Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 06:55

Mercredi soir, après une journée de rangements, j'avais très envie de fraîcheur et d'acidité. Au menu, il y avait du cabillaud... et oui, encore! C'est que cela reste le poisson préféré de l'Hom. Comme nos goûts culinaires sont loin de se rencontrer, l'utilisation de la papillote me permet de lui faire plaisir et m'octroie l'occasion de satisfaire mes élucubrations. Il s'agit d'un mode de cuisson qui convient particulièrement bien au cabillaud et qui me permet de laisser libre cours à ma fantaisie sans pour cela devoir sortir un monceau de casseroles.

 

Mon poissson s'est contenté de cuire avec un oignon et une carotte en rondelles, une feuille de laurier, du sel et du poivre: avec l'accompagnement que je voulais lui réserver, il me semblait préférable de le laisser "nature".

 

Je l'ai dégusté en plat principal mais ce genre de préparation, avec ses couleurs vives, conviendrait parfaitement pour un apéritif dînatoire.

 

Cabillaud Glacé

Soupe Réglissée de Betterave

aux Fruits Rouges

  DSC04276

 

DSC04287

 

 

 

 

 

 

Ingrédients pour une personne:

 

 

 

150 gr de coeur de cabillaud cuit en papillotte (voir ci-dessus)

175 gr de betteraves rouges précuites

50 gr de fraises des bois

50 gr de jus de groseilles rouges

2 càs d'huile d'olive

2 càs de vinaigre de Jerez

1 dl de vin rouge

1 càs de jus de citron

1 pincée de réglisse en poudre

sel

poivre de Kampot

1 dl de cr fraîche

1 pincée de réglisse

sel

poivre noir du moulin

fraises, groseilles, pousses de betteraves, fleurs de bourrache blanche, ciboulette ciselée en garniture.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1. Dans un poêlon a fond épais, mélanger les fraises, le jus de groseilles, le vianigre de Jerez, le vin rouge. Ajouter la pointe de réglisse, le jus de citron, saler et poivrer de Kampot. Faire réduire de moitié. 

 

2. Couper la betterave en dés et l'arroser avec les réduction. Ajouter 2 càs d'huile d'olive et mixer au plongeant.

 

3. Laisser refroidir et placer au réfrigérateur pour que la soupe soit bien fraîche.

 

4. Monter la cr fraîche en chantilly avec le sel et le poivre. ajouter une pointe de réglisse en poudre. Réserver.

 

 

 

 

Dresser l'assiette ou les verrines avec les 3 éléments bien frais, décorer et déguster.

 

DSC04279

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by savoureusesaveur
commenter cet article
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 15:41

 

Cela ressemble à un coktail d'été

mais ce n'en est pas.

 

Pas de recette aujourd'hui.

 

Simplement quelques clichés pris sur l'île d'Arz en Bretagne

car il est bon aussi de se nourrir l'esprit et le coeur

...

 

 

 

Blanc, pureté

Bleu, grand large

Soleil, resplendissant

...

 

DSC04054  DSC04055
 DSC04066  DSC04057

 

 

Fleurs,douceurs vives

Vieilles pierres, mémoire

...

 

DSC04061  DSC04062

 DSC04060

 

 

 

 

 

DSC04115

 DSC04063

 

 

" ...C'est pas l'homme qui prend la mer..."

-Renaud-

 

 

 

DSC04072

DSC04075

 DSC04076

 

 

 DSC04077

 

 DSC04092DSC04081

 DSC04079

 DSC04088

 

DSC04080

 

DSC04085

Repost 0
Published by savoureusesaveur
commenter cet article
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 08:47

Depuis que Clémence et Pupuce sont reparties, j'ai passé le plus clair de mon temps en cuisine. Le bouche à oreille fait office de publiciste très performant et j'ai été contactée pour réaliser un apéro dînatoire pour 65 personnes. Certains s'étonnent que je ne me fasse pas rémunérer pour ces prestations. Je sais que je pourrais demander une participation ne fusse que minime mais la cuisine est une passion et c'est toujours avec bonheur que je me lance dans ce genre de défis. Hormis les matières premières et les  verrines en polystyrène, demander une quelconque rémunération me semblerait malhonnête. La première raison est celle-ci. Mais ma profession est également une passion , c'est une chance. Elle me demande beaucoup de temps et des remises en question permanentes, il m'est impossible d'envisager de lui accorder moins d'importance. Je suis donc partagée heureusement entre deux passions qui me font avancer et qui bien souvent s'invitent l'une chez l'autre pour faire en sorte que mes amis, ma famille, mes étudiants et maintenant de plus en plus de personnes jusque là inconnues trouvent dans la cuisine et l'enthousiasme qu'elle me procure quelques moments de bonheur et de partage.

 

 

La cuisine me permet de connaître des moments tout à fait particuliers, tels ces quelques jours passés en Bretagne avec Marie-France et de joyeux "loustics". J'ai distillé quelques instants de cette parenthèse ici et comme promis, voici la suite.

 

 

Bretagne - Chapitre II : Que font des bloggeurs en vacances? 

 

  A votre avis?DSC03965

 

 

 

 

 

DSC03952

 

 

 

Plus que jamais, ils continuent leur quête du bon et du savoureux: quand Patrice leur apporte des légumes vrais en ligne directe de son potager vendéen, milles idées de recettes succulentes leur viennent à l'esprit. 

 

 

 

Nul besoin d'appareils de cuisson et de robots ménagers d'avant-garde, le barbecue convient parfaitement à la mise en oeuvre d'élucubrations culinaires ... surtout quand le pêcheur se métamorphose en clown rock & roll devant le barbecue;-)

 

DSC03979 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Des berniques fraîchement récoltées sur les rochers à marée basse: pour les uns appréciées dans ce qu'il y a de plus simple afin d'en apprécier une saveur iodée extraordinaire ... 

 

DSC03959

 

 

DSC03968  

...   et pour les autres - moins téméraires peut-être - simplement gratinées au beurre d'ail et herbes. Ma préférence: la bernique sans artifice, telle que nous l'offre la mer.

    

 

 

En accompagnement, une friture d'éperlans DSC03969tout juste ramenés de la pêche par un voisin.

  

                                       

 

DSC03961

  

Une tranche de Préfou - spécialité vendéenne - toute chaude et croustillante ... 

  DSC03971

 

 

 

 ... avant de déguster un magret de canard grillé à point sur lit de roquette arrosé d'une petite sauce préparée avec l'alcool de fraises des bois au poivre long que j'avais préparée l'an dernier et qui s'était retrouvée par enchantement dans mes

valises.

 

 

 

recettes-ao-t-septembre-200902260.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Dans un camping situé les pieds dans l'eau, où il suffit de faire 10 mètres pour se retrouver entouré de petits bateaux de pêche ou de plaisance, où les hommes dès qu'ils se retrouvent parlent "pêche", vous devez aisément deviner que le poisson frais fait partie des menus.

 

Un merveilleux bar de ligne cuit en papillote avec pour simple garniture une profusion de fenouil sauvage recueilli dans la campagne environnante, du sel et du poivre.

Simplicité ... bonheur! Juste une trait d'huile d'olive toscane relevée d'un jus de citron frais pressé: un rien lui va si si bien!

 

DSC03958

 

  A tout seigneur, tout honneur et ce seigneur-là nous a permis de vivre l'instant de grâce gourmande.

Dans sa robe bleue, Maître Homard et sa Dame nous ont prodigué des chaires hautement savoureuses que nous avons voulu mettre en valeur avec sobriété afin de mieux en apprécier la délicatesse...

 

 

 DSC04001

 

 

 

 

DSC04000

 

... grillé avec un beurre salé aromatisé de persil plat finement ciselé

 

... on s'en lèche les doigts pour ne rien perdre! 

 

DSC04012

 

DSC04165-copie-1

 

 

 

 

On accompagne tout cela de petites tomates gorgées de soleil du potager de Patrice agrémentées de pourpier trouvé au marché.DSC04166

 

 

 

 

 

 

Et on profite d'un petit retard dans la cuisson - mais non pas volontaire! - pour déguster une glace d'étrilles préparée par Marie-France.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Saint André est de la partie comme vous pouvez vous en apercevoir à l'arrière plan. Il a amené avec lui des compagnons illustres et de caractère:

 

 

 DSC04172

 

DSC04174

 

 

Quand des amis blogueurs se retrouvent en vacances...

vous savez maintenant ce qu'il font... entre autres mille choses

mais cela ce sera pour un autre jour.

 

DSC03965

 

 

 

 

 

 

 

An attendant la suite de ces quelques jours de vacances, une recette que j'ai ramenée dans mes bagages lors de mon dernier voyage au Sri Lanka il y a ... 15 ans déjà! Je l'ai retrouvée, lors de rangements de bureau, griffonnée sur un vieux morceau de papier précieusement conservé entre les pages d'un album photos. Là-bas, la maman de Dylan - un jeune "beach boy" avec qui nous nous étions lié d'amitié, la préparait sur un four rudimentaire creusé dans la terre où couvait le feu toujours prêt à accueillir de vieilles marmites remplies de mets parfumés de toutes ces épices qui rendent la cuisine si chaleureuse et savoureuse. Je n'ai pas, comme elle, râpé la noix de coco fraîchement cueillie par les gamins accrobates. L'ingrédient le plus difficile à trouver chez nous reste la feuille de curry mais il suffit parfois d'un peu de chance et vous en trouverez dans une petite épicerie asiatique qui vient de s'approvisionner.

 

Kosgoda a été ravagée par le Tsunami, Dylan a perdu un petit frère dans la catstrophe mais le reste de la famille se porte bien. Il est maintenant devenu un homme et est policier à Kandy. Il ne se passe pas un été sans queje pense à eux et je me suis promis d'y retourner avec José.

 

Poivrons Farcis Kosgoda

 

 DSC03880

 

  DSC03881

 Ingrédients pour 3 personnes:

 

5 poivrons longs

600 gr de boeuf hâché

4 oignons

1 beau morceau de gingembre frais

4 gousses d'ail

5 pommes de terre cuites dans la peau

2 petits piments verts

1 bol d'huile der riz

8 feuilles de curry

sel

poivre noir du moulin

 

2 gros oignons

2 gousses d'ail

1 càc de cumin en poudre

1 càc de cannelle en poudre

2 càc de coraindre en poudre

1 càc de poivre de cayenne

2.5 dl de crème de coco

 

 

1. Ouvrir les poivrons sur la longueur sans séparer les parties. Oter les filaments et les graines.

 

2. Dans un wok, faire revenir les oignons émincés, l'ail écrasé, les feuilles de curry dans une càs d'huile.

 

3. Ajouter la viande ainsi que le piment finement émincé et le gingembre râpé. Faire doré la viande sans cesser de mélanger.

 

4. ajpouter les pommes de terre débarassées de la peu et coupées en déq, saler et poivrer. Laisser cuire encore 5 min en remuant et laisser refroidir.

 

5. Retirer les feuilles de curry et farcir les poivrons.

 

6. chauffer le bol d'huile dans le wok et y plonger les poivrons farcis. Arroser avec l'huile chaude. Veiller à leur conserver un peu de croquant. Réserver.

 

7. Préparer la sauce en faisant revenir les deux oignons et l'ail fienement hachés? ajouter le piment et toutes les poudres épicées. Mélanger délicatement pour former une pâte.

 

8. écraser la boule de pâte à la fourchette et ajouter petit à petit le lait de coco en mélangeant au fouet. Rectifier l'assaisonnement et porter à ébullition. Laisser mijoter à couvert pendant 5 min.

 

 

 

Couvrir les poivrons avec la sauce bouillante et laisser cuire quelques minutes supplémentaires. Servir avec du riz.

 

 

DSC03882

Repost 0
Published by savoureusesaveur
commenter cet article
29 juillet 2010 4 29 /07 /juillet /2010 18:49

DSC03922

 

 

 

 

 

 

 

Déjà plus d'une semaine que j'ai quitté la Bretagne, Marie-Franceet son Popeye, Mark et sa Crevette. Et pourtant,  dans l'esprit et dans le coeur, c'est comme si c'était hier. Nous avons passé 5 jours extraordinaires grâce au coeur de Marie-France qui nous avait concocté un programme alléchant non seulement pour les papilles mais aussi pour les yeux et l'amitié.

 

 

 

 

 

 

 A peine rentrée, j'ai eu le bonheur d'accueillir Clémence et Pupuceà la maison. Deux petits brins de bonheur tout en sourires et curiosité avec lesquelles j'ai passé un week-end prolongé découverte de Liège et des ses gourmandises.

Une journée au Pays de Herve en compagnie d'Anne et José nous a donné plus d'une occasion de partir en rires fous et en découvertes humaines et gourmandes.

 

 

 

DSC04177

 

Il y en a des choses à raconter donc. Pour ne pas vous lasser, je vous distillerai des photos petit à petit, au fil des recettes que je partagerai avec vous.

 

 

 

Bretagne - Chapitre I : A peine arrivée, le ton est donné...

 

 

Après quelques 850 km, me voilà enfin arrivée. Après avoir déposer mes valises, Marie-France et son accueil chaleureux me font vite oublier la route.

 

 

 Les retrouvailles sont toujours un moment difficile à partager tant elles sont riches en intensité.

 

DSC03926

 

 

 

 

Après les -déjà- fous rires qui leur sont liés, un repas au restaurant et une nuit réparatrice, une promenade le long de la côte me permet de découvrir des paysages superbes.

 

 

 

DSC03927

 

 

Les vieilles pierres chargées d'histoire de Kerners:

 

 DSC03936



et son petit marché où Marie-France achète des huîtres ultra fraîches et du fromage qui viendront se joindre à ses succulentes rillettes de maquereau maison - évidemment pêché par Patrice, le maquereau. Et... une bouteille de vin blanc.

 

DSC03945

 

 Installées devant cette fenêtre grande ouverte sur les bleus de la nature, toutes les conditions étaient remplies pour apprécier les bonnes pour le plus grand plaisir des papilles. C'est donc confortablement installées devant la terrasse de la caravane, que nous avons goûter aux joies simples des bons produits.

 

 

Quand, le Gsm de Marie-France se met à sonner: 

 

 DSC03950

 

 

 

La seconde partie des troupes vient d'arriver, il ne manque plus que Patrice.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous l'attendons, autour d'un petit apéro sous le parasol devant la caravane : l'endroit n' a pas usurpé son nom ;-)

 

DSC03925

 

La suite au prochain épisode.

 

 

 

 

En attendant, une recette pleine de saveurs très simple et rapide à réaliser.

 

 

 

Cabillaud à la Purée Andalouse

et sa Galette de Courgettes aux Olives et Feta 

 

 DSC02742

 



 

Ingrédients pour 1 personne:

 

 

 

150 gr de coeur de cabillaud

2 pommes de terres type bintje

1 dl de lait

muscade

sel

poivre noir du moulin

safran

1 noisette de beurre

1 petite courgette

1 dizaine d'olives vertes et noires en saumure

1 càs de feta marinée

1 petite échalote

1 oeuf

1 bonne càs de farine

persil plat

huile d'olive

poivre noir du moulin

 

 


1. Laver la courgette et la détailler en petits bâtonnets. Placer dans un plat avec du sel et couvrir. Laisser dégorger.

 

2. émincer les olives et écraser grossièrement la feta à la fourchette. Ajouter la courgette rincée et épongée,le persil ciselé et une càc d'huile d'olive. Bien mélanger.

 

3. Incorporer l'oeuf battu et la farine.

 

4. cuire les pommes de terres en robe à l'eau salée. Faire bouillir le lait et y infuser le safran emballé dans une mousseline. Réaliser une purée en ajoutant le lait, le sel, le poivre, la muscade et le beurre.

 

5. Étaler la préparation de légumes sur un silpat et enfourner pour une dizaine de minutes à 170°. Cuire le cabillaud en papillotte avec un filet d'huile d'olive, sel et piment d 'espelette.


DSC02745

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans poissons
commenter cet article
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 00:00

La dernière recette avant mon départ pour la Bretagne où je vais retrouver une blogueuse que j'apprécie beaucoup beaucoup: Marie-France. J'ai déjà eu l'occasion de partager des moments exceptionnels avec elle et son époux: chez elle en Vendée l'été dernier, au deux éditions du Salon du Blog Culinaire de Soissons et, en février lorsqu'elle est venue passer quelques jours chez nous. Des liens se sont ainsi tissés et cette année, avec Mark et Sabine, nous nous retrouverons à nouveau pour - c'est certain - des parties de fous rires mémorables, des blabla culinaires (bizarre, vous avez dit bizarre ;-) ), des plats délicieux, de l'amitié à chaque instant...

 

A tout bientôt donc avec sans aucun doute plein de photos et de souvenirs à raconter.

 

 

 

 

 

 

 

DSC03867Ipomoea aquatica ... en Latin...

cela fait sérieux mais pas seulement: les noms latins des plantes sont jolis et en plus ils sont universels

 

Taki-taki ... en Créole Guyanais ...

vous entendez le son du Camoungué qui rythme la danse?

 

Kankung ... en Bahasa Indonésien ...

la langue officielle qui a supplanté les quelque 750 dialectes parlés dans l'archipel

 

/ipomea-etal.bmpPhak bung  ผักบุ้ง... en Thaï ...

où on le trouve sur les marchés, de Bangkok à Chang Mai. C'est là-bas que j'en ai goûté pour la première fois il y a déjà quelques années dans ces petits restos qui gapillent à la rue quelques centimètres chaque jour afin de sustenter les estomacs des locaux 7 jours sur 7 et quasiment 24 heures sur 24.

 

Epinard d'Eau ... en Français ...

on s'imagine déjà mieux de quoi il s'agit non?

 

 

L'épinard d'eau est une plante comestible dont les feuilles et les tiges sont appréciés dans la cuisine d'Asie du Sud-Est. Cette plante "liane" peut atteindre plus de 3 mètres de long dans les rizières. Elle se reconnaît facilement grâce à sa tige creuse d'où s'échappe un jus laiteux lorsqu'on la casse. Les feuilles sont le plus souvent consommées cuites, comme les épinards : il faut veiller à les plonger dans de l'eau déjà bouillante juste 30 secondes sans quoi elles deviendraient noires...pas très appétissant ...

 

C'est la première fois que j'arrive à maintenir cette plante dans le jardin. Je l'ai immergée dans une vieille bassine et elle baigne en permanence dans de l'eau. Sans doute les températures caniculaires de cette année lui ont-elles donné l'illusion de retrouver leur milieu naturel.

 

 

  Mais comment donc trouver une parade pour passer outre les questions et les "tu fais autre chose pour moi?" habituelles devant l'inconnu? Solution peu hasardeuse mais bien utile quand il s'agit de jouer au camouflage: les gnocchis. Et pour satisfaire les goûts pour les ingrédients plus que traditionnels: du poisson!

 

 

Gnocchis au Phak bung et Curry de Poisson Thaï

 

 

 

DSC03870

 

 DSC03876

 

 

 

 

Ingrédients pour 3 personnes:

 

 

900 gr de poissons (filets de saumon, de cabillaud et de sole limande)

quelques écrevisses déjà cuites

2 échalotes

2 gousses d'ail

1 poivron rouge

2 piments verts

5 dl d'huile de riz

2 càc de blachan (pâte de crevettes en épicerie asiatique)

150 gr de mange-tout

1 petit chou-fleur

1 càc de nam pla (sauce de poisson)

coriandre fraîche finement hachée

 

 

 

400 gr de pommes de terre

150 gr de farine

1 jaune d'oeuf

sel

une poignée d'épinard d'eau

 

 

 

 

 

 

Les gnocchis:

 

Une recette tradition très présente dans la blogosphère.

 

1. Cuire les pommes de terre en peau à l'eau bouillante . Égoutter et laisser refroidir, les éplucher et les réduire en purée.

 

2.  Ajouter la farine et travailler à la main. Ajouter le jaune d'oeuf et l'épinard d'eau émincé , continuer à travailler jusqu'à l'obtention d'une pâte souple.

 

3. Prélever des boulettes de pâtes et les rouler sur un plan de travail fariné. Couper les rouleaux obtenus en tronçons de 2 cm de long. 

 

3. Fariner les mains et écraser les morceaux à l"aide d'une fourchette.

 

4. Porter une grande quantité d'eau à ébullition avec du sel. Plonger les gnocchis et attendre qu'ils remontent en surface. Prélever à l'écumoire et laisser égoutter.

 

 

Le curry:


1. Faire griller le poisson à la plancha ou au barbecue.

 

2. Prélever environ 100 gr de poisson grillé et couper le reste en morceaux réguliers de 5 cm.

 

3. Emincer les échalote, les piments verts, le poivron rouge et les faire revenir au wok dans de l'huile de riz.

 

4. Ajouter le blachan et le poisson prélevé écrasé à la fourchette. Cuire sans cesser de mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte. Réserver.

 

5. Cuire les mange-tout le chou-fleur en petits bouquets dans de l'eau bouillante salée. Conserver le croquant. Egoutter. Réserver.

 

6. Ajouter 5 dl d'eau à la pâte et porter à ébullition. Ecumer.

 

7. Ajouter les légumes et le nam pla. Saler et poivrer.

 

8. Ajouter le poisson et les écrevisses et porter à ébullition. Laisser cuire à feu doux 3 ou 4 minutes.

 

 

 

DSC03874

 

 

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans poissons
commenter cet article
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 17:28

Crème brûlée par ce temps? Entre les minis tornades qui ont envoyé les chaises du jardin dans la haie, la poubelle dans l'allée, ma course entre les minis grelons pour rattraper tout cela et mon fils rigolant de me voir rentrer plus trempée qu'une canne qui aurait fait un beau plongeon, il me fallait bien quelque chose de réconfortant non?

 

Voici ce qui m'a réconforté: une recette en deux étapes (la confiture + la crème brûlée au Yuzu) à faire et refaire.

 

La recette de la confiture:

 

 

12-07-2010-1-.jpgVendredi, j'ai profité qu'il me restait 3 aubergines à utiliser avant de partir vers la Bretagne pour rejoindre Marie-France.

Inutile de laisser ce genre de légumes aux deux zhoms, ils ne les cuisineront sans doute pas.

Alors pour rester dans ma passe "je te fais des confitures en voici en voilà", une petite confiture d'aubergine à la mode Yann Duytsche... dont le splendide ouvrage " Diversions Sucrées"a pris place de choix dans mon timing en mode vacances! Très professionnelle, cette "anthologie" n'en est pas moins  très accessible. Apologie de la perfection dans l'art  de la pâtisserie, tout est mis en beauté dans l'écrit, dans les images, dans les associations et dans cette passion qui s'égrène lettre à lettre, mot à mot tout au long de cet ouvrage. A dévorer des yeux à tous points de vue. 

 

La confiture est tellement bonne que je n'ai pu m'empêcher de l'utiliser afin de réaliser des petites croustilles pour accompagner mes crèmes brûlées.

 

 

Ingrédients: (J'ai modifié les proportions en fonction du poids des aubergines)

 

3 aubergines (plus ou moins 500gr au total)

1 citron lime

1 citron jaune

450 gr de sucre

2 gousses de cardamome verte

1 morceau de cannelle

 

 

Préparation:

 

1. Piquer généreusement la peau des aubergines à la fourchette.

 

2. Prélever le zeste des 2 citrons à la microplane.

 

3. Presser les citrons pour en récupérer le jus et en conserver les pulpes - dont j'ai éliminé le maximum de partie blanchâtre qui est trop amère à mon goût.

  

4. Mélanger le sucre, les jus de citron, les pulpes, 1 càc de zeste jaune et 1 càc de zeste vert, la cardamome écrasée eu mortier et le bâton de cannelle.

 

5. Recouvrir les aubergines entières de ce mélange et laisser mariner 24 heures en mélangeant de temps en temps.

 

6. Après macération, - j'ai coupé les aubergines en cubes de 3cm -  cuire à feu doux pendant deux heures. Mixer grossièrement et mettre en pots.

 

 

 

Crème Brûlée de Yaourt Parfumée au Yuzu

Croustille à la Confiture d'Aubergine

 

 

DSC03909

 

Ingrédients pour 3 desserts: DSC03911

 

125 gr de yaourt à la grecque

1 oeuf

1 càc de zeste de yuzu  séché

1 demi càc de cannelle en poudre

1 quartier de pomme granny

50 gr de chapelure

25 gr de miel

50 gr de sucre

2.5 dl de lait

 

3 demi feuilles de brick

confiture d'aubergine

 

 

 

 

1. Fouetter l'oeuf à la fourchette.

 

2. Incorporer au fouet l'oeuf battu au yaourt.

 

3. Ajouter le zeste de yuzu, la cannelle et le quartier de pomme râpé.

 

4. Couvrir et laisser reposer au réfrigérateur une dizaine d'heures.

 

5. Préchauffer le four à 170°.

 

6. Porter le sucre et le lait à ébullition.

 

7. Verser sur le yaourt en fouettant bien.

 

8. Ajouter le miel et la chapelure.

 

9 Cuire au four à 170° pendant 40 min.

 

10. Rouler la feuille de brick en tubes de 2 cm de large. Entre chaque tour, étaler de la confiture d'aubergine. Cuire au four préchauffé à 170° pendant une dizaine de minutes. !!! surveiller attentivement la cuisson, le sucre caramélise vite et il faut empêcher qu'il ne brûle!!!

 

 

Laisser refroidir la crème et placer au réfrigérateur au min 5 heures.

Couvrir de sucre cassonade au moment de servir et brûler la surface au chalumeau.

Servir avec un croustillant à la confiture d'Aubergine.

 

DSC03908

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Desserts et douceurs
commenter cet article
11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 14:26

Hier, il faisait très très chaud, à la limite du supportable. L'orage était annoncé par Monsieur Météo et je n'ai pas eu de peine à le croire. Tout semblait s'être arrêté, les hommes, les oiseaux, même le feuillage des arbres était figé comme si le moindre mouvement allait épuiser le peu d'humidité qu'il leur restait.

 

Avec ce temps, pas question d'allumer four et plaques de cuisson. Même le barbecue allait rester à l'abri. Juste une petite salade fraîcheur en direct du potager pour mettre à l'honneur de la feta marinée aux baies roses qui attendait patiemment dans le réfrigérateur depuis 2 bonnes semaines.

 

DSC03899

 

DSC03898

 

 

 

 

C'est en allant chercher les salades au potager que j'ai remarqué sur les ombelles de carottes que je surveille régulièrement afin d'en recueillir les graines que j'ai surpris ces deux amoureux qui ne semblaient en rien accablés par la chaleur. Sans même remarquer ma présence, ils profitaient du doux lit immaculé des ces petites fleurs blanchâtres pour s'adonner à un exercice que la censure me demandait de zapper. Mais, loin de moi l'idée de pratiquer le voyeurisme, j'ai trouvé cette image tellement magique et si belle que je me suis empressée d'aller chercher l'appareil photographique pour saisir l'instant.

 

  

Je tenais à vous le faire partager: la nature est si belle! Il suffit d'ouvrir les yeux et de vouloir découvrir...

 

 

Ne me demandez pas le nom de cet insecte, je ne le connais pas. Si quelqu'un spécialisé en la matière passait par ici, je serais heureuse qu'il me présente ces messieurs, dames.

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC03902

 

DSC03897

 

 

 

 

 

Après cet interlude champêtre, passons maintenant à notre salade.

 

 

 

 

 

La salade à couper et le pourpier envahissant sont les bienvenus par cette chaleur. Je voulais leur apporter un peu de croquant  et  mon choix s'est porté sur les petites baies d'épinard fraisier. Si les feuilles se cuisinent comme l'épinard traditionnel, ses petites baies rouges et granuleuses, semblables à un croisement de fraises et de framboises, au goût peu prononcé, certes, mais frais et terreux à la fois ont apporté à cette recette ce côté "croccroc"  que je lui demandais.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 DSC03891

Ingrédients pour une personne:

 

 

Feta Marinée aux Baies Roses (marinade de 15 jours au moins)

 

200 g de fêta

thym frais

romarin frais

1 feuille de laurier fraîche

une dizaine de baies roses

1 piment oiseau séché

25 cl d'huile d'olive

 

Salade:

 

pourpier

salade à couper rouge et verte

baies d'épinard fraisier

sel

poivre noir

vinaigre de Xérès

 

 

 

 

Préparation de la feta (prévoir 15 jours de marinade)

 

1. Éponger le fromage dans un linge et le détailler en cubes réguliers.

 

2. Mixer les herbes aromatiques avec le piment oiseau.

 

3. Mélanger l'huile d'olive aux herbes et ajouter les baies rose. Selon goût, ajouter un peu (très peu) de sel (la feta est déjà salée) et un tour de moulin de poivre noir.

 

4. recouvrir les cubes de feta de ce mélange, fermer hermétiquement et laisser mariner dans le bac du réfrigérateur pendant une quinzaine de jours.

 

La salade:

 

1. Laver et essorer toute les feuilles. Les disposer joliment sur une assiette.

 

2. Ajouter la feta marinée.

 

3. un peu de sel , du poivre noir. Deux bonnes cuillères à soupe d'huile de la marinade et un bon trait de vinaigre de Xérès.

 

Parsemer des baies d'épinard fraise et déguster ... en attendant l'orage ...

 

 

DSC03892

Repost 0
7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 10:54

Voilà une réalité qui va vous sembler un peu difficile à croire: désorganisation totale! Fautives: les Vacances!

 

. Et oui, depuis que je peux enfin me dire que j'ai toute la journée pour faire ce que je veux, quand je veux, comme je veux (enfin, presque;-)), je suis un brin désorientée. C'est qu'il y a tant et tant de choses que j'aimerais faire! Le stress du non-stress vous y croyez vous? Moi non...jusqu'à aujourd'hui.

 

Hier, en soirée, les températures étaient bien fraîches, j'ai même enfiléun vieux pull-over pour arroser le potager, c'est tout vous dire. Alors, d'un recette que je voulais servir froide, j'ai fait un chaud-froid. Salade liégeoise revue en fonction du potager, du réfrigérateur et de la température. Oh, je sais, c'est pas la vraie! La vraie, vous la trouverez à plusieurs adresses gourmandes ici, , ou encore par ici  et par ... bref, il y en a pour tous les goûts et surtout une recette traditionnelle pour chaque cuisine. Vous l'aurez compris, il n'y a pas une salade liégeoise mais DES salades liégeoises. Les puristes m'accorderont donc leur pardon, encore une élucubration! 

 

 

 

 

Boudin Blanc aux Deux Haricots

Sabayon Liégeois

 

 

DSC03549

 

 

Ingrédients pour 3 personnes: Recette

300 gr de boudin blanc (liégeois ;-) )

300 gr de haricots verts fins

300 gr de haricots blancs (un reste de haricots blanchis et surgelés pour moi)

1 oignon rouge

salade

persil plat

persil frisé

2dl d'huile d'olive

1 càs de poivre des fontaines

3 càs de vianigre de pomme

4 càs de sirop de Liège

2 càs de peket

3 jaunes d'oeufs

sel

poivre noir du moulin.

1. Laver tous les légumes, bien essorer la salade

 

2. Cuire les haricots verts dans une grande quantité d'eau salée. Ils doivent rester un peu croquants. Rafraîchir sous l'eau glacée pour leur conserver leur belle couleur et réserver au frais.

 

3. Cuire les haricots blancs 15 min dans de l'eau salée (si vous utilisez des haricots séchés, le temps de cuisson sera plus long et n'oubliez pas de les faire tremper longtemps au préalable). Réserver au frais.

 

4. Ciseler finement les deux persils, la salade et émincer l'oignon rouge.

 

5.Ôter le boyau qui entoure le boudin et couper en rondelles.

 

 

Garnir vos assiettes et parsemer d'une càc de poivre des fontaine.

 

 

6. Préparer le sabayon au dernier moment:réaliser une "vinaigrette" homogène enmélangeant au fouet le vinaigre de pomme, le sirop de Liège, le Peket et l'huile d'olive. Assaisonner de poivre noir et de sel.

Incorporer au mélange les 3 jaunes d'oeufs. Placer au bain marie et monter au fouet jusqu'à l'obtention d'un sabayon bien mousseux.

 

 

 

 

 

 

 

 

Verser le sabayon sur les assiettes, une petite bière de Pays fraîche et il ne vous freste plus qu'à vous régalez!

 

 

 

DSC03552

 

 

Repost 0
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 11:59

DSC03858

 

La météo semble avoir décidé de laisser l'été se complaire dans nos jardins. Il fait un peu moins chaud et l'air un peu rafraîchit par les nuages de cette nuit fait voleter les rideaux. J'aime cette sensation, quand tout le monde est parti, que je me retrouve seule avec les toutous endormis chacun dans leur coin. Calme et sérénité, rien que le gazouillis des oiseaux et le bourdonnement de quelques insectes en quêtes de pollen sur les aromatiques de la terrasse.  

 

Je n'en finis pas de conditionner les petits fruits afin de pouvoir en profiter le plus longtemps possible. Mais, il y a plusieurs amateurs à la maison. Les fruits tout chauds à peine cueillis, les zhoms aiment aussi. Ils maraudent de temps à autre mais trouvent que c'est particulièrement chouette quand c'est moi qui les cueille. Entre les sorbets, les crèmes glacées, les sirops, les confiture... il y a bien quelques baies qui arrivent dans une coupe pour notre plus grand plaisir. Hier, c'était dimanche et je me suis dit que je leur devais bien de faire un petit effort. En plus, tout se prépare à l'avance: super!

 

En fait, j'avais une idée derrière la tête depuis que Déliceyes a attiré ma gourmandise et rappelé que j'avais un reste de farine de châtaigne qui attendait que je l'utilise.

 

... châtaigne... une saveur qui est encore trop souvent associée à des plats d'automne ou d'hiver. Mais cette recette, servie bien fraîche a plus d'un tour dans son sac pour vous faire craquer. N'hésitez pas, tenter en laissant vagabonder votre imagination!

 

En ce qui concerne le sirop de shizo, c'est un essai. Je tenterai l'expérience en utilisant uniquement de shizo afin de pouvoir l'utiliser à d'autres "sauces" et vous dirai quoi.

 

 

Flan de Châtaigne pour Fruits d'Eté en Parfums de Shizo

 

 

DSC03861

 

 

DSC03863

  Ingrédients pour 5 desserts

 

 

pour la pâte brisée:

 

125 g de farine

70 g de beurre

1 jaune d'oeuf

une pincée de sel

une pincée de sucre

un peu d'eau si nécessaire

 

pour le sirop:

 

1 tasse de fraises des bois

1 tasse de sucre

2 tasses d'eau

5 feuilles de shizo rouge

 

pour le flan de châtaigne:

(les proportions de Déliceyes)

 

40 cl de lait
45 g de sucre
2 oeufs
40 g de farine de châtaigne

pour le flan vanille

 

40 cl de lait

45 gr de sucre

2 oeufs

juste une goutte d'essence de vanille

quelques groseilles rouges de calibre identique

 

une petite pêche blanche par personne

et des petits fruits rouges

 

 

 

Préparer la pâte briseé à l'avance

 

1. Couper le beurre en morceaux et le déposer sur la farine avec le sel et le sucre. Écraser les morceaux de beurre du bout des doigts et faire une fontaine.

2. Battre le jaune avec un peu d'eau et l'ajouter à l'ensemble.

3. Fraiser  (pousser avec la paume de la main devant soi) jusqu'à l'obtention d'une pa^te bien lisse et souple.

4. Former une boule, filmer et laisser reposer au réfrigérateur au moins 1 heure. 

5. Étaler la pâte sur une épaisseur de 3 mm et y découper les formes selon votre inspiration.

6. Cuire au four à 175° sur papier sulfurisé jusqu'à ce que la pâte soit dorée.

 

 

Le flan vanille:

 

1. Porter le lait à ébullition avec le sucre. 

2. Battre les deux oeufs avec l'essence de vanille et les ajouter au lait tout en mélangeant au fouet.

3. Disposer des groseilles rouges au fond des moules et verser la préparation délicatement au-dessus.

 

 

 

Le faln à la farine de châtaigne (Déliceyes)

1. Porter le lait à ébullition avec le sucre. 

2. Battre les deux oeufs avec l'essence de vanille et les ajouter au lait tout en mélangeant au fouet.

3. Verser sur la farine de châtaigne en continuant de bien fouetter.Verser la préparation à base de farine de châtaigne.

 

Déposer les moules dans la lèche-frite remplie d'au chaude et cuire au four à 150° pendant une vingtaine de minutes. Le temps de cuisson dépend de l'épaisseur de vos flans - à surveiller donc!


Laisser refroidir puis réserver au réfrigérateur au moins 12 heures.

 

 

Le sirop

 

1. Verser le sucre et l'eau dans un poêlon. Chauffer doucement pour dissoudre le sucre.

2. Ajouter les fraises et porter à ébullition.

3. Plonger les feuilles de shizo,couvrir et laisser infuser jusqu'à refroidissement complet.

4. Filtrer et mettre en bouteille.

 

J'ai profité de la cuisson de ce sirop pour y plonger 1 minute les pêches dont j'avais ôté la peau.

 

 

Il ne reste plus qu'à dresser selon votre fantaisie et à déguster.

 

 

 

 

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans Desserts et douceurs
commenter cet article
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 22:44

Je vous ai expliqué ici comment mes vacances de convalescente avaient bien commencé. Après l'apéritif tout en sagesse autour du Gingered, nous avons dégusté de petites babioles préparées par chacun d'entre nous. Juste de quoi nous ouvrir l'appétit pour le barbecue proprement dit.

 

Mark nous avait préparé un gaspacho tout simplement délicieux qui a apporté fraîcheur et croquant en ce début de soirée estivale. Vous en trouverez sa recette ici.

 

DSC03784

 

J'avais, quant à moi, revisité une recette de Jacques Marcon.Le petit épeautre, une céréale que j'apprécie de plus en plus, y a apporté son petit côté consistant et "liant". La farce ainsi préparée est remplie de saveurs et peut se suffire à elle-même, froide ou chaude, pour un petit repas à emporter en picnic ou au travail. C'est d'ailleurs ce que j'ai fait en servant le reste en accompagnement de la papillote de poisson le lendemain.

 

Ballottine de Consoude au Petit Épeautre -

Jus de Courgette au Curcuma

  

 

DSC03789

 

DSC03788

 

 

 

 

 

Ingrédients pour une douzaine de bouchées:

 

 

12 feuilles de consoude

150 g de petit épeautre

3 courgettes

1bulbe de fenouil

1 poivron rouge + un demi

1 poivron vert

2 tomates coeur de boeuf

1 oignon rouge

1 échalote cuisse de poulet

1 gousse d'ail

4 dl de vin blanc

1 branche de thym serpolet

sel

poivre noir du moulin

curcuma

huile d'olive

ciboulette

fleurs pour la garniture

 

 

 

 

1. Porter une grande quantité d'eau à ébullition et y blanchir les feuilles de consoude 30 secondes. Plonger directement les feuilles dans de l'eau glacée. Égoutter, éponger et réserver.

 

2. Cuire le petit épeautre (1mesure de céréale/3mesures d'eau) à l'eau salée, à couvert, à petit feu, pendant 60 min. Toute l'eau doit être absorbée.

 

3. Laver les légumes. Couper en petits cubes une courgette, le fenouil, un poivron rouge et un poivron vert épépinés et une tomate.

 

4. Émincer finement l'oignon rouge et le faire revenir à la poêle dans de l'huile d'olive. Ajouter les cubes de légumes et cuire à petit feu pendant une dizaine de minutes.

 

 

DSC03786

 

 

 

5. Préparer le jus.

Émincer l'échalote et la faire fondre dans de l'huile d'olive. Ajouter l'ail , les 2 autres courgettes , la moitié de poivron rouge et la seconde tomate, le tout grossièrement émincé. Faire prendre couleur en mélangeant.

Déglacer avec le vin blanc et couvrir d'eau froide juste à hauteur.

Ajouter le thym, le curcuma,saler, poivrer et laisser cuire à petit feu à couvert 15 minutes.

 

6. Passer le jus à l'étamine. Veillez à bien presser afin d'en recueillir un maximum... c'est trop bon!

 

7. Réduire le jus recueilli de manière à en conserver 1dl... 1 dl de concentré de saveurs!

 

 

Mélanger le petit épeautre et les légumes. Ajouter de la ciboulette émincée. Emballer une càs précautionneusement dans une feuille de consoude. Lier avec un brin de ciboulette. Conserver au frais jusqu'à dégustation.

 

 

Pour la cuisson, j'ai choisi des paniers à Dimsum, bien pratiques pour une cuisson de dernière minute à l'extérieur, dans lesquels j'avais ajouté quelques branches de fenouil. Une poêle avec un fond d'eau sur la grille du barbecue et le tour est joué. Il suffit de laisser cuire 5 minutes à la vapeur. 

 

 

 

 

 

 DSC03791

 

 

Repost 0
Published by savoureusesaveur - dans légumes
commenter cet article

Présentation

  • : Alice au pays des saveurs
  • Alice au pays des saveurs
  • : jouer avec les saveurs pour, chaque jour, réapprendre à goûter, être à l'écoute des produits et des producteurs, partager avec ceux qu'on aime et tous les autres, s'amuser et découvrir.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Le Sureau dans tous ses Etats

26374422.jpg

Texte Libre

Signons la charte
"Abeille, sentinelle de l’environnement"

Texte Libre

Ici et Là, je suis aussi