien quelque chose de réconfortant non?

 

Voici ce qui m'a réconforté: une recette en deux étapes (la confiture + la crème brûlée au Yuzu) à faire et refaire.

 

La recette de la confiture:

 

 

12-07-2010-1-.jpgVendredi, j'ai profité qu'il me restait 3 aubergines à utiliser avant de partir vers la Bretagne pour rejoindre Marie-France.

Inutile de laisser ce genre de légumes aux deux zhoms, ils ne les cuisineront sans doute pas.

Alors pour rester dans ma passe "je te fais des confitures en voici en voilà", une petite confiture d'aubergine à la mode Yann Duytsche... dont le splendide ouvrage " Diversions Sucrées"a pris place de choix dans mon timing en mode vacances! Très professionnelle, cette "anthologie" n'en est pas moins  très accessible. Apologie de la perfection dans l'art  de la pâtisserie, tout est mis en beauté dans l'écrit, dans les images, dans les associations et dans cette passion qui s'égrène lettre à lettre, mot à mot tout au long de cet ouvrage. A dévorer des yeux à tous points de vue. 

 

La confiture est tellement bonne que je n'ai pu m'empêcher de l'utiliser afin de réaliser des petites croustilles pour accompagner mes crèmes brûlées.

 

 

Ingrédients: (J'ai modifié les proportions en fonction du poids des aubergines)

 

3 aubergines (plus ou moins 500gr au total)

1 citron lime

1 citron jaune

450 gr de sucre

2 gousses de cardamome verte

1 morceau de cannelle

 

 

Préparation:

 

1. Piquer généreusement la peau des aubergines à la fourchette.

 

2. Prélever le zeste des 2 citrons à la microplane.

 

3. Presser les citrons pour en récupérer le jus et en conserver les pulpes - dont j'ai éliminé le maximum de partie blanchâtre qui est trop amère à mon goût.

  

4. Mélanger le sucre, les jus de citron, les pulpes, 1 càc de zeste jaune et 1 càc de zeste vert, la cardamome écrasée eu mortier et le bâton de cannelle.

 

5. Recouvrir les aubergines entières de ce mélange et laisser mariner 24 heures en mélangeant de temps en temps.

 

6. Après macération, - j'ai coupé les aubergines en cubes de 3cm -  cuire à feu doux pendant deux heures. Mixer grossièrement et mettre en pots.

 

 

 

Crème Brûlée de Yaourt Parfumée au Yuzu

Croustille à la Confiture d'Aubergine

 

 

DSC03909

 

Ingrédients pour 3 desserts: DSC03911

 

125 gr de yaourt à la grecque

1 oeuf

1 càc de zeste de yuzu  séché

1 demi càc de cannelle en poudre

1 quartier de pomme granny

50 gr de chapelure

25 gr de miel

50 gr de sucre

2.5 dl de lait

 

3 demi feuilles de brick

confiture d'aubergine

 

 

 

 

1. Fouetter l'oeuf à la fourchette.

 

2. Incorporer au fouet l'oeuf battu au yaourt.

 

3. Ajouter le zeste de yuzu, la cannelle et le quartier de pomme râpé.

 

4. Couvrir et laisser reposer au réfrigérateur une dizaine d'heures.

 

5. Préchauffer le four à 170°.

 

6. Porter le sucre et le lait à ébullition.

 

7. Verser sur le yaourt en fouettant bien.

 

8. Ajouter le miel et la chapelure.

 

9 Cuire au four à 170° pendant 40 min.

 

10. Rouler la feuille de brick en tubes de 2 cm de large. Entre chaque tour, étaler de la confiture d'aubergine. Cuire au four préchauffé à 170° pendant une dizaine de minutes. !!! surveiller attentivement la cuisson, le sucre caramélise vite et il faut empêcher qu'il ne brûle!!!

 

 

Laisser refroidir la crème et placer au réfrigérateur au min 5 heures.

Couvrir de sucre cassonade au moment de servir et brûler la surface au chalumeau.

Servir avec un croustillant à la confiture d'Aubergine.

 

DSC03908

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Desserts et douceurs
commenter cet article
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 11:59

DSC03858

 

La météo semble avoir décidé de laisser l'été se complaire dans nos jardins. Il fait un peu moins chaud et l'air un peu rafraîchit par les nuages de cette nuit fait voleter les rideaux. J'aime cette sensation, quand tout le monde est parti, que je me retrouve seule avec les toutous endormis chacun dans leur coin. Calme et sérénité, rien que le gazouillis des oiseaux et le bourdonnement de quelques insectes en quêtes de pollen sur les aromatiques de la terrasse.  

 

Je n'en finis pas de conditionner les petits fruits afin de pouvoir en profiter le plus longtemps possible. Mais, il y a plusieurs amateurs à la maison. Les fruits tout chauds à peine cueillis, les zhoms aiment aussi. Ils maraudent de temps à autre mais trouvent que c'est particulièrement chouette quand c'est moi qui les cueille. Entre les sorbets, les crèmes glacées, les sirops, les confiture... il y a bien quelques baies qui arrivent dans une coupe pour notre plus grand plaisir. Hier, c'était dimanche et je me suis dit que je leur devais bien de faire un petit effort. En plus, tout se prépare à l'avance: super!

 

En fait, j'avais une idée derrière la tête depuis que Déliceyes a attiré ma gourmandise et rappelé que j'avais un reste de farine de châtaigne qui attendait que je l'utilise.

 

... châtaigne... une saveur qui est encore trop souvent associée à des plats d'automne ou d'hiver. Mais cette recette, servie bien fraîche a plus d'un tour dans son sac pour vous faire craquer. N'hésitez pas, tenter en laissant vagabonder votre imagination!

 

En ce qui concerne le sirop de shizo, c'est un essai. Je tenterai l'expérience en utilisant uniquement de shizo afin de pouvoir l'utiliser à d'autres "sauces" et vous dirai quoi.

 

 

Flan de Châtaigne pour Fruits d'Eté en Parfums de Shizo

 

 

DSC03861

 

 

DSC03863

  Ingrédients pour 5 desserts

 

 

pour la pâte brisée:

 

125 g de farine

70 g de beurre

1 jaune d'oeuf

une pincée de sel

une pincée de sucre

un peu d'eau si nécessaire

 

pour le sirop:

 

1 tasse de fraises des bois

1 tasse de sucre

2 tasses d'eau

5 feuilles de shizo rouge

 

pour le flan de châtaigne:

(les proportions de Déliceyes)

 

40 cl de lait
45 g de sucre
2 oeufs
40 g de farine de châtaigne

pour le flan vanille

 

40 cl de lait

45 gr de sucre

2 oeufs

juste une goutte d'essence de vanille

quelques groseilles rouges de calibre identique

 

une petite pêche blanche par personne

et des petits fruits rouges

 

 

 

Préparer la pâte briseé à l'avance

 

1. Couper le beurre en morceaux et le déposer sur la farine avec le sel et le sucre. Écraser les morceaux de beurre du bout des doigts et faire une fontaine.

2. Battre le jaune avec un peu d'eau et l'ajouter à l'ensemble.

3. Fraiser  (pousser avec la paume de la main devant soi) jusqu'à l'obtention d'une pa^te bien lisse et souple.

4. Former une boule, filmer et laisser reposer au réfrigérateur au moins 1 heure. 

5. Étaler la pâte sur une épaisseur de 3 mm et y découper les formes selon votre inspiration.

6. Cuire au four à 175° sur papier sulfurisé jusqu'à ce que la pâte soit dorée.

 

 

Le flan vanille:

 

1. Porter le lait à ébullition avec le sucre. 

2. Battre les deux oeufs avec l'essence de vanille et les ajouter au lait tout en mélangeant au fouet.

3. Disposer des groseilles rouges au fond des moules et verser la préparation délicatement au-dessus.

 

 

 

Le faln à la farine de châtaigne (Déliceyes)

1. Porter le lait à ébullition avec le sucre. 

2. Battre les deux oeufs avec l'essence de vanille et les ajouter au lait tout en mélangeant au fouet.

3. Verser sur la farine de châtaigne en continuant de bien fouetter.Verser la préparation à base de farine de châtaigne.

 

Déposer les moules dans la lèche-frite remplie d'au chaude et cuire au four à 150° pendant une vingtaine de minutes. Le temps de cuisson dépend de l'épaisseur de vos flans - à surveiller donc!


Laisser refroidir puis réserver au réfrigérateur au moins 12 heures.

 

 

Le sirop

 

1. Verser le sucre et l'eau dans un poêlon. Chauffer doucement pour dissoudre le sucre.

2. Ajouter les fraises et porter à ébullition.

3. Plonger les feuilles de shizo,couvrir et laisser infuser jusqu'à refroidissement complet.

4. Filtrer et mettre en bouteille.

 

J'ai profité de la cuisson de ce sirop pour y plonger 1 minute les pêches dont j'avais ôté la peau.

 

 

Il ne reste plus qu'à dresser selon votre fantaisie et à déguster.

 

 

 

 

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Desserts et douceurs
commenter cet article
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 12:45

Tous les soirs, lorsque le soleil se couche derrière les grands arbres de la campagne,  je monte au potager pour l'arrosage. Depuis que l'été s'est enfin installé, les petites fraises des bois n'en finissent plus de se gorger de soleil et , à cette heure où la fraîcheur vient s'installer pour la nuit, lorsque je passe à proximité de leur domaine, les narines sont prises d'assaut par leur parfum suave et sucré. C'est à chaque fois un vrai bonheur.

 

Il faut en profiter et par tous les sens. L'odorat, la vue , le toucher aussi lorsque vous plonger les mains dans ces petits "buissons" pour soulever les feuilles, couvertures douillettes et protectrices, et délicatement récoltez les petits fruits, promesses de gourmandise. Comme chaque année, il y  aura des confitures, des sirops, des vinaigres, mais aussi et surtout des maraudages qui font éclater la chair encore toute chaude de son bain de soleil et libèrent le bouquet si généreusement gourmand. Et puis, bien sûr, des récoltes pour improviser des "desserts-minute"  tels que celui-ci (qui ne sont  à vrai dire pas du tout des recettes)

 

 

 

Nage Pimentée d' Abricots et de Mangue

à la Verveine pour Fraises des Bois

 

DSC01637

 

 

DSC01635 Ingrédients pour 3 personnes:

 

une récolte de fraise des bois

1 mangue bien mûre

4 abricots bien mûrs

3 càc de sirop de canne

3 càs de lait de coco

un carré de chocolat noir intense

1 piment oiseau séché

verveine citronnelle

 

 

 

 

 

 

1. éplucher la mangue et les abricots, ôter les noyaux et découper en cubes.

 

2. Passer au mixer plongeant en ajoutant le sucre de canne et quelques feuilles de verveine. Laisser bien refroidir au réfrigérateur.

 

3. Fondre le chocolat au bain marie.Réduire le piment en poudre au mortier et le mélanger au chocolat. Placer le chocolat au surgélateur afin de durcir l'ensemble un maximum pour faciliter le râpage.

 

Au moment de déguster, verser la nage dans une assiette creuse.

Déposer une "montagne" de fraises chapeautée d'une sommité de verveine-citronnelle. Verser une càs de lait de coco et râper le chocolat au piment.

 

 

 

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Desserts et douceurs
commenter cet article
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 18:07

Cette fois, on y est! Ce sont les vacances!

 

"Et si vous débutiez les vacances d'été par un petit séjour tous frais compris dans un 5 étoiles en bordure de Meuse, madame? Cela vous conviendrait-il? Pour ce forfait bien intéressant, nous vous offrons, une anesthésie générale, 5 tirettes sur l'abdomen, non moins de 23 agrafes, une chambre avec vue sur cours et, en souvenir, nous vous remettons les cailloux amoureusement confectionnés par votre vésicule, joliment empaquetés dans une fiole design ... Vous voyez un meilleur moyen de commencer les vacances vous? Et bien moi non, j'ai de suite accepter l'invitation aimable du toubib!"

 

Ce n'est déjà plus qu'un souvenir à classer dans la boîte dont on perd la clé. Et comme je n'avais pas du tout envie de laisser les oiseaux (même si j'apprécie leurs chansonnettes égayant les journées ensoleillées) se gaver des petites groseilles rouges et des quelques framboises qui sont déjà à point et bien, aujourd'hui, ce fut cueillette.

Quelques groseilles plus loin, il y a des petits pots de gelée à venir sur les étagères. En attendant, un petit feuilleté tout ce qu'il y a de plus simple mais tellement léger et plein de saveurs.

 

Feuilleté de Framboises en Nuage de Jasmin

 

DSC03558

 

 

 

Ingrédients pour 3 desserts Recette

 

 

un reste de pâte feuilletée surgelée

(la recette de la pâte inversée de Mercotte)

un gros bol de belles framboises encore chaudes de soleil

1 dl de cr fraîche

20 gr de sucre glace

arôme naturel de jasmin

quelques boutons de jasmin cristallisés

1 jaune d'oeuf

 

 

 

 

Préchauffer le four à 200°

 

1. Découper 3 rectangles dans la pâte (et 3 autres formes plus petites en garniture).

 

2. Battre le jaune d'oeuf à la fourchette étendre au pinceau sur les formes de pâte.

 

3. Poser sur un sur un silpat et cuire au four pendant 10 min .

 

4. Conserver 24 belles framboises en garniture et mixer le reste. Chinoiser.

 

5. Monter la cr fraîche en chantilly. Ajouter le sucre et l'arôme de jasmin. Laisser reposer au réfrigérateur pour qu'elle soit bien froide.

 

 

Garnir les rectangles de crème au jasmin et de framboises. Servir le reste avec le coulis de framboises. Parsemer de quelques boutons de jasmin cristallisés.

 

 

 

 

 

.

 

 

 

DSC03569

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Desserts et douceurs
commenter cet article
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 19:44

Question météo,ces derniers jours, nous ne sommes pas gâtés, je vous l'accorde mais je me fais une raison: c'est le temps idéal pour travailler devant un ordinateur quasiment 20 heures/24. Et puis, l'humidité qui se distille par petite dose ainsi, c'est tout tout bon pour le potager. De quoi se plaint-on! Tout va très bien.

Vivement la fin du mois tout de même.

 

En attendant, un irrésistible besoin d'évasion m'a pris lorsque j'ai vu deux belles mangues, mûres à point, qui semblaient s'ennuyer sur un étal.  Besoin de douceur moi? Sans doute! Mais du frais et  du tonique, question de maintenir les neurones éveillés et surtout les paupières ouvertes ;-)  Et puis, hier le soleil a tout de même réussi à écarter les nuages pendant quelques heures, juste le temps de prendre le repas sur la terrasse. Ce n'était pas l'été mais avec ce dessert on s'y serait laissé prendre. 

 

 

Mangue Caraïbéenne Piment Chocolat

 

DSC03528

 

 DSC03531

 

 

 

 Ingrédients pour 4 coupes:

 

 

 

 

2 mangues bien mûres

2 carrés de chocolat noir intense

piment d'Espelette

4 càc de sirop de piment d'Espelette

1 dl de crème fraîche

1 dl de sirop de banane verte

4 càs rase de rhum

 

 

 

1. Râper le chocolat à la microplane. Mettre au frigo pour que les râpures durcissent.

 

2. Mélanger le sirop de banane verte avec le rhum.

 

3. Éplucher les mangues et couper la chaire en petits cubes réguliers. Réserver au frais.

 

4. Monter la crème fraîche en chantilly. Incorporer en continuant de mixer, le sirop d'espelette.

 

5. Dresser les coupes avec les fruits et un nuage de crème fraîche.

 

6.Incorporer le piment en poudre au chocolat.

 

 

 

Saupoudrer de chocolat pimenté et servir bien frais.

Déguster arrosé de sirop de banane au rhum. 

 

DSC03533

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Desserts et douceurs
commenter cet article
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 09:54

Depuis que l'été est presque venu et qu'en moins d'une semaine il est déjà reparti... sans relâche l'envie de petites gourmandises toutes fraîches, salées, sucrées, voire épicées vient  énerver mes papilles. Je sais, cette nuit, ici, nous avons de nouveau frôler les températures négatives, et malgré le soleil qui pointe le bout de ses rayons depuis le'aube, il fait encore un peu "frisquounet".  Heureusement, je rentre les semis les plus délicats tous les jours soir mais malgré cette petite attention, la nature semble avoir bien du mal à se mettre en route - pour ce qui est des semis potagers en tous cas.

 

Heureusement, sur les étals, apparaissent des choses intéressantes, telles ces petites gariguettes qui sont venues se réfugier dans mon sac à provision. La rhubarbe du jardin est toute prête à subir mes élucubrations et c'est tout naturellement que mon plan de verveine citronnelle est venu se mêler à la ronde des saveurs. Entrez donc aussi dans la danse!

 

Sorry pour les photos: pas vraiment top, elles, pas du tout du tout. Mais il était tard, très tard... ;-(

 

Nid de Rhubarbe Gariguettes 

en Gelée de Pastèque à la Verveine

 

DSC03285.JPG

 

DSC03286.JPG

 

 

 

 

 Ingrédients pour 3 personnes:

 

 

2 raviers de gariguettes

1 quartier de pastèque

5 bâtons de rhubarbe

5 càs de sucre de cane (sirop)

2 càs de feuilles de verveine hachées

1 gr d'agar agar

 

 

 

 

1. Eplucher et couper la rhubarbe en bâtonnets.

 

2. Porter le sirop de canne à ébullition. Plonger la rhubarbe, couvrir et retirer du feu. Laisser refroidir à couvert. Les bâtonnets ne doivent pas se défaire.

 

3. Passer la pastèque à la centrifugeuse. Porter à ébullition le jus et y plonger la verveine. Laisser infuser. Filtrer.

 

4. Rendre un bouillon au jus de pastèque et y dissoudre l'agar agar au fouet. Retirer du feu.

 

4. Recouvrir l'intérieur de 3 emporte-pièces à l'aide des bâtons de rhubarbe.

 

5. Disposer les fraises entières de façon régulière.

 

6. Recouvrir de jus de pastèque à la verveine et laisser prendre au réfrigérateur.

 

 

 

Servir bien frais.

 

 DSC03291

 

 

 

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Desserts et douceurs
commenter cet article
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 10:40

Cette fois, on dirait bien que l'hiver est loin. Attention, les gelées des Saints de Glaces peuvent encore nous surprendre.

Comme c'est le week-end et qu'hier il a fait très beau (un bon coup de soleil dans la nuque, cela fait partie des joies du jardinage aussi), j'avais cru  faire plaisir en lançant l'idée d'un guacamol pour accompagner quelques crevettes. Bien mal m'en a pris: "Bof..." d'un côté et "Pas envie ..." de l'autre.

 

Pas grave les amis. Pas grave du tout. De un, j'ai pas trop de temps à passer en cuisine, de deux j'ai 2 avocats plus que mûrs à point qui attendent votre bon vouloir au frigo. C'est mathématique: un plus deux associés à une inconnue "je vais vous avoir", cela donne un dessert tout frais, tout bon, tout comme il faut pour manger au soleil couchant sur la terrasse après une journée passée dans le jardin.

 

 

 

Avocat Givré Passionnément Chocolat

 

 

DSC03194

 

 

 

 

DSC03188

 Ingrédients pour 4 verrines glacées:

 

 

 

2 avocats bien mûrs

2.5 dl de lait

70 gr de sucre semoule

3 jaunes d'oeufs

 

2 càs bombées de pistoles chocolat Sao Thomé

2 càs de sucre glace

2 càs de poudre d'amande

une pointe de cannelle en poudre

 

6 fruits de la passion

 

 

 

 

1. Préparer une crème anglaise traditionnelle en amenant le lait et 50 gr de sucre à ébullition sur feu moyen.

 

2. Blanchir les jaunes d'oeufs avant le restant de sucre au fouet. Ils doivent former un ruban léger.

 

3. Verser le lait bouillant sur les jaunes d'oeuf sans cesser de fouetter. Transvaser dans la cassorole et, sans cesser de remuer à la spatule, à feu doux, finir la crème jusqu'à ce qu'elle nappe la spatule.

 

4. Couper les avocats épluchés en dés et les mixer. Ajouter la purée à la crème anglaise et faire rendre en sorbetière.

 

5. Mixer ensemble les pistoles de chocolat, la sucre glace, les amandes et la canelle.

 

6. Récupérer la chaire des fruits de la passion et la mixer également. Passer au chinois afin d'en ôter les pépins. Réserver au froid.

 

 

 

Servir la glace à l'avocat recouverte de  chocolat amades/canelle et déposer sur le dessus une bonne cuillère de jus de fruit de la passion.

 

Dites les zhoms, les avocats c'est pas si "bof" que cela tout compte fait... 

 

 

 

DSC03197

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Desserts et douceurs
commenter cet article
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 11:18

Elle est là. Déjà quelques temps que ces bourgeons caractéristiques montraient le bout de leur nez. Sur 15 jours, ils se sont bien ouvert et nous offre déjà de beaux bâtons tout tendres. C'est ainsi que je les préfère: tendres de jeunesse, pas de fils, pas encore vraiment acides. A peine cueillis, croqués de manière gourmande pour laisser cette explosion de fraîcheur envahir la bouche.

 

Dans la ligne des choses rapides, faciles et savoureuses, voilà donc un dessert vraiment au goût de printemps.

 

Un petit mot d'explication tout d'abord: la MAQUEE, encore un mot qui sent bon le terroir et ses traditions. Je n'arrive pas à me faire à son appellation "fromage blanc". C'est que cette Maquée, elle aussi, me replonge dans l'enfance, dans cette odeur aigrelette qui flottait dans la cuisine de ma grand-mère lorsqu'elle était passée par la ferme et préparait sa maquée. Cette présure magique à mes yeux d'enfants qui figeait le lait avant que, d'un geste parfait, il ne soit emprisonné dans un linge fin pour s'égoutter lentement .

 

 

Panna Cotta à la "Maquée" 

en Rhubarbe Chocolat, Piment, Canelle

 

DSC03176

  DSC03173

 

 

 

 

 

Ingrédients pour 6 desserts:

 

 

 

 

300 gr de "maquée"
200 ml de lait
2 feuilles de gélatine
3 càs de sucre fin
4 bâtons de rhubarbe
1 dl d'eau
2 càs de sucre de canne roux
50 gr de chocolat noir
1 bonne pincée de cannelle
2 piments oiseaux séchés



 

1. Tremper la gélatine dans de l'eau froide.

 

2. porter le lait avec le sucre fin à ébullition. Essorer la gélatine et la dissoudre complètement dans le lait.

 

3. Retirer du feu et ajouter sans cesser de battre la "maquée".

 

4. Tapisser le fond des ramequins de la panna cota et faire prendre au réfrigérateur.

 

5. Nettoyer la rhubarbe et la couper en bâtonnets réguliers.

 

6. Porter l'eau avec les épices et le sucre de canne à ébullition. Ajouter le chocolat. Laisser mijoter à couvert sur feu doux 5 min.

 

7. Plonger les bâtonnets de rhubarbe dans le sirop et laisser à peine cuire. La rhubarbe ne doit pas se laisser aller.

Laisser refroidir.

 

 

 

 

Déposer une càs de rhubarbe épicées sur les panna cota. Partager le jus de cuisson. Servir bien frais.

 

 

... ah! le Printemps au potager...

 

 

DSC03185

 

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Desserts et douceurs
commenter cet article

Présentation

  • : Alice au pays des saveurs
  • Alice au pays des saveurs
  • : jouer avec les saveurs pour, chaque jour, réapprendre à goûter, être à l'écoute des produits et des producteurs, partager avec ceux qu'on aime et tous les autres, s'amuser et découvrir.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Le Sureau dans tous ses Etats

26374422.jpg

Texte Libre

Signons la charte
"Abeille, sentinelle de l’environnement"

Texte Libre

Ici et Là, je suis aussi